Marchés publics simplifiés introduits par le décret de simplification – Foot 2020

11
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

Du décret de simplification, nous obtenons un changement important en matière de marchés publics, en dérogation aux dispositions du code des marchés publics: la simplification des offres avec la condition de contracter d'ici le 31/12/2021. Quelles sont ces exceptions?

Marchés publics: l'actualité du décret de simplification

appels d'offres publics simplifiés Une nouveauté importante qui concerne toutes les entreprises et organisations à but non lucratif (y compris les entreprises sociales et les coopératives sociales) qui participent aux marchés publics est représentée par le fait qu'à la suite de l'urgence due à la pandémie de Covid 19, l'art. 1 du décret-loi n ° 76 de 2020 (le soi-disant "Décret de simplification"), converti en Loi n ° 120 de 2020, a introduit quelques procédures simplifiées nonobstant le 2ème alinéa de l'art. 36 du décret législatif 50/2016 pour les offres qu'il décide de contracter (ou équivalent) sera adopté d'ici le 31 décembre 2021.

Sur le sujet, nous avons également publié:

"Premiers points critiques du décret de simplification sur les marchés publics"

Ces exceptions concernent la cession de l'exécution de travaux, services ou fournitures, ainsi que les services d'ingénierie et d'architecture, y compris les activités de conception, d'un montant inférieur aux seuils visée à l'art. 35 sur Code des marchés publics, selon les méthodes suivantes:

Affectation directe pour des travaux d'une valeur inférieure à 150000 euros et des services et fournitures

Les services d'ingénierie et d'architecture sont inclus, y compris les activités de conception, pour un montant inférieur à 75 000 euros.

La publication de l'avis sur les résultats de la procédure d'attribution n'est pas obligatoire jusqu'à un montant inférieur à 40 000 euros.

La durée maximale de cette procédure est deux mois et sa non-conformité peut être évaluée comme en raison de dommages fiscaux contre le responsable de la procédure ou cela peut conduire à l'exclusion de l'opérateur économique qui a causé le retard ou à la résiliation du contrat stipulé avec lui.

Procédure négociée sans préavis après consultation

Il doit être démarré en respectant le critère de rotation des invitations, d'au moins cinq opérateurs économiques pour les travaux de 150.000 à 350.000 euros et les services et fournitures de 75.000 à 150.000 euros.

Au lieu de cela, ils devraient au moins consulter dix opérateurs économiques pour les travaux supérieurs à 350 000 € et inférieurs à 1 000 000 € et quinze opérateurs économiques pour les travaux supérieurs à 1 000 000 € et inférieurs ou égaux à 5 350 000 €.

Dans ces cas, le pouvoir adjudicateur doit publier sur son Internet institutionnel à la fois une communication du début de la procédure de passation et du résultat de celle-ci avec l'indication des personnes invitées à y participer.

L'offre est attribuée selon le critère de l'offre économiquement la plus avantageuse ou du prix le plus bas et l'adjudicataire n'est pas tenu de disposer des garanties prévues à l'art. 93 du décret législatif 50/2016 ou, si nécessaire pour des besoins particuliers, le montant prévu à l'art. 93 est divisé par deux.

La durée maximale de cette procédure est quatre mois.

Simplifications pour les appels d'offres pour un montant supérieur aux seuils de l'UE

Enfin, l'art. 2 du décret législatif 76/2020 prévoit simplifications pour les offres dépassant les seuils de l'UE visée à l'art. 35 du décret législatif 50/2016 relatif à la passation des travaux, des services et des fournitures, ainsi que des services d'ingénierie et d'architecture, y compris les activités de conception, qui détermineront le contrat seront toujours adoptés avant le 31 décembre 2021.

Ces offres, d'une durée maximale de six mois, peuvent être effectuées selon la procédure ouverte, restreinte ou concurrentielle avec négociation visée aux articles. 61 et 62 du décret législatif 5/2016 ou le dialogue compétitif visé à l'art. 64, pour les secteurs ordinaires, et visés aux art. 123 et 124 du même décret, pour les secteurs spéciaux(1).

Dans ce cas, l'administration contractante doit publier l'appel d'offres et respecter le principe de rotation des opérateurs économiques invités à y participer.

Tous les documents d'appel d'offres doivent être publiés sur le site web …