La Fédération bosniaque insiste sur le fait que le match éliminatoire de l'Euro 2020 avec l'Irlande du Nord ne se jouera PAS à huis clos – Foot 2020

70

La Fédération bosniaque a insisté pour que le match de barrage Euro 2020 de ce mois-ci avec l'Irlande du Nord se déroule comme prévu et ne soit pas affecté par la récente épidémie de coronavirus dans le pays.

il y avait des craintes que le jeu puisse être joué à huis clos ou même reporté après les premiers cas confirmés du pays de la souche COVID-19 à Banka Luka, à environ 100 km de Zenica, où le jeu devrait se jouer le 26 mars.

Cependant, malgré ces préoccupations, un comité exécutif de la Fédération bosniaque s'est réuni à Sarajevo aujourd'hui et a déterminé que leur position du jeu ne changerait pas et que le match se déroulerait comme prévu.

Selon le journaliste sportif bosniaque Haris Mrkonja sur Twitter: "(La) Fédération bosniaque n'a pas parlé de scénarios en cas de propagation plus large de #COVID ー 19 lors de l'assemblée d'aujourd'hui. Ils s'en tiennent à la déclaration précédente pour suivre les instructions de l'UEFA et des autorités.

Dans un tweet de suivi, Mrkonja a ajouté: "Il n'y a toujours aucun risque que le match soit joué à huis clos ou soit annulé."

Bien que ce soit une bonne nouvelle pour le moment pour les fans d'Irlande du Nord, la situation pourrait changer si l'épidémie devenait plus grave en Bosnie et les FA locales étaient obligées de réévaluer leur position.

Vendredi après-midi, un autre cas de coronavirus a été confirmé à Banka Luka, portant à trois le nombre de cas confirmés dans le pays, et le ministre bosniaque de la Santé, Alen Seranic, a expliqué dans un communiqué jeudi que d'autres cas étaient attendus.

Une grande partie des ressortissants bosniaques se rendent au travail à travers la mer Adriatique en Italie, où plus de 3 000 cas ont été confirmés.

Cependant, un porte-parole de la Fédération de Bosnie a réitéré que tant que l'UEFA et les autorités locales ne seraient pas préoccupées par l'épidémie, ce qu'elles ne sont pas à ce stade, les fans d'Irlande du Nord ne devraient pas l'être non plus.

Belfast Telegraph