La Bcc: budget 2020, octroyé plus de 430 millions d'euros de prêts l'année Covid – Championnat d’Europe 2020

114

Covid-19 a provoqué un choc violent en 2020 qui a frappé et continue de frapper l'économie mondiale et italienne. Dans ce contexte, Le Cci de Ravenne, Forlì et Imola confirme qu'il joue un rôle important pour l'économie locale, pour les familles et pour les entreprises locales. D'une part, il a garanti un soutien fort à la liquidité des entreprises, à travers le moratoire sur les dettes et les décaissements massifs dans le respect du plan de garantie publique et d'autre part, au sein du groupe bancaire coopératif Iccrea, il s'est déplacé en faveur d'autres entités voisines avec l'acquisition des succursales de Banca Sviluppo conclu à la mi-mai 2020 et s'est concrétisé par la création de la nouvelle zone territoriale «Romagna Centro».

Gianluca Ceroni: "En 2020 également, nous consoliderons et soutiendrons le territoire"

«La Banque a fait preuve d'une solidité remarquable en 2020 – déclare le directeur général Gianluca Ceroni – maintenir la capacité à soutenir le territoire à la fois avec crédit et avec des dons. Le résultat positif de 2020 (24,4 millions d'euros) a permis de renforcer encore le patrimoine de La Bcc en l'amenant plus de 380 millions d'euros. La solidité du capital (Cet1 supérieur à 16% – environ 17% net des éléments intra-groupe) permet de protéger au maximum les actionnaires et les clients et surtout d'assurer la capacité de fournir des crédits pour soutenir une économie qui subira encore de nombreux revers. urgence sanitaire.

Plus de 2000 prêts immobiliers émis

En 2020, le Cci a accordé de nouveaux prêts pour plus de 430 millions d'euros (contre 290 millions en 2019) en soutien aux entreprises locales. La vocation d'accompagner les familles avec plus de 2000 crédits immobiliers pour environ 249 millions d'euros avec une augmentation de plus de 30% (par rapport au résultat déjà très positif de 2019). Le approx 7 mille demandes de suspension de versements des prêts acceptés et des 650 opérations anticipées du fonds de licenciement.

Cet engagement s'est traduit par une croissance importante des relations gérées par La Bcc avec un produit bancaire brut (somme des dépôts et des crédits) dépassant 8,6 milliards d'euros avec une augmentation de 1,1 milliard d'euros sur l'année qui vient d'être dépensée, avec résultats importants en dépôts directs (+ 19,5%), en dépôts gérés (+ 13,6%) et en crédits (+ 14%), une croissance favorisée à la fois par l'acquisition d'agences auprès de Banca Sviluppo dans les communes de Cesena, Cervia, Forlimpopoli et Bertinoro, et par la confiance confirmée des actionnaires et des clients .

«La banque a également continué à porter une grande attention à la qualité du crédit et a continué à réduire les dépréciés – poursuit le directeur général Ceroni – en concluant fin novembre 2020 une opération de titrisation avec une garantie de l'État de plus de 23 millions d'euros. Grâce à cette intervention extraordinaire et à une gestion prudente notre banque, fin 2020, a encore amélioré l'incidence des prêts non performants nets, le ramenant en dessous de 3,5% ».

Selon Ricci: "Nous visons 1,8 million d'euros à investir dans la charité en 2021"

Avec ces mots le président de La Bcc, Selon Ricci, commentaires sur les résultats financiers. «L'activité de la Banque a été menée avec la prudence habituelle, sans perdre de vue l'objectif de rester fidèle aux engagements pris envers les clients et au-delà 31700 membres, renforcer les bases solides du capital qui confirment la BCC comme point de référence pour le soutien et la croissance de notre territoire, également au regard des défis et des efforts de redémarrage que la pandémie nous pose. En 2021, grâce aux résultats obtenus jusqu'à présent, nous pourrons augmenter encore les fonds alloués à l'association caritative à 1,8 million d'euros et des activités de solidarité, en particulier pour la protection de la fragilité et de la cohésion sociale. De plus, nos actionnaires pourront continuer à profiter des avantages promus par notre Banque, notamment en ce qui concerne la promotion de niveaux adéquats d'assurance et de couverture de retraite. Une valeur ajoutée destinée à nos membres et qui nous distingue. Par rapport aux dernières années, par ailleurs, le Conseil d'Administration a également proposé de reprendre la distribution de dividendes aux actionnaires, qui ne peut néanmoins être finalisée que si les conditions envisagées par les Autorités de Surveillance sont réunies et donc non laissées à la volonté du Banque individuelle ".