L'UEFA n'exclut pas des changements dans l'Eurocup en raison de la pandémie – Euro 2020

35

Juste après la livraison de la Coupe d'Europe, avec un retard de trois mois, le président de l'UEFA Aleksander Ceferin voyait avec suspicion comment la nouvelle saison était déjà affectée par des cas de coronavirus.

La saison doit culminer avec le Championnat d'Europe en juin et juillet 2021. Mais cela aurait dû être le point final de la dernière année avant que la pandémie n'oblige l'UEFA à reporter son tournoi des équipes nationales en mars, qui a lieu tous les quatre ans.

Sans vaccin et pandémie imprévisible, l'Euro est un tournoi avec un logicien complexe et sa prochaine édition le sera d'autant plus qu'il se joue dans 12 villes à travers l'Europe. Les demi-finales et la finale se joueront au stade de Wembley à Londres.

"Pour le moment, ils sont tous confirmés et nous poursuivons notre projet de jouer dans 12 pays", a déclaré Ceferin dans une interview accordée à l'Associated Press. «Mais en février, nous ne savions pas que l'Euro ne pourrait pas être joué cette année. Nous sommes prêts à nous adapter à toutes sortes de situations ».

"Pour l'instant, il semble que nous maintiendrons le même format avec les 12 pays et je suis convaincu que nous pourrons le faire l'année prochaine", at-il ajouté.

Le report de l'Euro 2020 a déjà coûté à l'UEFA 100 millions d'euros, selon une estimation du Ceferin. L'impact financier sera plus fort si un autre ajustement de date se produit.

"Nous devrons évaluer la situation lorsque nous aurons enfin un vaccin et que les choses reviendront à la normale, pour le moment, nous ne savons pas quand cela se produira … et quand la situation reviendra à la normale", a déclaré Ceferin. "Le plus gros problème est de pouvoir avoir une certaine prévisibilité."

Le coronavirus a déjà causé des problèmes aux premiers stades de la Ligue des champions et de la Ligue Europa. Les clubs de Slovaquie et du Kosovo ont été disqualifiés ou leurs matchs ont dû être reportés ce mois-ci lorsque les joueurs ont contracté le COVID-19.

"C'est la partie la plus difficile de la phase préliminaire", a déclaré Ceferin. "Mais si les gouvernements réagissent avec des mesures qui empêchent les équipes de jouer, nous devrons considérer que les équipes de ces pays doivent jouer en territoire neutre."

Mais Ceferin espère que les supporters pourront retourner dans les stades européens en octobre. Lorsque le Bayern Munich a battu le Paris Saint-Germain dimanche soir, c'était la première finale d'une Ligue des champions sans public dans les tribunes.

"C'est triste d'être dans un stade où l'on peut entendre les cris des entraîneurs", a déclaré Ceferin. «Ce n'est pas le même football, mais c'est mieux que rien. J'espère que nous pourrons avoir des téléspectateurs en octobre. Espérons que si la situation avec COVID ne s'aggrave pas. "