Laboratoires transformés en salles de classe et 50 mille euros de mobilier neuf (mais sans les bancs à roulettes) – Championnat d’Europe 2020

24

28 chaises, 32 fauteuils pour professeurs, plus de 350 bureaux monoplace et 274 chaises pour étudiants. Ce ne sont là que quelques-uns des équipements requis par les lycées de la province de Crémone pour s'adapter à la réglementation relative à la mise à distance des enfants et des enseignants en vue de la prochaine année scolaire. Un peu moins de 50 mille euros est le coût estimé prévu par l'administration provinciale pour ce lot de fournitures, afin de satisfaire les demandes d'une dizaine d'écoles de Crema à Casalmaggiore. Les dépenses seront couvertes par les fonds structurels européens Pon, destinés aux interventions dans les petites écoles et précisément à l'ameublement. La Province de Crémone, qui avait déposé sa candidature en temps voulu, a reçu un montant total de 750000 €, un chiffre basé sur la population scolaire de la zone, déterminée en fonction des données consolidées des inscriptions pour l'année scolaire 2019-2020.

L'adaptation structurelle des espaces du rez-de-chaussée de l'ancien Beltrami (aujourd'hui Ghisleri en via Palestro) est en cours, la démolition des cloisons pour accueillir les classes du Liceo Aselli (ou du Manin, qui pour la première fois verra sa succursale dans l'ancien siège des comptables jusqu'ici les médias Vida dans via san Lorenzo).

La nécessité d'agrandir les espaces d'enseignement, de transformer les laboratoires ou les salles vidéo en salles de classe, a conduit à de nouveaux besoins également en termes d'ameublement.

Il ne semble pas que les écoles crémonaises s'intéressent aux désormais célèbres bancs à roulettes qui dans un premier temps ont été proposés par le ministre Azzolina: ceux qui arriveront sont en fait des bancs traditionnels 70X50 (180 destinés à Vacchelli et la section détachée du Manin) ou 70X70, ces ce dernier destiné aux salles de classe des écoles et laboratoires artistiques. Le lot de 50 mille euros comprend également 12 tabourets pour les cours de mode Stradivari où il était nécessaire de déplacer une partie du laboratoire pour permettre la mise à distance entre les étudiants; et 60 chaises pliantes (plus faciles à déplacer et éventuellement fermées si cela n'est pas nécessaire) pour le Liceo Musicale de via Colletta, où les activités du chœur et de l'orchestre seront déplacées dans ce qui est actuellement la salle utilisée comme musée. En plus: 44 supports muraux pour Aselli et Manin; 40 chaises pour visiteurs pour Galilei à Crema et 11 penderies pour Romani à Casalmaggiore et Aselli et Anguissola à Crémone. Dans le cas des Galilei, les chaises seront utilisées pour éviter les rassemblements dans les zones d'attente et de passage: en particulier, l'école prévoit des moments critiques le matin avant le début des cours en période hivernale, lorsque les élèves sont postés dans la salle; pendant la pause déjeuner et lors des rencontres collégiales entre parents et enseignants.

Au Romani de Casalmaggiore, un espace d'entrepôt au rez-de-chaussée a été transformé en salle de classe: deux nouveaux tableaux noirs et armoires étaient donc nécessaires.

En résumé, les écoles qui ont demandé un nouveau mobilier sont: à Crémone l'Institut Stradivari, tant pour le siège du lycée musical de via Colletta que pour la section du lycée artistique de via XI febbraio et pour les cours de mode de via Santa Maria in Betlem; les Torriani de via Seminario, le complexe Ghisleri – Vacchelli dans via Palestro, avec une section détachée du lycée classique Manin; le lycée des sciences humaines Anguissola. A Crema, des interventions sont prévues pour l'institut Galilei dans via Matilde di Canossa et via Benvenuti; pour la branche de Pacioli de via Dogali, pour le lycée des sciences humaines de Munari à Largo Falcone et Borsellino, pour la section Marazzi dello Sraffa dans via Inzoli et enfin un Pandino, pour l'école laitière de Stanga. À Casalmaggiore, le nouveau mobilier ira à l'institut Romains de via Trento. gb

© Tous droits réservés