L'EURO 2020 reste dans les délais mais peut-être dans un format différent – Euro 2020

24

La pandémie mondiale en cours a donné à beaucoup de gens le mal de tête pour planifier le futur agenda, y compris l'UEFA. Son président Alexander Ceferin a envisagé plusieurs options, mais pas encore officielles, concernant l'hôte, la photo et la capacité maximale autorisée dans les salles. Malgré l'augmentation actuelle de l'infection au covid-19, la restriction a été prise. Beaucoup doutent que le tournoi puisse avoir lieu cet été, mais l'UEFA a confirmé qu'elle était toujours déterminée à ne pas l'annuler à nouveau car il y a un plus grand risque impliquant une telle décision, en particulier avec les contrats commerciaux, les accords télévisés, etc. sur une base paneuropéenne comme l'était le plan initial.

Concernant la décision finale, l'UEFA a demandé aux 12 villes hôtes de préparer leur plan pour le tournoi à venir en termes de garantie sur le protocole de santé, la dernière mise à jour des cas de covid-19 là-bas ainsi que la politique de restriction, les hébergements disponibles et les installations d'entraînement, le plan éventuel pour les fans et la capacité autorisée dans la salle. Jusqu'à présent, l'UEFA envisage plusieurs options pour le nombre de supporters possibles dans le stade, qu'il soit plein, 50% ou 20-30% de la capacité et même à huis clos.

Crédit à IdhamA Sport o Port

En ce qui concerne l'hôte, le verrouillage actuel du Royaume-Uni et l'émergence d'une nouvelle variante de covid-19, l'UEFA pourrait forcer l'UEFA à avoir un plan B.Si la pandémie se poursuit malgré la récente distribution de vaccins en Europe, le tournoi devra peut-être se tenir en un format différent au lieu d'avoir 12 hôtes à travers le continent. Une option consiste à sélectionner une nation comme hôte. Il existe plusieurs pays considérables disponibles si cette option est à opter. Outre le Royaume-Uni, la France (hôte de l'édition 2016), l'Allemagne (prochain hôte en 2024) et la Russie semblent être les meilleurs candidats. Une autre option consisterait à organiser le tournoi dans une seule ville afin que toutes les équipes soient mises dans une bulle. Ce sera difficile car il n'y a pas beaucoup de villes avec un grand nombre de sites standardisés disponibles. Londres est le choix très probable pour ce scénario, ou peut-être Barcelone et Madrid. Toutes ces questions seront discutées lors de la prochaine réunion du Comité exécutif de l'UEFA le 5 mars.