mise au rebut de dossiers jusqu'à 5000 euros | Filodiritto – Euro 2020

124

Le Ministère de l'économie et des finances (MEF), avec une note officielle (communiqué de presse n ° 36 du 27 février 2021) a annoncé que la disposition qui reportera l'échéance du 1er mars 2021 pour le paiement des acomptes du «scrapping-ter» est en cours d'élaboration (articles 3 et 5 du décret législatif n ° 119/2018) et le "bilan et extrait" (Article 1 paragraphes 190 et 193 de la loi 145/2018) ".

Une confirmation tant attendue, déjà dans l'air depuis quelques jours, qui donne aux contribuables un répit face à la paix fiscale et au soi-disant «Scrapping-ter». S'il n'y avait pas eu cette intervention, en fait, à partir d'aujourd'hui les cinq acomptes à la casse et les deux arriérés de l'ancien solde et extrait des dettes jusqu'à mille euros – pour une valeur de 950 millions – ils auraient dû être payés immédiatement et en une seule solution.

Nous vous rappelons que l'échéance concerne les tranches 2020 non encore payées auxquelles s'ajoute la première tranche 2021 du ter-scrapping.

La disposition, poursuit la note ministérielle, entrera en vigueur après le 1er mars 2021 et les paiements, même s'ils ne sont pas effectués à cette date, seront considérés comme opportuns tant qu'ils sont effectués dans les limites de la prorogation de délai qui sera établie.

Souffle donc pour les nombreux contribuables (estimés par une étude récente du Sole 24 Ore à environ un million et deux cent mille citoyens) qui avaient adhéré à cette convention fiscale. Le Décret Ristori 5, qui sera rebaptisé Décret-loi «de soutien», qui réglementera pleinement le domaine fiscal dont nous parlons aujourd'hui et pour en comprendre les modalités définitives. Est-ce, il est supposé, pourrait contenir une annulation totale (dite solde et extrait) pour les dossiers jusqu'à 5 mille euros à partir de 2015.