La FAI tente de sauver les matchs de l'Euro 2020 à Dublin à l'approche de la décision de l'UEFA – Foot 2020

38

La FAI n'a pas abandonné Dublin organisant quatre matches de finale européenne en juin, mais l'UEFA envisage de rationaliser son approche à 12 villes de la pièce maîtresse en raison des restrictions de Covid-19.

Bien que l'UEFA admette que les foules de capacité à travers le continent ne sont pas réalistes pour le tournoi, elle a informé la semaine dernière les villes hôtes d'une participation partielle minimale de 25%.

Dans le contexte de l'Aviva Stadium, cela signifie qu'au moins 12 000 supporters sont autorisés pour les matches avec la Pologne, la Slovaquie et la Suède.

La capitale de l'Irlande était l'un des douze sites à domicile sélectionnés par l'UEFA dans le cadre de la toute première organisation paneuropéenne du tournoi, qui a été reportée de 12 mois en raison de la pandémie de coronavirus.

Le stade national, d'une capacité de 51 000 places, devrait organiser trois matches de groupe et un match nul des 16 derniers à partir du 14 juin, mais l'approche prudente et fluide adoptée par l'État pour lever les restrictions de verrouillage a suscité des incertitudes.

Les responsables de la santé publique ne sont pas en mesure de garantir cette concession, d'autant plus que d'autres sports tels que le GAA et le rugby chercheront naturellement l'égalité pour leurs principaux matches à ce stade. Il est largement admis que les cas de Covid-19 devront être réduits en dessous de 100, ou que le programme de vaccination s'intensifie à un rythme soutenu, avant que les événements sportifs ne comportent des foules.

Le directeur général de la FAI, Jonathan Hill, ayant confirmé vendredi que la survie de Dublin en tant que lieu hôte dépendait de l'autorisation des supporters sur Lansdowne Road, a informé les délégués mardi de discussions sur le sujet avec les autorités de santé publique. par les touristes d'outre-mer entre 106 M € et 128 M €, avec des revenus du Trésor de 26 M €. Il est entendu que Glasgow et Bilbao font face à un examen plus minutieux de leur accueil en raison d'un manque d'assurance du gouvernement concernant le retour des spectateurs.

Si elles, ou Dublin, sont dépouillées des jeux, les neuf autres villes sont en ligne pour prendre le relais. Cependant, les tentatives du gouvernement britannique de Boris Johnson de prendre en charge l'ensemble de l'organisation du tournoi ont été rejetées par l'UEFA. L’instance dirigeante européenne ne prendra pas de décision finale sur les sites avant le 7 avril, mais s’est occupé à élaborer des contingences.

Ils ont demandé des informations urgentes aux pays hôtes sur la manière dont ils peuvent se conformer à leurs exigences minimales. Les sources principales de FAI étaient pessimistes hier soir sur le résultat de l'évaluation. «À la demande de l'UEFA, les partenaires hôtes de Dublin – la FAI, le conseil municipal de Dublin, l'Aviva Stadium et le ministère du Tourisme, de la Culture, des Arts, du Gaeltacht, des Sports et des Médias – examinent les scénarios possibles pour organiser les matchs prévus à Dublin dans ce Environnement Covid-19 », a déclaré hier la FAI.

«Nous sommes en dialogue constant avec l'UEFA et notre intention est de travailler pour finaliser notre meilleur scénario possible conformément aux directives de santé publique.» Les restrictions aux voyages internationaux compliquent le défi. Cependant, si les restrictions d'ici juin rendent problématique le vol des fans de Pologne, de Slovaquie et de Suède, Hill a déclaré que l'UEFA n'aurait aucun problème à revendre les billets à un public irlandais. Étant donné que l’Irlande compte une population importante d’émigrants polonais, estimée à 120 000, le déchargement des billets ne serait pas un problème.

L'Écosse perdant ses droits d'accueil pour sa première qualification de tournoi majeur depuis 1998 serait une bombe.

L'assouplissement de leur vaccination et de leur verrouillage suit une trajectoire différente de celle de l'Angleterre. "Nous verrons s'il est possible ou non à tout moment sur cette route que les fans soient réellement présents pour assister (aux euros)", a déclaré hier la secrétaire écossaise à la Santé, Jeane Freeman.

Curieusement, la Fédération écossaise a confirmé hier que sa finale de coupe nationale aura lieu à Hampden Park le 22 mai. Les règlements de l’UEFA exigent que la fédération nationale cède le contrôle de son stade à l’organisme européen le 15 mai avant le tournoi.