Jeux Olympiques Tokyo 2020: les athlètes russes s'affronteront sans drapeau – Championnat d’Europe de Football 2020

58

Les athlètes russes porteront le drapeau de leur Comité olympique (COR) aux Jeux olympiques de Tokyo et de Pékin en raison du veto imposé par l'Agence mondiale antidopage (AMA), a fait savoir le Comité international olympique (CIO) ce vendredi dans un communiqué.

Selon le document, le nom, l'emblème, l'uniforme et le drapeau de l'équipe russe ils doivent s'en tenir à l'utilisation de l'acronyme COR, sans aucune mention du mot «Russie».

Cependant, le drapeau de l'équipe olympique russe portera les couleurs du drapeau national présent dans le logo COR, composé de cinq anneaux olympiques et flammes en blanc, bleu et rouge.

Lisez aussi: Zlatan Ibrahimovic a été victime d'insultes racistes dans Red Star vs Milan

Dans le même temps, le CIO n'a pas encore décidé quelle chanson thème pourra remplacer l'hymne russe lors des deux prochains Jeux Olympiques.

Le président du COR, Stanislav Pozdniakov, a commenté vendredi la décision du Comité International Olympique notant que la "clarté" a finalement été atteinte sur la question liée à la participation des athlètes russes aux Jeux olympiques.

Pozdniakov, dont le service de presse du COR a recueilli les paroles, a rappelé que la Russie a proposé la chanson patriotique "Katiusha" comme substitut à l'hymne national.

Le responsable a souligné que s'il était approuvé, le thème bien connu pourrait également être utilisé dans d'autres compétitions internationales avec la participation d'athlètes russes.

L'Agence mondiale antidopage (AMA) proposée en décembre 2019 une interdiction de quatre ans pour la Russie de tout événement olympique ou mondial pour manipuler la base de données sportive du laboratoire de Moscou.

D'intérêt: LeBron James, troisième joueur de l'histoire de la NBA à dépasser 35000 points

À la suite de l'appel russe, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a réduit de moitié les sanctions proposées par l'AMA à la Russie et interdit à ses athlètes de participer sous son hymne et son drapeau à toute compétition olympique ou championnat du monde pendant deux ans, jusqu'au 16 décembre, 2022.

Cette période comprend les Jeux Olympiques de Tokyo en juillet 2021, et celles d'hiver à Pékin, en février 2022. Les athlètes russes pourront y participer en tant qu '«indépendants» et sans aucun des symboles de leur pays.

La Russie ne pourra pas non plus organiser de championnats du monde sur son territoire.

La sanction n'affectera pas le Championnat d'Europe de football l'année prochaine – la ville russe de Saint-Pétersbourg accueillera trois matches de la première phase et l'un des quatrièmes – car elle ne concerne que les événements mondiaux et olympiques, pas les événements continentaux.