La Banque de Chypre annonce une perte de 100 millions d'euros au T2_French.news.cn – Championnat d’Europe 2020

12

NICOSIE, 28 août (Xinhua) – La Banque de Chypre a enregistré une perte après impôts de 100 millions d'euros (118,9 millions de dollars) pour le deuxième trimestre (T2) de 2020, principalement en raison du provisionnement des prêts non performants, a annoncé vendredi la banque commerciale.

La banque a déclaré qu'au cours du premier semestre 2020, ses prêts non performants avaient été réduits de 1,3 milliard d'euros, principalement grâce à la vente de prêts non performants (en rouge) à des fonds d'investissement.

Les prêts improductifs détenus par les banques chypriotes sont l'héritage du sauvetage de l'économie du pays en 2013 par l'Eurogroupe et le Fonds monétaire international, qui comprenait une résolution du système bancaire.

La Banque de Chypre elle-même a été obligée de saisir 47,5% des dépôts, principalement détenus par des Russes, pour se recapitaliser dans le premier soi-disant bail-in au monde.

La banque a déclaré que le ratio des prêts non performants avait été réduit à 22 pour cent du portefeuille total de prêts et que la couverture était maintenue à 56 pour cent.

Il a ajouté qu'il avait maintenu un bon capital et une forte position de liquidité, avec un ratio de capital total de 17,9% et le ratio Common Equity Tier 1 (CET1) de 14,4%.

Les nouveaux prêts au deuxième trimestre de cette année ont totalisé 238 millions d'euros, une baisse de 47% par rapport au premier trimestre, qui, selon la banque, était due à l'impact du verrouillage de la pandémie de coronavirus de mi-mars à début juin.

Mais la banque a déclaré avoir déjà vu des signes naissants de reprise économique après la levée du verrouillage.

Il a également déclaré que la banque progressait dans la transformation numérique, 83% du total de ses transactions étant déjà effectuées via des appareils mobiles ou en ligne.

Le PDG de la Banque de Chypre, Panicos Nicolaou, a déclaré que l'institution restait déterminée à réduire davantage les risques et continuerait d'accélérer la réduction des prêts improductifs grâce à des ventes supplémentaires.

Nicolaou a ajouté que cela sera fait après la levée du moratoire fixé par le gouvernement pour aider les entreprises et les ménages à traverser la crise du coronavirus. Enditem