L'ami de la famille fait disparaître 130 mille euros de Lollo Bernardi – Foot 2020

35

Il y a aussi le meilleur joueur de volley-ball du monde du XXe siècle, le Trentin Lollo Bernardi, parmi les épargnants qui auraient été trompés par un prétendu financier vénitien, actuellement jugé. Le joueur – qui dans son très riche palmarès revendique, entre autres, 9 scudetti, 4 coupes des champions, 2 médailles d'or du monde, une médaille d'argent olympique – aurait été «défilé» 130 mille euros. Plus importante encore était la perte subie par un ami de la famille de Bernardi qui avait investi 250 000 euros dans ce qui était présenté comme un investissement exclusif avec des intérêts de 25 et 27%. Des taux très élevés qui auraient dû susciter des soupçons. Mais Bernardi et sa connaissance avaient pleinement confiance dans le travail de leur ami financier.

«C'était le compagnon d'un être cher – a expliqué Bernardi au Corriere del Veneto – et nous n'avions aucune raison de douter de lui. Il a raconté avoir travaillé dans la finance et avoir des connaissances importantes. Nous savions qu'il avait beaucoup d'amis dans le show business. Il semblait être une personne sérieuse.
Ainsi, lorsque, à l'été 2015, le prétendu financier, 63 ans de Silea (Trévise), a proposé l'accord, Bernardi a rejoint la proposition, tout comme l'ami de la famille.

L'homme a affirmé avoir la possibilité de souscrire un investissement total de 4,5 millions d'euros via une banque londonienne. Une offre proposée à des clients hautement sélectionnés qui avaient la garantie d'un rendement de 25% ou plus.
En guise de garantie, l'homme de 63 ans aurait remis des chèques.
«J'ai signé l'investissement le 10 août – a déclaré Bernardi – la date limite était en décembre. Deux mois plus tard, j'ai posé des questions sur mon argent et D. G. a déplacé les dates de clôture. Cela nous a rendu méfiants même si, et je le confirme, il nous a envoyé quelque chose comme 2 000 messages pour nous rassurer et nous garantir que tout allait bien ». Ce n'était pas le cas et Bernardi et son amie n'ont jamais revu leur argent.
En plus des dégâts financiers importants, l'ancien joueur de volley-ball et maintenant manager a risqué l'insulte. Lorsqu'il s'est rendu compte que les résultats de l'investissement n'étaient pas comme promis, il a essayé d'encaisser les chèques qu'il avait donnés en garantie, obtenant une plainte pour usure et détournement de fonds. Accusations inexistantes immédiatement rejetées.

Au contraire, Bernardi est une victime et a en fait déposé une plainte donnant lieu à des poursuites judiciaires pour ce qui pourrait être une arnaque. Cela sera établi par le procès devant le tribunal de Trévise, qui prendra vie avec l'ouverture de l'audience le 9 septembre. "J'espère – a déclaré Bernardi au Gazzettino – que tout cela sert au moins à empêcher d'autres personnes d'être victimes d'une arnaque". Et il a ajouté avec une ironie de soi: «Il m'a dit" je change ta vie ", dans un certain sens il l'a fait».