Horizon 2020, 700 mille euros pour un projet de recherche du CHU de Parme – Championnat d’Europe de Football 2020

19
Découvrez la méthode incroyable des Gains aux paris sportifs qui peut atteindre jusqu'à 1.800€ en 18 jours en jouant toujours la même mise sur chaque match ! Pas de martingale ! Pas d'artifice ! Que du simple et vrai ! Accédez à la méthode

La Commission européenne, dans le cadre d'Horizon 2020 (le plus grand programme de recherche visant à promouvoir les idées innovantes et leur transférabilité sur le marché), a approuvé et financé le projet TherVacB pour le traitement de l'hépatite B auquel divers groupes participent de la recherche européenne, dont celle des maladies infectieuses du CHU de Parme. Le projet est soutenu par Horizon 2020 avec 715 milliers d'euros pour l'unité de recherche de l'hôpital de Parme.

L'infection par l'hépatite B représente un problème de santé mondial avec plus de 260 millions de personnes infectées de manière chronique par le virus et 880 000 décès chaque année suite à des complications liées à l'évolution des maladies du foie, telles que la cirrhose et le carcinome hépatocellulaire. Il existe actuellement des traitements efficaces qui permettent d'inhiber le virus en le gardant sous contrôle strict, mais qui nécessitent des traitements prolongés, généralement pour toute la vie du patient. Pour cela, il existe un besoin clinique urgent de développer de nouvelles thérapies dont l'efficacité est durable, après une courte période d'administration. C'est l'objectif du vaccin thérapeutique TherVacB, développé par le Centre de Coordination du projet européen de l'Université de Munich (Allemagne), sur lequel l'essai clinique, qui durera 2 ans, travaillera un consortium de virologues, d'immunologues et de cliniciens hautement spécialisés.

L'unité opérationnelle Maladies infectieuses et hépatologie du CHU de Parme, dirigée par Carlo Ferrari, sera impliquée dans le recrutement des patients et, surtout, contribuera au suivi immunologique des effets de la thérapie sur la fonction des lymphocytes T, à l'aide de technologies 'avant-gardiste sur des échantillons de sang provenant de tous les patients recrutés dans les différents centres européens, en étroite collaboration avec le Pr Percy Knolle (Université de Munich, Allemagne) et le Pr Mala Maini (University College, Londres, Royaume-Uni).

Le Dr Carolina Boni, qui coordonnera le projet en jouant le rôle de chercheur principal pour le groupe de recherche de Parme, explique que «la surveillance immunologique est une partie fondamentale du projet car l'effet de la thérapie vaccinale ne peut pas être étudié uniquement au moyen de paramètres virologiques et biochimiques couramment utilisés en pratique clinique. En particulier, nous étudierons des marqueurs immunologiques très sophistiqués concernant le métabolisme et les voies de signalisation intracellulaire des lymphocytes T spécifiques du virus impliqués dans leur activation, ce qui devrait permettre de caractériser l'étendue de la récupération fonctionnelle induite par la vaccination sur les réponses immunitaires protectrices ».

Horizon 2020 est le plus grand programme de recherche et d'innovation jamais soutenu par la Commission européenne. Le projet TherVacB est financé par un appel spécifique pour des traitements et technologies innovants, tels que les thérapies géniques ou cellulaires. Avec cette annonce spécifique, l'Union européenne vise à améliorer le développement de méthodes et de traitements avancés pour la prise en charge de plus en plus personnalisée des patients.

L'Unité Opératoire des Maladies Infectieuses et d'Hépatologie de Parme est un centre de référence national pour la prise en charge clinique des infections virales chroniques, en particulier des hépatites à virus B et C, représentant une attraction importante pour de nombreux patients, tant au niveau régional que interrégional. Il comprend deux sections cliniques distinctes (une pour les maladies infectieuses et une pour l'hépatologie), un hôpital de jour, une clinique ambulatoire divisée en différentes sections, dont l'une est dédiée aux infections à virus de l'hépatite, et un laboratoire hautement spécialisé. L'unité est entièrement équipée pour effectuer des biopsies hépatiques à l'aiguille, pour des examens échographiques, à la fois diagnostiques et interventionnels, et pour la réalisation d'études d'immunologie et de biologie moléculaire.

Votre navigateur ne peut pas lire la vidéo.

Vous devez désactiver le blocage des publicités pour lire la vidéo.

Désactiver le sonDésactiver le sonDésactiver le sonActiver l'audio


Place

Activer le plein écranDésactiver le plein écran

La vidéo ne peut pas être lue – veuillez réessayer plus tard.

Attends juste un instant...

Peut-être que ça pourrait t'intéresser...

Vous devez activer javascript pour lire la vidéo.