Main: la symphonie inachevée des Françaises, en argent à l'Euro-2020 – France 24 – Championnat d’Europe 2020

100

Main: la symphonie inachevée des Françaises, en argent à l'Euro-2020
Herning (Danemark) (AFP)

Passés très près d'une reprise exceptionnelle et d'une réalisation majeure, les joueurs français de handball ont perdu contre la Norvège (22-20) dimanche en finale du Championnat d'Europe, une symphonie inachevée qui laisse des regrets, mais permet de regarder avec envie vers le Jeux olympiques de Tokyo.

Enfin, des larmes de tristesse coulaient sur les joues des Français, à commencer par thos

Herning (Danemark) (AFP)

Passés très près d'une reprise exceptionnelle et d'une réalisation majeure, les joueurs français de handball ont perdu contre la Norvège (22-20) dimanche en finale du Championnat d'Europe, une symphonie inachevée qui laisse des regrets, mais permet de regarder avec envie vers le Jeux olympiques de Tokyo.

Enfin, des larmes de tristesse ont coulé sur les joues de la Française, à commencer par celles de Cléopatre Darleux, élue meilleure joueuse de la finale et qui est allée chercher sa récompense à l'issue de la rencontre les yeux rouges, petite consolation pour la porte impériale de Brest pendant la seconde période.

De même, Estelle Nze Minko a remporté le prix de la meilleure joueuse du tournoi, mais l'arrière gauche de Györ a raté sa finale.

Les coéquipiers de Siraba Dembélé n'auront pas manqué grand chose pour garder leur couronne européenne conquise il y a deux ans à Paris-Bercy: une possession mal gérée du ballon dépassait en nombre à deux minutes de la fin, alors qu'il n'y avait qu'un but derrière (21-20), une erreur de changement qui a coûté à Grace Zaadi une exclusion de deux minutes, synonyme d'un carton rouge, en temps et en argent.

– "Ne pas avoir honte de cette défaite" –

"Ça pique, ça pique, parce qu'on revient très bien au match et je pense qu'on avait pris le contrôle du jeu. L'équipe norvégienne a très bien joué. On n'a pas à avoir honte de cette défaite", a souligné le capitaine des Bleues Siraba Dembélé en zone mixte après la rencontre.

Pendant soixante minutes, le Français a offert une défense solide, notamment en seconde période, mais a raté le but en attaque, se heurtant à l'infranchissable gardien Silje Solberg en première période avec neuf arrêts sur dix-neuf tentatives françaises.

Les défilés d'Amandine Leynaud (7e) lors du premier acte ont permis aux Français de rester en contact avec les impressionnants Norvégiens, avec seulement quatre buts de retard sur les trente dernières minutes (14-10).

Au retour des vestiaires, les Françaises sont progressivement revenues au score, d'abord grâce aux défilés de Darleux (8 sur 14 tentatives), puis sous l'impulsion de sa jeune garde, notamment la pivot Pauletta Foppa (cinq buts, top française buteur) et l’arrière gauche Kalidiatou Niakaté (trois buts).

Sur un jet de sept mètres de Grace Zaadi, à moins de sept minutes de la fin, ils ont même pris la tête (19-18), mais n'ont pas réussi à conserver cet avantage.

L'entraîneur Olivier Krumbholz a tenté quelques surprises pour piéger l'adversaire, comme aligner les deux pivots Pauletta Foppa et Béatrice Edwige en défense, ou jouer à sept en attaque en éliminant Amandine Leynaud en première période, puis Cléopatre Darleux en seconde période, le temps phases offensives.

– Cinquième podium en six compétitions –

Les coéquipiers de Siraba Dembélé sont sur un podium pour la cinquième fois en six grandes compétitions, mais ce n'est pas sur la plus haute marche comme au Mondial-2017 ou à l'Euro-2018.

Dans la Boxen Arena de Herning sans spectateurs en raison des restrictions liées à la pandémie de Covid-19, ils ont dû se contenter de la deuxième place comme aux JO de Rio en 2016.

Cette médaille d'argent, fruit d'une compétition maîtrisée jusqu'à la finale incluse, met définitivement derrière eux l'élimination au premier tour de la Coupe du monde 2019 au Japon à Kumamoto, et confirme que les Bleues sont bel et bien de retour. au premier plan.

"Nous sommes passés de la 13e place mondiale à la 2e en Europe. Nous avons montré une image très intéressante. Nous sommes toujours satisfaits du parcours que nous avons réalisé dans cette compétition", a déclaré Dembélé.

La dernière étape, contre une équipe norvégienne enfin complète avec son armada de stars -Stine Oftedal, Nora Mork, Henny Reistad- et extrêmement solide, était trop élevée pour une équipe de France plus jeune et manquait encore d'un peu d'expérience.

"Nous savons que nous avons de jeunes joueurs et ils seront meilleurs aux Jeux Olympiques", a prévenu Olivier Krumbholz.

Les rendez-vous sont pris fin juillet et début août à Tokyo.

© 2020 AFP