L'UEFA fête sa Coupe d'Europe virtuelle après avoir reporté la vraie – Championnat d’Europe 2020

68
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

Il y aura une Coupe d'Europe de football en 2020 … mais à travers un jeu vidéo! Le tournoi proprement dit a été reporté à 2021, mais l'UEFA a conservé sa version sur l'eSport, qui aura lieu ce week-end dans le but d'atteindre "un nouveau public, consommant le sport d'une manière totalement différente".

La nouvelle pandémie de coronavirus a empêché le traditionnel championnat d'Europe de se dérouler en juin et juillet de cette année.

La championne du monde, la France, face à l'impossibilité d'avoir Kylian Mbappé sur le terrain, «délègue» sa conquête de l'Europe à deux as des commandes du jeu Pro Evolution Soccer.

"C'est vrai, c'est tout pour nous!", Plaisante l'AFP Lotfi Derradji, 21 ans et l'un des deux joueurs de l'équipe de France d'eFootball, considéré comme le "grand coup de coeur" de cette première Eurocup virtuelle de l'histoire.

L'enjeu est le titre mais aussi un prix financier de 40 000 euros pour les gagnants. Un chiffre très considérable pour certains joueurs dont le salaire mensuel dans leurs clubs oscille entre 2 000 et 6 000 euros.

La compétition entre les 16 nations qualifiées pour cette compétition eSports devait se dérouler physiquement, réunissant les concurrents à Londres, entre les demi-finales et la finale du vrai Euro-2020. Mais la crise sanitaire a provoqué l'effondrement des plans.

– Effet de confinement –

"Nous sommes un peu déçus, mais d'un autre côté, c'est une bonne chose, les yeux sont braqués sur nous", a expliqué Lofti, qui lors de l'accouchement est venu s'entraîner avec Antoine Griezmann, un grand amateur de jeux vidéo.

Dans un contexte d'arrêt quasi général des compétitions depuis mars, où seule la Bundesliga allemande a repris pour l'instant parmi les grandes ligues européennes, les fans de football seront-ils intéressés par cette Eurocopa en version jeu vidéo?

"On a vu la multiplication des compétitions eSports au cours des deux ou trois derniers mois car c'était une alternative pour les fans et les sportifs", explique à l'AFP Guy-Laurent Epstein, directeur marketing de l'UEFA, qui en parle des exemples. de la Formule 1 et du tennis, "qui ont eu un public assez important".

"Vous réalisez enfin que les amateurs de sport assoiffés sont prêts à suivre les compétitions eSports, ce qu'ils n'avaient même jamais envisagé auparavant", ajoute-t-il.

Avec la diffusion "la plus globale" possible via les diffuseurs télévisés réguliers, le nombre de chaînes de ses sponsors et les réseaux sociaux de ses fédérations, l'UEFA a pour objectif de rassembler "au moins quatre millions de personnes, en nombre accumulés, dans les deux jours "du tournoi virtuel.

Pour cela, l'instance européenne fait confiance à la participation de "pays qui ne sont pas habitués à voir dans la phase finale de nos compétitions habituelles", comme c'est le cas au Luxembourg, et dans un format attractif, dans lequel chaque participant joue avec la nation à celui qui représente.

– Complément au "vrai football" –

La France, par exemple, devra rencontrer la Grèce, Israël et l'Autriche en phase de groupes. Les membres des équipes joueront un duel "individuel" dont les résultats seront additionnés. En cas d'égalité, le duel sera décidé avec un troisième match.

Afin de ne pas favoriser les grandes nations qui ont les meilleurs joueurs dans le sport réel, le niveau global des équipes a été équilibré, bien que les identités des joueurs soient préservées.

"Un Mbappé sera toujours plus fluide qu'un Mitroglou (Grèce), par exemple, mais au contraire il ne sera pas plus fort que lui", explique Lofti.

Ce système peut-il rendre la Coupe d'Europe virtuelle aussi attrayante que la vraie dans dix ou vingt ans?

"Non, il ne remplacera jamais le football. Nous n'allons pas mentir", a expliqué Walid, l'autre e-player français.

L'UEFA considère ces événements comme "une opportunité" pour égayer ses "grandes compétitions". L'UEFA Champions League organise son tournoi eFootball depuis 2019.

"Nous nous engageons sur l'eSport pour compléter ce que nous faisons avec le vrai football", déclare Epsten, qui prédit "un grand boom après cette Eurocup virtuelle".

yk / jed / jta / ole / dr