Indemnité Covid, les syndicats: "Enfin un signal d'attention" – Euro 2020

100

CATANZARO «Cette fois c'est vrai! Enfin, la disposition relative à l'allocation des ressources allouées par le gouvernement national avec le décret Cura Italia (7 993 950 euros) et le décret Relance (6 061 973,29 euros) a effectivement été adoptée. Après 7 mois de "gestation", l'accord signé le 6 juillet par les secrétaires généraux des Fp Cgil, Cisl Fp et Uil Fpl de Calabre, Baldari, Giordano et Bartoletti, après une négociation longue et compliquée qui a abouti à diverses manifestations et protestations, est pratiquement mis en œuvre dans le Dca 34 du 23 février 2021, signé par le commissaire ad acta pour le plan de remboursement de la dette de santé, Guido Longo et par le directeur général de la direction régionale de la santé, dr. Francesco Bevere ». Cela a été déclaré dans une note des secrétaires généraux de FP Cgil, Cisl Fp et Uil Fpl de Calabre, Baldari, Giordano et Bartoletti. «Un accord – poursuivent-ils – qui aurait dû être concrètement mis en œuvre avant le 30 juillet 2020 en ce qui concerne la première tranche de ressources allouées par le gouvernement national avec le décret Cura Italia. Mais étrangement, ces ressources n'avaient jamais été transférées aux hôpitaux et aux ASP. Une forte pression a été nécessaire de la part des trois syndicats confédéraux représentant le personnel de santé pour pouvoir obtenir ce résultat qui, bien que tardivement, reconnaît un minimum de rafraîchissement à tous les opérateurs impliqués dans la gestion de l'urgence sanitaire provoquée par le Covid. pandémie -19. Nous nous sommes battus – ajoutent les secrétaires généraux des Fp Cgil, Cisl Fp et Uil Fpl de Calabre – pour que l'indemnité Covid soit reconnue sans discernement à tous les personnels de santé employés dans l'activité de contraste à la pandémie, quels que soient le profil professionnel couvert et le Contractuel. d'appartenance et pour que la différenciation ne se fonde que sur l'exposition au risque, établissant ainsi de différencier l'Indemnité en trois tranches (1830,24 euros pour les autres risques, 883,57 euros pour les risques moyens et 252, 45 euros pour les risques faibles ). Fonder ce choix sur l'hypothèse irréfutable que la vie humaine n'est pas évaluable sur la base du profil professionnel ou de la nature juridique de la relation de travail (permanente, fixe, flexible, d'accord) ». Selon Baldari, Giordano et Bartoletti "le Dca 34 du 23 février 2021 comprend également les sommes supplémentaires prévues dans l'accord du 6 juillet, les 2 millions d'euros alloués par la région de Calabre en tant que ressources régionales supplémentaires, financées par le Por Calabria 2014 / 2020 Fesr-Fse E et dont le processus d'affectation est en cours de finalisation. Des ressources supplémentaires fortement réclamées par les trois secrétaires généraux, Baldari, Giordano et Bartoletti, et finalement reconnues, qui augmentent les ressources allouées par le gouvernement national, portant ainsi le montant total réparti entre les différents hôpitaux et les ASP à 16 055 923, 29 euros. Bien sûr, c'est une petite chose, comparée aux risques et inconvénients organisationnels et structurels auxquels les agents de santé calabrais ont été exposés et continuent d'être exposés, mais c'est un premier signe de leur valeur et de leur dévouement au devoir. Le commissaire Longo et Dg Bevere doivent être reconnus pour avoir tenu parole, fidèle à l'engagement de résoudre le problème lié au non-paiement de l'indemnité Covid, engagée auprès des secrétaires confédéraux de la fonction publique ".