Les bénéfices de la société allemande Puma chutent en 2020 – Championnat d’Europe de Football 2020

86

Herzogenaurach (Alemania), 24 feb (dpa) – Los beneficios del fabricante alemán de artículos deportivos Puma cayeron en 2020 hasta los 78,9 millones (96 millones de dólares), frente a los 264,4 millones de euros en 2019, anuncio hoy l'entreprise.

Les revenus ont baissé de seulement 1,4% d'une année sur l'autre à 5 234 millions d'euros, aidés par un bon troisième trimestre et une fin d'année correcte.

"Le deuxième trimestre a tout gâché", a déclaré le directeur général du groupe, Björn Gulden. "2020 a sans aucun doute été l'année la plus difficile que j'ai eu à traverser dans l'entreprise. La pandémie de coronavirus nous a mis dans une situation dans laquelle nous n'avons jamais été", a-t-il ajouté.

Le manager a montré sa confiance que les résultats seront meilleurs pour l'année en cours, notamment en raison de la contestation des Jeux Olympiques de Tokyo et du Championnat d'Europe de football. Cependant, il a été prudent en annonçant une prévision de croissance des ventes comprise entre trois et cinq pour cent.

Gulden a déclaré que la société souhaitait à nouveau verser un dividende à ses actionnaires et retrouver ainsi "une partie de la normalité", malgré les difficultés, dont certaines persistent. Bien qu'il ait reconnu que la proposition à l'assemblée générale annuelle de 16 cents par action ne semble pas élevée, il l'a qualifiée de bon signe.

En ce qui concerne la stratégie future de l'entreprise, le directeur a souligné une plus grande attention à la numérisation, ainsi qu'aux sports féminins et à une plus grande durabilité. Gulden s'attend à des «changements drastiques» à cet égard, par exemple dans le choix des matériaux.

"Nous avons beaucoup à faire à ce sujet."

# Information pour l'éditeur

## INTERNET – (déclaration Puma) (http://dpaq.de/Gn6ih)

* * * * Les coordonnées suivantes ne sont pas destinées à la publication

## Contacts éditoriaux – Auteur: Michael Donhauser (Nuremberg) – Editeur: Ángel García Català (Hambourg) – Editeur: María Laura Aráoz (Hambourg)

dpa dm agc ao