Les explications de Telefisco 2020 sur les investissements en biens d'équipement – Championnat d’Europe 2020

132

À l'occasion de Telefisco 2020 l'Agence du revenu a fourni clarifications en ce qui concerne les deux principales concessions pour les investissements en biens d'équipement actuellement applicables: nouveau crédit d'impôt pour les investissements en biens d'équipement et les super et hyper amortissements dans le cadre d'accords transitoires.

La nouvelle discipline introduite pararticle 1, paragraphes 184197, L. 160/2019 (dite loi de finances 2020) remplaçant la réglementation sur les super et hyper amortissements, il se caractérise par le passage d'une logique déductive à une logique financière et s'applique aux investissements réalisés au cours de la période fiscale 2020 ou avant le 30.06.2021 si "réservé" au 31.12.2020.

Le précédent règlement d'augmentation de l'amortissement reste applicable, conformément au régime transitoire régi par paragraphe 196 de l'article 1, loi 160/2019, aux investissements en biens d'équipement "comptabilisés au 31.12.2019" ou en cas de contexte:

  • commande confirmée par le fournisseur;
  • paiement d'un acompte égal à au moins 20% du coût d'acquisition de l'actif.

L'Agence du revenu l'a confirmé l'application des règles transitoires à un particulier cas: le cas dans lequel l'actif a été "comptabilisé au 31.12.2018" puis livré en 2020.

La réservation au 31.12.2018 dépend donc de l'investissement réalisé en 2020 à la législation précédente d'hyper amortissement.

En ce qui concerne les clarifications apportées dans le domaine du crédit d'impôt pour investissement en biens d'équipement, elles concernent le cas de décalage entre l'année de mise en service de l'actif et l'année d'interconnexion d'un actif figurant à l'annexe A annexé à la loi de finances 2017, conformément à paragraphe 189 de l'article 1, loi 160/2019.

Les thèmes abordés concernent en particulier:

  • le début du droit d'utilisation du crédit d'impôt;
  • la durée de la période de compensation (nombre de tranches annuelles) du crédit d'impôt prévu pour les immobilisations corporelles 4.0, en cas d'utilisation du crédit de 6% prévu pour les nouvelles immobilisations corporelles instrumentales paragraphe 188, de l'article 1, loi 160/2019 avant l'interconnexion, ce qui vous permet de bénéficier du crédit supérieur de 40% ou 20% attendu pour les nouveaux actifs corporels 4.0 paragraphe 189;
  • le début de la période d'observation aux fins de l'application du mécanisme de récupération, attendu par paragraphe 193.

Le début du droit d'utilisation de la concession est ancré à l'année civile, même pour les sociétés dont la période d'imposition ne coïncide pas avec celle-ci., puis cliquez sur:

  • à partir de l'année suivant celle du début de l'actif, pour bénéficier du crédit d'impôt de 6% visé à paragraphe 188;
  • à partir de l'année suivant celle de l'interconnexion de l'actif 4.0, pour bénéficier du crédit d'impôt porté à 40% ou 20% visé à paragraphe 189.

L'entreprise avec une période fiscale du 01.04.2020 au 31.03.2021, en cas de mise en service de l'actif 4.0 le 20.03.2020 et de interconnexion au 30.09.2020, réclamera le premier versement du crédit d'impôt visé à paragraphe 189 à partir du 01.01.2021, même si les deux moments pertinents (mise en service et interconnexion) se sont produits dans deux périodes fiscales différentes de la société.

La prédiction expresse de laarticle 1, paragraphe 191, L. 160/2019 de commencer à utiliser le crédit d'impôt de 6% visé à paragraphe 188 avant le droit au crédit d’impôt dû pour les biens matériels 4.0 des 40% ou 20% visés à paragraphe 189, reprèsente une faculté pour le contribuable.

Par conséquent, dans le cas d'un investissement dans une immobilisation corporelle 4.0 réalisé en 2020, avec une mise en service en 2020 et une interconnexion en 2021, l'entreprise peut choisir parmi les options suivantes:

  • l'utilisation du crédit de 6% visé à paragraphe 188 à partir de 2021 et utilisation ultérieure à partir de 2022 de la prestation à un taux supérieur 40% ou 20% visés au paragraphe 189, net de ce qui a été utilisé en 2021;
  • utilisation de la prestation en raison de 40% ou 20% visé à paragraphe 189 directement à partir de 2022.

Dans le premier cas, utilisation anticipée du crédit de 6% attendu par paragraphe 188 ne détermine pas la réduction de la période de reconnaissance de l'augmentation de crédit en 4 tranches annuelles: après l'interconnexion, une nouvelle période de cinq ans commence, dans lequel la société a le droit de bénéficier du crédit d'impôt de 40% ou 20% sur une base linéaire, net de la part déjà utilisée sur 6%.

Dans le cas d'un investissement dans un actif 4.0 d'un coût de 100 000 € en 2020, l'actif est devenu opérationnel en 2020 et interconnecté en 2021 l'entreprise en bénéficiera:

  • en 2021 d'un crédit d'impôt de 100 000 * 6% * 1/5 = 1 200 euros, ou le premier des cinq versements annuels du crédit de 6% prévu au paragraphe 188;
  • à partir de 2022 d'un crédit d'impôt annuel de (100 000 * 40% -1 200) * 1/5 = 7 760 euros, ou le premier des cinq versements annuels du crédit de 40% requis par le paragraphe 189, net de ce qui a déjà été utilisé en 2021.

Le mécanisme de récupération, attendu par paragraphe 193, il est applicable à toutes les marchandises éligibles (non seulement aux actifs corporels 4.0) et prévoit le recouvrement de l'avantage dont bénéficie l'entreprise en cas de transfert à titre onéreux ou de délocalisation à l'étranger de l'actif en période d'observation précis "Au 31 décembre de la deuxième année suivant celle de réaliser l'investissement».

Malgré la teneur littérale contrastée de la loi, il a été précisé que la période d'observation commence pour les marchandises incluses dans leannexe A annexé à la loi de finances 2017 à partir de l'année de mise en service ou d'interconnexion de l'actif, car il ne peut y avoir de mécanisme de recouvrement de crédit sans l'introduction de l'actif instrumental dans le processus de production de l'entreprise.

En conclusion, dans le cas d'un investissement réalisé en 2020, l'actif est entré en service en 2020 et interconnexion en 2021, le période d'observation pour l'application de la récupération il comprendra la période 2022-2023.

Enfin, d'après les éclaircissements de l'Agence du revenu sur les nouvelles concernant l'indemnisation, il est confirmé que le crédit d'impôt pour investissement en biens d'équipement, crédit à caractère facilitateur à indiquer dans la partie EF du modèle Revenu:

  • il peut être compensé sans attendre le dixième jour suivant sur présentation de la déclaration pour les montants supérieurs à 5 000 €;
  • nécessite la présentation du modèle F24 exclusivement avec des services télématiques de l'Agence du revenu (Entratel ou Fisconline).

Pour en savoir plus sur les articles, nous vous recommandons le cours suivant: