«Malgré tous les défis en 2020, l'EHF a accompli sa mission» – Championnat d’Europe de Football 2020

22
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

2020 a été une année pas comme les autres pour la Fédération européenne de handball. Le plus grand championnat d'Europe à ce jour a été suivi de près de six mois sans un seul match.

Alors que le handball professionnel est de retour sur les courts, les défis demeurent à plusieurs niveaux, comme l'explique le président de l'EHF Michael Wiederer.

eurohandball.com: La situation sanitaire mondiale a dominé 2020. Néanmoins, qu'est-ce qui vous vient à l'esprit lorsque vous pensez à l'année qui vient de s'écouler?

Michael Wiederer: 2020 a commencé pour l'EHF avec l'EHF masculin en Suède, en Autriche et en Norvège en janvier, qui a établi de nouvelles normes à plusieurs niveaux. Pour la première fois, nous avons joué avec 24 équipes dans trois pays. 500 000 supporters ont visité les matchs. Les chiffres de la télévision et des médias numériques étaient étonnants, mais à peine un mois plus tard, nous avons été confrontés à une situation sans précédent avec toutes les conséquences de la pandémie sur nos compétitions, car nous avons été contraints d'annuler les compétitions de clubs et d'équipes nationales.

eurohandball.com: Ce qui a suivi était presque six mois sans un seul match de handball au niveau européen…

Wiederer: D'une part, l'EHF a été très cohérente dans sa réaction à la situation. En revanche, déjà au printemps, nous nous sommes concentrés sur le début de la saison 2020/21. Avec Infront et DAZN Group, deux nouveaux partenaires sont venus à bord; la situation marketing, en particulier au niveau des clubs, a changé. Nous avons récemment positionné le handball européen en tant que marque et avons créé une nouvelle compétition avec la Ligue européenne de l'EHF pour hommes et femmes. Accomplir cela lors du premier verrouillage a été une tâche énorme.

eurohandball.com: Quel soulagement cela a-t-il été pour vous lorsque les premiers matches ont été rejoués fin août 2020?

Wiederer: Il a été important que très tôt nous ayons commencé notre campagne «Back to Handball», et en même temps nous avons adapté le Master Plan Européen de Handball pour soutenir les fédérations. Plus récemment, l’EHF a été parmi les premiers à organiser un championnat d’Europe, l’EHF féminin EURO 2020 en décembre, non seulement au plus haut niveau mais aussi dans un environnement sûr. À peine une semaine plus tard, la VELUX EHF FINAL4, au cœur même de nos compétitions de clubs, a eu lieu à Cologne – nous avons accompli notre mission. Nous avons montré au monde du sport et au monde des médias que nous existons parce que si nous ne jouons pas, nous n’existons pas.

eurohandball.com: Qu'est-ce que cela signifie pour la deuxième partie de saison qui commence déjà cette semaine?

Wiederer: Notre objectif doit être de mener à bien cette saison. Nous venons peut-être de jouer à l'EHF FINAL4, mais le prochain n'est que dans cinq mois. Le calendrier pour ces prochains mois est très dense. Les ligues veulent terminer leurs championnats nationaux; la qualification olympique doit être incluse. Nous avons une très bonne coopération avec les clubs et les fédérations, mais cela reste un défi. Sur le plan politique, le congrès électoral de l'EHF a lieu en avril. Nous nous attendons à un printemps très intense.

eurohandball.com: 2020 a été un défi permanent. Voyez-vous des aspects positifs?

Wiederer: Lors de l’EURO féminin de l’EHF au Danemark, nous n’avons eu qu’une blessure grave. Dans le même temps, à l'EHF EURO et à l'EHF FINAL4, nous avons constaté un énorme intérêt pour le handball européen à travers la télévision traditionnelle ainsi que nos chaînes numériques. Ce sont des tendances très positives que nous devons poursuivre et appliquer.

eurohandball.com: Le handball d'élite est de retour sur les courts. Dans le même temps, le handball de base souffre encore. Les arènes restent fermées et les compétitions ne peuvent pas être jouées. Que peut faire l'EHF pour aider?

Wiederer: Nous devons faire de notre mieux pour soutenir les fédérations à cet égard et soutenir le handball de base qui est la base même de notre sport. Nous devons jeter les bases d'un retour du handball à tous les niveaux. C'est une tâche à laquelle nous ne pouvons nous attaquer qu'avec les fédérations nationales.

eurohandball.com: Que se passe-t-il si l'amélioration est minime et que les matchs restent impossibles à jouer?

Wiederer: Nous avons développé des mécanismes afin de définir les procédures si les matchs ne peuvent pas être joués et qui nous permettent de terminer les compétitions de manière ordonnée. À cet égard, il est de la plus haute importance que nous essayions tout pour terminer les qualifications masculines actuelles de l’EHF EURO 2022 de manière à ce que les décisions soient prises sur le terrain. C'est très important pour toutes les équipes participantes, et nous allons regrouper tous nos efforts pour trouver les emplacements nécessaires pour les matchs.

eurohandball.com: Et qu'en est-il du handball de base ici?

Wiederer: Il n'y a pas encore eu de décisions de l'EHF sur ce sujet, cependant, si la situation sanitaire reste inchangée, nous devrions recommencer à penser à jouer à l'extérieur. En ce qui concerne le handball de base, la disponibilité des salles et la fourniture d'un environnement sûr pour tous peuvent être un problème. Je me souviens bien qu'à l'époque on jouait sur toutes les surfaces, que ce soit de la pelouse, du béton ou du sable. Bien sûr, le temps et le lieu le permettent, mais je pense que cela peut prendre une certaine pression de la situation devant organiser des matchs à l'intérieur et peut être une solution pour que la base revienne au jeu.