Le décret d'août augmente les allocations d'invalidité. Numéros de TVA, impôts différés – La Stampa – Championnat d’Europe 2020

17

C'est ainsi que fonctionne le nouveau bonus qui devrait augmenter la consommation

ROME. Lorsque Giuseppe Conte se présente à la conférence de presse, peu après 22 heures, il commence par un chiffre frappant: «Cent milliards». C'est la somme totale mise sur la table par le gouvernement depuis le début de la crise du Coronavirus, atteinte avec les 25 milliards du décret d'août que le conseil des ministres a approuvé "sous réserve d'accords" quelques minutes plus tôt, après une journée de tension dans la majorité. Le premier ministre parle d'une "mesure avec laquelle nous protégeons les travailleurs, allégons les délais fiscaux, aidons le Sud". Les délais de paiement des impôts suspendus lors de l'urgence coronavirus sont allongés, le fonds de licenciement est prolongé, les pensions d'invalidité sont augmentées, «12 milliards» sont mis au travail.

A partir d'août, Conte: "Nous arrivons à des interventions pour 100 milliards, nous ne laisserons personne derrière"

Conte insiste beaucoup sur le Sud, parle d '"intervention d'importance historique" grâce à la déduction de 30% "pour tous les travailleurs, pas seulement pour les nouvelles embauches. Nous ne divisons pas l'Italie en deux et proposons une aide à la reprise pour les zones les plus défavorisées. Je suis particulièrement fier, nous posons les bases de la réindustrialisation du Sud ». Le premier ministre annonce alors la nouvelle des pensions d'invalidité: «Nous portons les pensions des civils handicapés à 100%, à partir de 18 ans, ainsi que des civils handicapés, sourds et totalement aveugles. Il passe de 285 euros actuels à 648 euros par mois, pendant treize mois ».

Voici ce que contient le décret "août": du fonds des ménagères au Plan pour le Sud, toute l'actualité

Le licenciement est prolongé de 18 semaines, 5 milliards sont avancés aux autorités locales, Dario Franceschini célèbre le paquet touristique et culturel de 3 milliards: "Il est juste que le gouvernement soit intervenu avec des mesures égales à 10% de la valeur totale de la prestation". Pour le secteur automobile, les 500 millions annoncés déjà fin juillet ont été confirmés. Des ressources, a précisé Conte, qui serviront "non seulement d'incitation à la mise au rebut mais aussi à la construction de nouvelles colonnes électriques".

La ministre Teresa Bellanova est également heureuse, qui à un certain moment de la journée quitte la clinique où elle se trouvait pour enquête pour se précipiter au Conseil des ministres pour défendre la mesure en faveur des restaurateurs. Au final, il y en a 600 millions pour la chaîne d'approvisionnement. Et Conte est heureux de revendiquer la reprise de la consommation certifiée par l'Istat en juin "également grâce aux mesures gouvernementales".

Du mois d'août, du report des impôts à la réforme du CSM: Conte liste les mesures du nouveau décret

L'argent liquide et les licenciements ont été prolongés
Les entreprises ne pourront licencier qu'à la fin du fonds Covid, prolongé de 18 semaines, ou des 4 mois d'allégement alternatif des contributions. Donc, si les entreprises utilisent les mises à pied à partir du 13 juillet de manière continue, elles ne pourront pas licencier avant le 16 novembre, celles qui ont commencé après iront au-delà de cette date. Les entreprises ayant utilisé la caisse enregistreuse Covid en mai et juin et n'ayant pas demandé de prolongation bénéficieront de l'exonération totale des cotisations sociales pendant 4 mois maximum: pendant cette période, les licenciements sont également bloqués pour elles. Ceux qui signent des conventions collectives pour la sortie seront reconnus le Naspi.

Pour le Sud, 1,1 milliard de secours

L'intervention qui introduit des aides à l'emploi dans le Sud représente plus de 1,13 milliard. La subvention, à hauteur de 30% des cotisations de sécurité sociale à verser aux salariés, est destinée aux régions "qui, en 2018, avaient un PIB brut par habitant inférieur. 75% de la moyenne de l'UE27 ou entre 75% et 90%, et un taux d'emploi inférieur à la moyenne nationale ". La concession est accordée du 1er octobre au 31 décembre 2020, sous réserve de l'autorisation de la Commission européenne. Dans les plans du gouvernement, il y a aussi l'intention de confirmer ces mesures jusqu'à la fin de 2029, cependant, en supposant un décalage progressif.

Le cashback débutera en janvier
Les fonds alloués à l'opération de cashback (le mécanisme qui assure des remises à ceux qui paient avec des cartes et des guichets automatiques au lieu de l'argent comptant) qui débutera en 2021 sont passés à 1,75 milliard (mais il y en avait trois dans les plans d'origine). Ce sera le ministre de l'Économie, après audition le Garant de la Vie Privée, pour établir les modalités de mise en œuvre. Pour la mise en œuvre du système destiné à lutter contre la fraude fiscale, il s'appuiera sur PagoPa, tandis que les remboursements seront assurés par Consip. Mais l'objectif est de débuter en décembre, sur certaines catégories d'achats encore à identifier. On parle de bars et de restaurants (avec une réduction de 20%), mais aussi de vêtements et d'appareils électroménagers.

Fisco. Taxe suspendue. Seulement 50% installable
Les taxes suspendues en mars, avril et mai peuvent être payées en plusieurs fois mais seulement de moitié. Les paiements sont attendus sans application de pénalités et d'intérêts, pour un montant égal à 50% des sommes suspendues, en une somme forfaitaire au 16 septembre ou par versements, jusqu'à 4 mensualités du même montant (la première au 16.9). Les 50% restants, sans pénalités ni intérêts, peuvent être dilués jusqu'à un maximum de 24 versements, le premier versement expirant le 16 janvier. Pour les sujets Isa et les indépendants forfaitaires qui ont subi des pertes de plus de 33%, en revanche, la date limite pour le paiement de la deuxième tranche au 30 avril 2021 arrive.

Tourisme et spas. Pour les allocations saisonnières de 1000 €
Une allocation unique de 1000 euros (au lieu de 1200) pour les saisonniers et les intérimaires du tourisme et des spas, pour les travailleurs du spectacle et pour les plus précaires (des intermittents aux agents de vente à domicile), pour compenser une travail perdu avant l'urgence et non encore retrouvé en raison de la pandémie. Cette nouvelle indemnité sera versée par l'INPS, sur demande, dans la limite des dépenses globales de 680 millions d'euros pour l'année 2020. Au lieu de cela, l'indemnité de «quarantaine» prévue dans les premiers textes pour les indépendants (toujours une prime de 600 EUR).

Tourisme et commerce. Bourses de la ville d'art
La nouvelle subvention ira à 29 villes d'art pour soutenir les activités commerciales des centres historiques compte tenu de la «perte massive de présences touristiques étrangères» due à Covid. La norme vaut 500 millions et attribue une contribution de 10,15 et 20% sur les pertes subies en fonction de la baisse du chiffre d'affaires aux activités qui en juin ont enregistré un chiffre d'affaires de 50% inférieur à celui de 2019. le tourisme comme Venise, Florence et Rome, mais aussi de petites villes à fort taux de présence étrangère comme Pise ou Rimini, Agrigente ou Padoue, mais aussi Côme et Bergame, ainsi que Milan parmi les plus touchées par la pandémie.

Installations de baignade. 30% d'amnistie sur les frais
L'amnistie pour les concessionnaires de la plage arrive. «Afin de réduire le litige relatif aux concessions maritimes publiques à des fins touristiques-récréatives» pour les gestionnaires des établissements il sera en effet possible de payer leurs dettes en ne payant que 30% du montant dû en une seule solution, ou en payant 60% mais enduit en 6 ans. Toutes les procédures administratives, pendantes à la date d'entrée en vigueur de la disposition, seront donc suspendues «jusqu'au 15 décembre 2020», date limite à laquelle une demande d'amnistie doit être introduite. En attendant, toutes les mesures relatives déjà adoptées pour solliciter des paiements sont «inefficaces».

Via le newco Alitalia, la contrainte de l'UE est terminée
Le capital initial du Newco Alitalia s'élève à 20 millions, contre 10 précédemment envisagés, dont le sort ne sera plus lié au jugement de l'UE qui devra seulement être pris en compte mais je ne déclencherai pas automatiquement la liquidation en cas de rejet du plan industriel. Que le conseil d'administration devra rédiger et approuver dans les 30 jours suivant la création de la société et l'envoyer ensuite à la Commission européenne pour les évaluations pertinentes, ainsi qu'aux chambres pour l'expression des opinions. Vient ensuite la libération des licenciements pour les 1 500 travailleurs d'Air Italy avec l'octroi de 10 mois supplémentaires d'amortisseurs.

Un nouveau fonds (un peu pauvre) pour les ménagères
Ce sont des miettes et il sera curieux de comprendre ce qui peut être fait: dans le «Dl août» un Fonds de formation des ménagères de 3 millions par an verra le jour à partir de 2020. Le fonds, mis en place au Mef, est «destiné à la accroître les opportunités culturelles et l'inclusion sociale, également en collaboration avec des organismes publics et privés, des femmes qui exercent des activités à domicile, sans subordination et gratuitement, visant à prendre soin des personnes et de l'environnement domestique, inscrites au Assurance obligatoire ". Les critères et méthodes d'attribution seront définis par le ministre de l'Egalité des chances d'ici le 31.12