Le budget d'Autostrade, 2020 est affecté par des provisions plus élevées et une maintenance accrue – Euro 2020

114

(Teleborsa) – Autoroutes pour l'Italie (Groupe Atlantia) clôture le budget 2020, fortement conditionné par la pandémie Covid-19, avec un perte d'exercice attribuable au Groupe égal à 407 millions d'euros qui se compare à la perte de 282 millions d'euros en 2019; à périmètre constant, le poste est en baisse de 948 millions d'euros par rapport au résultat de 2019. Les résultats actualisent les provisions complémentaires constituées, également au vu de l'éventuel accord transactionnel avec le gouvernement, et l'augmentation de la pension alimentaire. activités.

Lors de la préparation des états financiers, le CA a procédé à une évaluation de la capacité de continuer à fonctionner sur une base de continuité d'exploitation, concluant que les facteurs d'incertitude apparus dans le passé avaient été surmontés et qu'il était approprié de préparer les états financiers. au 31 décembre 2020 dans une optique de continuité d'activité.

Les résultats 2020 ne tiennent pas compte de l'impact de la pandémie

2020 a été une année exceptionnelle, caractérisée parurgence sanitaire et par les mesures restrictives du gouvernement qui en ont résulté, qui ont limité la diffusion. Le circulation sur le réseau du Groupe est donc en baisse de 27,1% par rapport à 2019.

Le total des revenus d'exploitation de 2020 est égal à 3030 millions d'euros, en baisse de 1053 millions d'euros par rapport à 2019 (4083 millions d'euros). Les charges d'exploitation nettes diminuent également, à 2401 millions d'euros, en baisse de 972 millions d'euros par rapport à 2019 (3373 millions d'euros).

Marge opérationnelle brute (EBITDA), égal à 629 millions d'euros, est en baisse de 81 millions d'euros par rapport à 2019 (710 millions d'euros). Considérant la provision extraordinaire de 1.500 millions d'euros relatif à la proposition de règlement faite en 2019, la variation négative est de 1581 millions d'euros due principalement à la réduction du chiffre d'affaires net et des redevances pour environ 8801 millions d'euros, l'augmentation du activités de maintenance pour 325 millions euros et la hausse des provisions nettes constituées au cours de l'année pour environ 350 millions d'euros. A périmètre constant, l'EBITDA est en baisse de 1 282 millions d'euros (-58%).

La marge opérationnelle (EBIT) est négatif pour 43 millions d'euros, avec une baisse de 100 millions d'euros par rapport à 2019 (positif pour 57 millions d'euros).

Investissements opérationnels stables par rapport à 2019, malgré les difficultés liées à la pandémie et égales à 575 millions d'Euro. Activité de entretien pour environ 680 millions euros, soit plus du double de la moyenne 2017-2019.

Le Le cash-flow opérationnel s'élève à 517 millions d'euros, en baisse de 919 millions d'euros par rapport à 2019 (942 millions d'euros à périmètre constant). Dette situation financière nette du Groupe au 31 décembre 2020 égale à 8 557 millions d'euros, soit une augmentation de 165 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2019.

Plan en cours de mise en œuvre

2020 est l'année où ASPI lance le nouveau plan industriel, qui transformera au cours des quatre prochaines années le Groupe en un opérateur de mobilité intégré.

Un programme important de investissements pour un total de 14,5 milliards euros en plus de 7 milliards de maintenance, d'ici 2038 (date d'expiration de la concession), avec une modernisation radicale des infrastructures, permettant l'extension de l'état optimal du réseau jusqu'en 2080 et la création d'environ 10 000 nouveaux emplois en Italie. Ils ont également été 2900 embauches sont prévues pour les trois prochaines années à l’appui du plan.

Le plan, déjà en 2020, a produit un redressement significatif des activités de surveillance et de suivi du réseau, confié en permanence à un consortium d'entreprises indépendantes de niveau international, identifiées par un appel d'offres européen. Au cours de 2020, ils ont été réalisés 19 000 inspections sur les ponts, viaducs, survols, tunnels et a été lancé "Argon", une plateforme de veille unique au niveau européen, basée sur des outils d'Intelligence Artificielle.

Pour donner stabilité et continuité à ce Plan, il est attendre le nécessaire approbation formel et définitif de la nouvelle Plan économique et financier et de accords conclus avec l'exécutif, fortement axé sur la garantie de la meilleure gestion des infrastructures.