Loi de finances 2020: hors régime forfaitaire plus de 30 milliers d'euros – Euro 2020

115

Hors du forfait, les salariés dont le revenu est supérieur à 30 milliers d'euros. La loi de finances 2020 a étouffé tout espoir d'extension et dissipé tout doute à ce sujet. Les attentes de ceux qui souhaitaient un report de l'application de l'exclusion du régime forfaitaire des salariés ayant un revenu supérieur à 30 milliers d'euros ont été déçues. Pas plus tard qu'hier, la Commission des finances de la Chambre a tenu une double heure des questions, l'une présentée par Raffaele Trano, l'autre par Giulio Centemero. La réponse du sous-secrétaire à l'économie du mouvement 5Stelle Alessio Villarosa a officiellement donné la nouvelle.

Exigence et cause d'exclusion

Les clarifications du ministère de l'Économie ont démêlé un écheveau interprétatif qui a surgi autour d'une contradiction apparente. Une incohérence a été constatée entre l'entrée en vigueur le 1er janvier de la loi de finances et les dispositions du statut du contribuable. Ce dernier prévoit que toute nouvelle mesure nécessite un délai minimum de 60 jours avant de devenir exécutive. Le MEF a souligné qu'il n'y a pas de conflit car "l'exigence et la cause de l'exclusion ne nécessitent qu'une vérification du dépassement éventuel de ces seuils". Nous vous rappelons que l'exigence susmentionnée fixe la limite des dépenses pour le travail des employés à 20 mille euros. La cause de l'exclusion est plutôt déterminée en ayant collecté plus de 30 000 euros en tant qu'employé. Le MEF précise donc qu'il ne s'agit pas de mesures à partir de zéro, mais plutôt de contrôles en cas de dépassement des seuils fixés.

Loi de finances 2020 et réaction de la Ligue

Il en résulte que depuis le 1er janvier 2020, la TVA représente plus de 20 000 dépenses ou plus de 30 000 euros de salaire en tant que salarié sont exclus du régime forfaitaire. La réaction des députés de la Ligue pour laquelle "le gouvernement des impôts avoue aujourd'hui seulement qu'il a déclaré la guerre à la TVA, aux salariés et aux retraités" est vive. Selon les représentants de la Ligue qui sont parmi les signataires de la double heure des questions, cela équivaut à inciter à l'évasion fiscale. En effet, lorsque les contribuables, retraités et salariés ressentiront le durcissement de la pression fiscale, ils reviendront à privilégier la logique du non déclaré

Approfondissement

Articles précédents sur la loi de finances 2020