L'Italie va vacciner 10 à 15 millions de personnes d'ici avril: le Premier ministre – Xinhua – Championnat d’Europe 2020

34

L'Italie va vacciner 10 à 15 millions de personnes d'ici avril: le Premier ministre - Xinhua
 - Championnat d'Europe 2020

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte s'exprime lors d'une conférence de presse à Rome, en Italie, le 30 décembre 2020. L'Italie prévoit de vacciner 10 à 15 millions de ses quelque 60 millions de citoyens contre le COVID-19 d'ici avril 2021, a déclaré Conte mercredi. (Piscine via Xinhua)

ROME, 30 décembre (Xinhua) – L'Italie prévoit de vacciner 10 à 15 millions de ses quelque 60 millions de citoyens contre le COVID-19 d'ici avril 2021, a déclaré mercredi le Premier ministre Giuseppe Conte.

Lors d'une conférence de presse de fin d'année, Conte a déclaré que dans le cadre de la campagne de vaccination de masse de l'Italie, le premier groupe de personnes à être vacciné sera les 1,8 million de médecins, d'infirmières, de résidents et de personnel des maisons de retraite.

Ils seront suivis par 4,4 millions de personnes âgées de plus de 80 ans, 13,4 millions de personnes âgées de 60 à 79 ans et 7,4 millions de personnes âgées atteintes d'au moins une maladie chronique.

Selon le plan de vaccination du pays, qui a été approuvé par le parlement le 2 décembre, ces catégories initiales seront suivies par les enseignants et autres prestataires de services essentiels, ainsi que par les détenus et le personnel des prisons. Le reste de la population sera vacciné une fois toutes ces catégories couvertes.

"Nous devrions être en mesure de vacciner 10 à 15 millions de personnes d'ici avril", a déclaré Conte.

La pandémie a fait plus de 73000 morts en Italie depuis que le pays a signalé son premier cas connu de COVID-19 en février 2020, selon les dernières données du ministère de la Santé.

Conte a déclaré que le gouvernement ne rendra pas le vaccin obligatoire, mais qu'il évalue s'il faut délivrer une forme spéciale d'identification aux personnes qui se font vacciner afin qu'elles puissent se déplacer plus librement que celles qui refusent le vaccin.

La campagne de vaccination a débuté en Italie et dans le reste de l'Union européenne (UE) le 27 décembre.

Le Premier ministre italien a également exprimé l'espoir que "le 7 janvier 2021, les écoles pourront rouvrir avec au moins 50% des élèves en classe" et le reste en mode d'apprentissage à distance.

"Nous prolongerons l'état d'urgence (lié au COVID) aussi longtemps que nécessaire", a-t-il ajouté.

L'Italie a déclaré l'état d'urgence national en raison de la pandémie le 31 janvier de cette année et l'a prolongé jusqu'au 31 janvier 2021.

"Nous avons été les premiers du monde occidental à être confrontés à la pandémie, bien que nous ayons réussi à renforcer notre crédibilité en Italie et en Europe", a déclaré Conte.

L'Italie ne doit pas gaspiller cette crédibilité et proposer des projets viables pour dépenser le financement de la relance COVID-19 de l'UE, a-t-il déclaré.

Le Conseil européen a approuvé en juillet 2020 un programme de redressement du COVID-19 de 750 milliards d'euros (plus de 920 milliards de dollars américains), connu sous le nom de Next Generation EU. Une partie importante de cet argent a été allouée à l'Italie.

"Nous ne pouvons pas nous permettre de gaspiller un euro" de l'argent à venir de l'UE, a déclaré Conte, ajoutant que son gouvernement s'est engagé à "la transition numérique, la transition verte et le développement durable".

L'Italie prévoit de finaliser son plan de relance basé sur un financement de l'UE d'ici février 2021, a déclaré Conte. Enditem