La Fédération italienne de football prévoit le retour des fans dans les stades avant l'EURO 2020 – Foot 2020

194

Le dernier match de Serie A avec des fans sur les tribunes remonte au 1er mars 2020, lorsque l'AS Roma a battu Cagliari à la Sardegna Arena avec un score spectaculaire de 3-4.

Depuis lors, tous les matchs restants de la ligue de football italienne de haut niveau se sont disputés à huis clos au milieu de l'épidémie de pandémie de SRAS-COV-2.

Mais les choses sont sur le point de changer très bientôt, car la FIGC – la Fédération italienne de football – cherche à ramener les supporters dans les stades dès la fin du mois de mai.

La Fédération envisage de rouvrir les stands pour la finale de la Coppa Italia entre la Juventus et l'Atalanta, prévue le 19 mai au Stadio Olimpico de Rome, un rapport sur La Gazzetta Dello Sport révèle.

Le plan a été rédigé en étroite coopération avec le comité scientifique du gouvernement – un groupe de travail composé de virologues et de scientifiques – et les yeux pour utiliser la finale comme un événement test pour l'EURO 2020, qui doit commencer le 10 juin au Stadio Olimpico où l'Italie sera confrontée. Turquie pour le match d'ouverture.

Des discussions sont également en cours au niveau institutionnel avec l'UEFA – l'instance dirigeante du football européen – étant donné que jouer la finale de la Coppa Italia à Rome signifierait remettre le stade 3 jours après la date prévue, initialement fixée au 17 mai.

L'Olimpico accueillera quatre matchs de la phase de groupes et un quart de finale de l'EURO 2020, c'est pourquoi la FIGC envisage également le stade Giuseppe Meazza de Milan comme une alternative pour la finale.

Si le nombre de cas de COVID-19 en Italie reste sous contrôle au cours des prochains mois, un maximum de 30% de la capacité du Stadio Olimpico – ce qui correspond à 28000 fans – pourrait être fixé pour l'EURO 2020.

«Nous avons présenté un plan de 300 pages au gouvernement sur la façon dont nous pouvons accueillir les supporters dans le stade en toute sécurité, avec une capacité réduite de 20 à 30%», a déclaré le président de la FIGC Gabriele Gravina dans un entretien avec La Gazzetta Dello Sport.

«Les fans sont le cœur battant du football. J'espère que les stades pourront rouvrir bientôt, du moins pour les personnes qui ont déjà été vaccinées », a déclaré Gravina, qui, lundi dernier, était réélu en tant que président de la FIGC pour un mandat de 4 ans avec plus de 73% des voix.

L'Italie espère suivre l'exemple donné par la Premier League anglaise
PINC
. Le 22 février, le gouvernement britannique a annoncé une feuille de route pour la réouverture des stades pour le dernier jour de la saison en mai avant l'EURO 2021, AP rapports.

Après un succès majeur dans le déploiement du vaccin, le Premier ministre britannique Boris Johnson a révélé des propositions étape par étape pour alléger les restrictions dans tout le pays au lieu de se concentrer sur les régions.

Selon le rapport, jusqu'à 10 000 supporters seront autorisés à revenir en match au stade de Wembley à Londres, le 25 avril pour la finale de la Ligue et le 15 mai pour la finale de la FA Cup.

Le retour des supporters dans les stades reste une priorité clé pour les clubs italiens compte tenu de l'importance des revenus de la journée.

Selon l'Annuel 2020 La revue of Football Finance publié par Deloitte, dans les revenus de la journée 2018/2019, représentaient 317 millions de dollars – 11% des revenus totaux.

Avec de nombreux matchs annulés ou joués à huis clos, les revenus de la journée ont subi le plus gros coup dans presque tous les clubs.

Selon un KPMG rapport, dans la seule saison 2019/2020, la Juventus a perdu le plus en termes absolus parmi les clubs italiens, enregistrant une baisse de l'ordre de 60 millions de dollars, une baisse de 31% d'une année sur l'autre.

Une grande partie du succès du plan du président Gravina dépendra de l’efficacité du programme italien de vaccination contre le coronavirus.

Le nouveau Premier ministre italien, Mario Draghi, s’est engagé à accélérer la distribution du vaccin Covid-19, mais les progrès ont été entravés par des livraisons de vaccins retardées.