La FIFA prévient que le football est menacé par le coronavirus – Championnat d’Europe 2020

16

Vendredi, six pays ont signalé leurs premiers cas de virus. l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a relevé son alerte mondiale à "très élevé".

La propagation du virus a déjà affecté certains événements sportifs. L'Inter Milan a été contraint jeudi de jouer sans public à San Siro un match de Ligue Europa contre les Ludogorets bulgares et affrontera également la Juventus à huis clos pendant le week-end de Serie A.

Tedros Adhanom Ghebreyesus sur Twitter

Une série de matchs internationaux, dont des duels pour Qualifications pour la Coupe du monde sud-américaine et refus pour l'Euro 2020, sont prévus pour la dernière semaine de mars. Lorsqu'on lui a demandé s'il envisagerait de suspendre ces réunions, le leader de la FIFA a répondu que rien n'était exclu.

"Je n'exclurais rien pour le moment. J'espère que nous n'aurons jamais à aller dans cette direction. Je pense qu'en tout cas, il sera difficile de faire une suspension mondiale parce que la situation dans chaque pays est vraiment différente", a déclaré le leader du football mondial.

"La santé des gens est beaucoup plus importante que tout jeu de football. La santé est au-delà de tout et c'est pourquoi nous devons analyser la situation et attendre qu'elle diminue plutôt qu'elle n'augmente. "at-il ajouté.

La Suisse et l'Angleterre, victimes de l'épidémie

Le championnat suisse a été suspendu et le jour prévu pour ce week-end reporté à une date non encore déterminée par précaution contre l'épidémie de coronavirus.

La décision de l'Association suisse de football (ASF) a été adoptée dans le cadre des mesures ordonnées par le gouvernement suisse contre l'urgence. Parmi eux, les autorités ont décidé que le meilleur moyen d'éviter la contagion était d'annuler les événements sportifs ou culturels qui convoquent la foule.

Dans un premier temps, cette mesure se poursuivra jusqu'au 15 mars, c'est pourquoi la prochaine ne serait pas la seule date reportée du football suisse.

Le hockey, quant à lui, a confirmé qu'ils joueront les matchs prévus de la Ligue nationale, bien qu'ils soient à huis clos.

D'autre part, comme l'a rapporté vendredi le "Telegraph", le gouvernement britannique envisage de suspendre toutes les compétitions sportives pendant deux mois dans le cadre de l'urgence sanitaire. Si la Grande-Bretagne n'est pas le pays le plus touché, la vague de peur progresse aussi vite que la maladie.

Seuls 19 cas sont officiellement confirmés au Royaume-Uni, mais tout semble pointer vers des mesures visant à prévenir la propagation du mal comme l'annulation de grandes concentrations populaires.

Premier League sur Twitter

Les hypothèses qui sont traitées devant ce scénario, selon le même média, sont multiples et vont de jouer aux jeux à huis clos, comme cela se produit avec plusieurs de ceux joués en Italie, à terminer le tournoi plus tôt.

Cette dernière option, cependant, ne semble pas avoir beaucoup de soutiens car non seulement le titre est en jeu, mais aussi le classement aux coupes et aux descentes, de sorte que les équipes engagées ne donnent guère leur approbation.

Selon la BBC, la question de la rigueur de FifPro (le syndicat qui les rassemble et qui compte plus de 65 000 membres dans le monde) pointe la possibilité de refuser de voyager s'ils sont obligés de jouer dans des "endroits à haut risque".

"Nous comprenons les difficultés générées par l'épidémie de Covid-19 et nous soutenons toutes les mesures visant à garantir l'intégrité de nos filiales", ont expliqué des sources de l'entité à la chaîne britannique.