Le cabinet italien approuve le plan de relance soutenu par l'UE pour la phase post-COVID_French.news.cn – Championnat d’Europe de Football 2020

13

ROME, 13 janvier (Xinhua) – Le cabinet du Premier ministre italien Giuseppe Conte a adopté un plan de relance national pour stimuler l'économie dans la phase post-COVID aux premières heures de mercredi.

Dans l'ensemble, le paquet pluriannuel représentait 310 milliards d'euros (378,3 milliards de dollars américains) au cours des six prochaines années, dont la plupart constitués de fonds de l'Union européenne (UE).

L'Italie est en effet censée recevoir 209,9 milliards d'euros de prêts et subventions à faible taux d'intérêt de l'UE. C'est sa part du Fonds européen de relance de 750 milliards d'euros fourni par le programme Next Generation EU approuvé par l'UE en juillet 2020 pour aider les États membres à faire face aux conséquences économiques de la pandémie.

Dans le plan national de 172 pages, le cabinet italien a ajouté 13 milliards d'euros provenant du paquet de cohésion sociale REACT UE, quelque 7,9 milliards d'euros d'autres projets européens et 79,8 milliards d'euros de fonds nationaux fournis par le programme financier italien 2021-2026.

Le «Plan de relance et de résilience» décrit six macro-domaines auxquels ces fonds seront alloués et le type de dépenses à effectuer (à la fois dans les nouveaux projets et dans certains en cours).

Les six macro-domaines d'intervention, ou axes stratégiques, dont la numérisation et l'innovation, la transition verte, la santé et l'inclusion sociale; chaque zone comprend différents secteurs.

Dans l'ensemble, plus de 70% des ressources seront destinées à des investissements publics, et le reste à des mesures de secours et des stimuli pour soutenir les investissements privés, a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

La plus grande partie – quelque 67,5 milliards d'euros – sera investie dans la zone de transition verte pour une nouvelle transformation écologique de l'économie italienne, la troisième de la zone euro.

«Avec les ressources européennes, notre pays peut désormais vraiment changer», a écrit le ministre de l'Économie et des Finances Roberto Gualtieri sur Twitter.

"Commençons maintenant par le débat au parlement et dans le pays."

Maintenant que le cabinet l'a adopté, le plan de relance sera en fait soumis au parlement italien pour être discuté, éventuellement amendé et voté.

Les États membres de l'UE ont jusqu'à la fin du mois d'avril pour présenter leurs plans de relance définitifs à Bruxelles, où la Commission européenne les examinera pour voir s'ils sont conformes aux normes requises par le programme européen Next Generation.

Sinon, l'exécutif européen peut demander aux États membres de modifier leurs plans.

Selon un rapport sur les perspectives du groupe de réflexion économique italien Prometeia en décembre, le produit intérieur brut (PIB) de l'Italie pourrait gagner 0,3 point de pourcentage en 2021 en conséquence directe de l'utilisation de la première tranche des fonds de relance de l'UE – estimée à 24,9 milliards d'euros – – avec «un impact positif cumulé de 1,2 point de pourcentage sur le PIB à la fin de 2023». (1 euro = 1,22 dollar américain)