La production industrielle allemande et la Chine en bref – Championnat d’Europe de Football 2020

151

Les Majeurs

Ce fut une fin de semaine baissière pour les majors européennes vendredi.

Vendredi, le DAX30 a reculé de 0,96%, le CAC40 et l'EuroStoxx600 terminant la journée avec des pertes de 0,82% et 0,78% respectivement.

Les données économiques de l'Allemagne et des États-Unis n'ont pas réussi à inverser les pertes depuis le début de la journée, alors que les rendements du Trésor américain ont continué de grimper.

Pour les marchés européens, c’était aussi la première occasion de répondre au discours post-européen du président de la FED Powell.

Un manque d'engagement à aborder les rendements a conduit à un recul des actions américaines, qui s'est répercuté sur la session européenne.

Les statistiques

Ce fut une journée relativement chargée sur le calendrier économique vendredi. Les commandes des usines allemandes étaient au centre des préoccupations avant l'ouverture européenne.

En janvier, les commandes des usines ont augmenté de 1,4%, avant une augmentation prévue de 0,7%. En décembre, les commandes avaient baissé de 1,9%.

Selon Destatis,

  • Par rapport à janvier 2020, les nouvelles commandes ont augmenté de 2,5% et de 3,7% par rapport à février 2020.
  • Les commandes intérieures ont reculé de 2,6%, tandis que les commandes étrangères ont augmenté de 4,2%, d'un mois à l'autre.
  • Les nouvelles commandes en provenance de la zone euro ont augmenté de 3,9%, les nouvelles commandes en provenance d'autres pays ayant bondi de 4,4%.
  • Les fabricants de biens intermédiaires ont vu les nouvelles commandes augmenter de 0,2%, les nouvelles commandes de biens d'équipement en hausse de 3,3%.
  • Les fabricants de biens de consommation ont toutefois signalé une baisse de 5,8% des nouvelles commandes.

Des États-Unis

Ce fut une session plus chargée, avec les chiffres officiels du marché du travail du gouvernement pour février à la fin de la session européenne.

La masse salariale non agricole a impressionné, avec un bond de 379 000 en février. La hausse meilleure que prévu a fait baisser le taux de chômage de 6,3% à 6,2%.

En janvier, la masse salariale non agricole avait augmenté d'un 166k plus modeste.

Les déménageurs de marché

Pour le DAX: Ce fut une journée haussière pour le secteur automobile vendredi. Volkswagen rallié de 3,68%, avec Daimler en hausse de 1,32%. BMW et Continental a enregistré des gains relativement modestes de 0,90% et 0,45% respectivement.

Ce fut également une journée haussière pour les banques. Banque Allemande rallié de 3,59%, avec Commerzbank gagnant de 0,92%.

Du CAC, ce fut une journée mitigée pour les banques. BNP Paribas a chuté de 0,12%, tandis que Crédit Agricole et Soc Gen a terminé la journée avec des gains de 0,87% et 0,57% respectivement.

Le secteur automobile français a subi de nouvelles pertes. Stellantis NV et Renault ont reculé respectivement de 1,04% et de 1,60%.

Air France-KLM et Airbus SE a terminé la journée en baisse respectivement de 6,13% et 4,87%.

Sur l'indice VIX

Une course de 3 jours consécutifs dans le green a pris fin pour la VIX le vendredi. Inversant une hausse de 7,12% par rapport à jeudi, le VIX a glissé de 13,69% pour terminer la journée à 24,66.

Le NASDAQ a augmenté de 1,55%, le Dow et le S & P500 gagnant respectivement 1,85% et 1,95%.