La destination touristique européenne populaire changera officiellement de nom en 2020 – Championnat d’Europe de Football 2020

15

Le gouvernement néerlandais cessera d'utiliser le surnom de Hollande en faveur de son nom officiel Pays-Bas.

À partir de janvier, les entreprises, ambassades, ministères et universités ne pourront se référer à l'État qu'en utilisant son titre légitime.

Le changement de marque de 200 000 euros (A300 000 $) fait partie d’une mise à jour de l’image internationale du pays.

Il comprendra également un logo qui combine les initiales NL avec une tulipe orange, la fleur nationale des Pays-Bas.

L'Office néerlandais du tourisme et des conventions utilisait auparavant le symbole d'une tulipe et le mot Hollande.

La Hollande n'est pas le nom officiel de tout le pays et fait référence à deux des 12 provinces, la Hollande du Nord, qui comprend Amsterdam et Haarlem, et la Hollande méridionale, où se trouvent La Haye, Rotterdam et Leiden.

L'industrie du tourisme a commencé à promouvoir la nation en utilisant le surnom il y a 25 ans, mais veut maintenant présenter le commerce, la science et la politique de tout le pays.

Un porte-parole anonyme du ministère des Affaires étrangères a déclaré à Efe: "Il est un peu étrange de ne promouvoir qu'une petite partie des Pays-Bas à l'étranger, c'est-à-dire uniquement la Hollande".

Le changement d'image s'inscrit dans une stratégie touristique renouvelée qui vise à mettre fin à un grand nombre de visiteurs sur les vols pas chers, notamment à Amsterdam, et à promouvoir des voyages plus durables et respectueux.

Le ministre du Commerce extérieur, Sigrid Kaag, a déclaré que le nouveau style aidera à montrer ce que les Pays-Bas ont à offrir aux visiteurs, qu'ils viennent vivre, travailler ou partir en vacances.

Elle a ajouté qu'il peut être utilisé dans différentes industries «de la haute technologie à l'agroalimentaire et du sport à la culture».

Le ministre des Affaires économiques, Eric Wiebes, a déclaré que les Pays-Bas ont l'économie la plus compétitive d'Europe et la quatrième au monde et présentent fréquemment des solutions innovantes aux défis techniques et sociaux.

L'office du tourisme fermera également ses bureaux en Espagne, en Italie et au Japon au printemps 2020 au profit des pays qui envoient un plus grand nombre de visiteurs récurrents, de touristes et de voyageurs d'affaires.

Il a déclaré qu'il s'attend à ce que le nombre de visiteurs internationaux atteigne 30 millions en 2030, ce qui augmentera la pression sur la qualité de vie et l'environnement, et rend nécessaire non seulement de promouvoir le pays, mais aussi de mettre l'accent sur un développement large et durable des Pays-Bas.