La crise pèse sur le Nord et les services. Nouvelle aide vers 25 milliards – Foot 2020

5
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

les rafraîchissements

Du revenu déjà payé 10 milliards, y compris toute la compensation du décret de Noël. Pressage des régions dans la zone orange. Conte accélère: déviation déjà dans le prochain Cdm

Pour la restauration en fumée 37,7 milliards, 40% du chiffre d'affaires annuel

Du revenu déjà payé 10 milliards, y compris toute la compensation du décret de Noël. Pressage des régions dans la zone orange. Conte accélère: déviation déjà dans le prochain Cdm

3 'de lecture

Le jeu des rafraîchissements se joue entièrement avec un œil sur le passé et un sur l'avenir. en ce qui concerne le passé récent, l'Inland Revenue a liquidé près de 3,3 millions de transferts pour un total de 10 milliards de fonds non remboursables, rafraîchissements et contributions pour les centres historiques. Et ces chiffres incluent déjà les 221 mille virements pour 628 millions d'euros de soutien financier automatique prévus par le décret de Noël.

En regardant plutôt le présent et l'avenir immédiat, pour la première fois les mesures anti-Covid adoptées par le Gouvernement ils n'étaient pas accompagnés de l'octroi d'une nouvelle aide. Mais hier, le premier ministre Giuseppe Conte a rassuré via Facebook qui a annoncé un nouvel écart budgétaire dans le MDP de la semaine prochaine à présenter au Parlement "afin de pouvoir adopter un nouveau décret Ristori pour pallier les difficultés des opérateurs économiques". Nouveau déficit initialement annoncé pour 20 milliards mais qui dans les dernières heures aurait été revu à la hausse entre 25 et 30 milliards.

Chargement …

L'annonce du Premier ministre vise à recomposer les rangs de la majorité de plus en plus fibrillante sur la question du plan de relance et à répondre aux sollicitations des gouverneurs des régions. En fait, hier l'alarme des présidents de Émilie-Romagne, Vénétie, Lombardie, Calabre et Sicile, qui restera dans la zone orange lundi e ils demandent des rafraîchissements adéquats et immédiats pour les activités soumises à des restrictions ou à des fermetures. Pour les cinq gouverneurs, en effet, le manque de nouveaux appuis risque d'annuler la totalité des initiatives de production, commerciales, hôtelières, touristiques, gastronomiques, sportives et récréatives.

Avec le nouveau décret arrivant après l'approbation des Chambres à l'écart budgétaire les indemnités doivent abandonner le mécanisme de calcul basé sur la baisse du chiffre d'affaires et les paiements pour le seul mois d'avril 2020 par rapport à avril 2019 afin d'englober plutôt une période de référence plus large. Parmi les hypothèses, il y a celle de considérer les pertes d'un semestre entier. Mais pas seulement, car il s'agit d'abandonner le lien avec les codes Ateco pour étendre les points de ravitaillement à toutes les catégories ayant subi une forte baisse d'activité. Avec la nouveauté par rapport au passé (récent) d'inclure enfin les professionnels. Et parmi les nouvelle entrée il y aura aussi ceux qui ont reçu peu ou rien à ce jour, peut-être parce qu'ils ont été indirectement affectés par les restrictions anti-Covid. Pensons, par exemple, aux fournisseurs de restaurants, bars, pâtisseries, pubs et hôtels. Dans le même temps, le système devrait prévoir une égalisation entre ce qui serait dû avec les nouveaux mécanismes de calcul et ce qui a déjà été liquidé. Une autre forme d'aide pourrait être la suspension supplémentaire des dossiers ou une nouvelle mise au rebut. Pas seulement. Le ministre du Travail Nunzia Catalfo a annoncé qu'avec le nouveau décret Ristori "le fonds de licenciement et d'autres mesures pour les travailleurs et les entreprises seront refinancés"

Pendant ce temps, la retouche des données publiées par l'Agence dirigée par Ernesto Maria Ruffini permet de lire comment, dans quelle mesure et où la crise provoquée par la pandémie et le verrouillage est la plus mordante. Là Lombardie c'est la première région en montants moyens (3 747,4 euros) et en valeur absolue (près de 1,9 milliard) déjà payés par l'agence compte tenu à la fois du fonds non remboursable de l'été dernier et des rafraichissements d'automne. Compte tenu du montant total de l'aide allouée, immédiatement après Vénétie (près de 930 millions d'euros) et leEmilia Romagna (879,6 millions).