Les cinémas néerlandais se portent mal: effondrement du chiffre d'affaires en 2020 et perspectives sombres – Championnat d’Europe 2020

77

->

Dans une année normale, la présentation de données économiques cinématographiques serait simplement une formalité: l'Association néerlandaise des distributeurs de films (NVBF) il se réunissait pour la fête du Nouvel An à l'historique Pathé Tuschinski. Ils portent un toast aux revenus, aux films, aux théâtres et aux sièges et aux spectateurs depuis dix ans maintenant suivre une tendance de croissance positive.

Mais cette année est différente. La présentation aura lieu dans un Tuschinski froid et vide. Le nombre de les billets vendus sont passés de 38 millions à 16,8 millions, avec un baisse du chiffre d'affaires de 348 millions à 152 millions d'euros.

Pourtant le la part de marché des films néerlandais est rassurante: 20,7%, après les décevants 10,9% de 2019. Bien que fermé depuis environ onze semaines depuis mi-mars et avec une limite de 30 entrées par écran, une fois rouvert, le cinéma néerlandais a connu une année 2020 relativement bonne.

L'audience des films néerlandais a encore chuté de 20%. Le taux de participation a chuté de 73% après les 70 premiers jours du premier verrouillage national, un bon dix pour cent de plus qu'à la même période en 2019.

Et à quoi ressemblera 2021?

Au cours des six prochains mois, le coronavirus continuera d'être un problème pour les cinémas, un fait reflété par le sobre réveillon du Nouvel An à Tuschinski. Si l'année dernière on parlait de nouveaux formats de films innovants, cette année, l'événement s'est concentré sur les plans de rémunération. Il y a un nouvel espoir dans les «laboratoires de terrain», résultat d'une étude menée par le ministère des Affaires économiques qui pourrait augmenter les audiences cinématographiques, dit AD.

En outre, je les cinémas espèrent sincèrement que les règles relatives aux services de restauration seront allégées. Les billets vendus ont tendance à couvrir juste assez pour atteindre le seuil de rentabilité. C'est la vente de pop-corn et de bière belge qui crée les revenus. Mais en 2020, en plus des onze semaines de fermeture totale, les bars de cinéma ont été fermés pour quinze semaines supplémentaires.

Winnie Sorgdrager, présidente de l'association cinématographique NVBF, espère que le gouvernement pourra devenir plus flexible. "L'idée est là, ne soyez pas trop déroutante: vous ne devriez pas boire et manger dans la même pièce où vous achetez."

Le directeur du leader du marché Pathé, Jacques Hoendervangers, a exprimé son inquiétude en disant: «Avec le plus grand respect pour les mesures du gouvernement, cependant, le secteur de la restauration dans les cinémas n'est pas dûment pris en compte. Une solution immédiate serait simplement de considérer les bars de cinéma comme un comptoir à emporter "

<! –

->