gagne autant qu'un travailleur en 550 ans – Corriere.it – Championnat d’Europe de Football 2020

96

Un chèque de paie millionnaire. Sergio Ermotti, ancien PDG d'UBS, société suisse de services financiers basée à Zurich et Bâle, millionnaire record. Le manager, qui a quitté ses fonctions fin octobre 2020, était l'un des cadres les mieux payés de Suisse et d'Europe. Mais viens aux chiffres publiés dans le rapport annuel des entreprises.

Sergio Ermotti
Sergio Ermotti

En 2020 caractérisé par la pandémie le gérant tessinois a perçu une indemnité de 13,3 millions de francs suisses environ 11,9 millions d'euros. Salaire qui s'ajoutait à ceux reçus les années précédentes. Compte tenu du revenu moyen d'un Italien (21 660 euros par an), un de nos compatriotes mettrait plus d'un demi-millénaire pour gagner le même. Pour être précis, un peu plus de 549 ans.

Si l'on considère les 9 dernières années d'activité d'Ermotti, l'écart se creuse: let la rémunération globale du PDG s'élevait à environ 107,6 millions d'euros. Le cadre, qui a commencé sa carrière à Lugano en tant qu'apprenti chez Cornr Banca, a également un salaire élevé pour la riche Suisse. Pour comprendre cela, il suffit de faire une comparaison avec les salaires des travailleurs des Alpes.

Le contexte

Pour gagner les près de 120 millions de francs avec lesquels UBS a honoré le travail d'Ermotti ces dernières années, un Suisse normal, qui a un salaire mensuel médian de 6538 francs selon les données de 2018, doit travailler 1520 ans. Le compatriote tessinois d'Ermotti n'est pas mieux loti, avec un salaire médian de 5363 francs. Il doit travailler un peu moins de deux millénaires, 1853 ans pour être exact, pour empocher autant que le super PDG.