La France inflige une amende de 135 millions d'euros à Google et Amazon – Championnat d’Europe 2020

22
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace
Amazon et Google ont été jugés par le chien de garde français de la confidentialité des données comme ayant violé la vie privée des internautes

Amazon et Google ont été jugés par le chien de garde français de la confidentialité des données comme ayant violé la vie privée des internautes

L'organisme de surveillance de la confidentialité des données de la CNIL en France a infligé 135 millions d'euros d'amendes aux titans de la technologie américains Google et Amazon pour avoir placé des cookies publicitaires sur les ordinateurs des utilisateurs sans leur consentement.

L'amende de 100 millions d'euros infligée à Google est la plus grande sanction que le régulateur ait jamais infligée, qu'elle justifie par le fait que 90% des internautes français utilisent le moteur de recherche de l'entreprise.

La CNIL a déclaré que les amendes étaient "pour avoir placé des cookies publicitaires sur les ordinateurs des utilisateurs … sans obtenir le consentement préalable et sans fournir d'informations adéquates".

Un cookie est un petit élément de données stocké sur le navigateur de l'ordinateur d'un utilisateur qui permet aux sites Web d'identifier les utilisateurs et de se souvenir de leur activité précédente. Ils sont importants pour fournir une publicité ciblée et améliorer l'expérience utilisateur sur les sites Web.

La CNIL précise que lorsqu'un utilisateur visite le site google.fr, plusieurs cookies utilisés à des fins publicitaires sont automatiquement déposés sur son ordinateur, sans qu'aucune action ne soit requise de la part de l'utilisateur.

Il a dit qu'une chose similaire s'est produite lors de la visite d'une page sur le site amazon.fr.

Le régulateur a déclaré que "quel que soit le chemin emprunté par les utilisateurs pour visiter le site, ils étaient soit insuffisamment informés, soit jamais informés du fait que des cookies étaient placés sur leur ordinateur".

La CNIL a déclaré que le type de cookie utilisé "ne peut être placé qu'après que l'utilisateur a exprimé son consentement" et a ainsi enfreint la réglementation sur l'obtention d'un consentement préalable.

Il a reproché à Google de fournir des informations de confidentialité insuffisantes aux utilisateurs car il ne leur a pas fait part des cookies qui avaient été placés et que la procédure pour les bloquer en laissait un opérationnel.

La CNIL a déclaré qu'après les refontes mises en œuvre en septembre 2020, les sites Web des deux sociétés avaient cessé de placer des cookies sur les ordinateurs sans leur consentement.

Cependant, il a reproché à la fois de ne toujours pas fournir d'informations claires ou complètes sur l'utilisation des cookies et la possibilité de les refuser, en ordonnant aux deux d'apporter des modifications dans les trois mois ou de s'exposer à des amendes supplémentaires.

Google se plaint que la réglementation française change constamment

Google se plaint que la réglementation française change constamment

Les règles françaises “ incertaines ''

La CNIL a infligé des amendes de 60 millions d'euros à Google LLC et de 40 millions d'euros à Google Ireland Limited.

L'amende de 35 millions d'euros (42 millions de dollars) est infligée à la filiale Amazon Europe Core.

Lorsqu'il a été contacté, Google a défendu son «historique de fournir des informations initiales et des contrôles clairs» aux utilisateurs.

Un représentant de Google s'est également plaint "que les règles et directives réglementaires françaises sont incertaines et en constante évolution" et a négligé ses efforts pour s'y conformer.

Amazon a également exprimé son désaccord avec l'amende dans un communiqué adressé à l'AFP.

«Nous mettons continuellement à jour nos pratiques de protection des données personnelles pour nous assurer de répondre aux besoins et aux attentes des clients et des régulateurs en constante évolution», précise-t-il dans un document rédigé en français.

Les sanctions étaient basées sur la réglementation française avant l'entrée en vigueur du règlement européen sur la protection des données (RGPD) en 2018.

Le RGPD a durci les amendes pour les violations qui peuvent atteindre 4% du chiffre d'affaires mondial d'une entreprise.

La CNIL a déclaré qu'elle commencerait en avril 2021 à infliger des amendes aux entreprises qui ne répondent pas à l'exigence du RGPD d'avoir la possibilité d'accepter ou de refuser tous les cookies.


Google suggère des jetons de confiance dans le cadre de la fin de la prise en charge des cookies tiers


© 2020 AFP

Citation:
La France inflige une amende de 135 millions d'euros à Google et Amazon (10 décembre 2020)
récupéré le 10 décembre 2020
depuis https://techxplore.com/news/2020-12-france-imposes-mn-euros-fines.html

Ce document est soumis au droit d'auteur. En dehors de toute utilisation équitable à des fins d'étude ou de recherche privées, aucune
une partie peut être reproduite sans autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.