Immobilier: Jll, 2020 en clair-obscur, atout logistique – Economie – Championnat d’Europe 2020

13

(ANSA) – ROME, 20 JAN – Un 2020 en clair-obscur pour le marché
L'immobilier italien qui n'a été que partiellement touché
de la pandémie de Covid-19. C'est ce qui est obtenu à partir du rapport de
Jll que la logistique a bien fonctionné (+ 3% en glissement annuel),
le secteur des alternatives (+ 45%), la santé
(+ 57%) et la surface habitable. Les secteurs des bureaux, de l'hôtellerie et du commerce de détail
subi plus d'effets que la pandémie.

Les volumes totaux en Italie ont atteint environ 8,3 en 2020
milliards d'euros, en baisse de 33% en glissement annuel et de 15% par rapport à
moyenne des 5 dernières années. Les volumes sont en adéquation avec les niveaux
de 2018.

La consommation au détail reviendra aux niveaux d'avant Covid
seulement en 2023 alors que le canal en ligne et le canal physique
ils continueront à se mélanger jusqu'à ce qu'ils deviennent complémentaires. Dans
court à moyen terme, nous nous attendons à ce que les investisseurs
se méfier du secteur et continuer la pression
sur les frais.

Quant à l'hôtellerie, la pandémie a
a enregistré un volume d'investissement de -76% en glissement annuel. "Ne pas
il y a une raison – explique le rapport – pourquoi ce secteur,
fondamentale pour l'économie de notre pays, ne peut
se remettre du choc dès le retour de la situation
à la normale. »Le secteur des bureaux a enregistré une baisse
volume d'investissements égal à 34% en glissement annuel. En ce qui concerne
le marché du crédit-bail, Milan enregistre une baisse de 41%
de la demande au cours des 12 derniers mois, Rome de 54%. L'entreprise oui
s'adaptent à des modes de travail hybrides qui impliquent
Je travaille au bureau, à domicile ou dans d'autres lieux tels que des espaces de
coworking ou bureaux répartis sur tout le territoire sur le modèle
Hubs et clubs.

«La pandémie mondiale de Covid-19 s'est avérée être un
accélérateur de changement et de transformation pour l'ensemble
un secteur immobilier qui durera bien au-delà de la crise sanitaire:
durabilité, numérique et technologie, flexibilité d'utilisation
les espaces et la régénération caractériseront les bâtiments du
futur ", a déclaré Barbara Cominelli, PDG de JLL Italia."
(MANIPULER).

REPRODUCTION RESERVEE © Copyright ANSA