Montemurlo, Covid n'arrête pas les contrôles: amendes de 400 mille euros depuis le début de l'année, malgré les mois d'isolement – Championnat d’Europe 2020

10
Montemurlo, Covid n'arrête pas les contrôles: amendes de 400 mille euros depuis le début de l'année, malgré les mois d'isolement
 - Championnat d'Europe 2020

Dans huit mois, du 1er janvier 2020 au 20 août, la police municipale de Montemurlo a relevé des amendes de 392 milliers d'euros. Un chiffre moins touché que d'autres communes voisines, comme Prato, de la période d'isolement due au Coronavirus, lorsque la plupart des automobilistes étaient bloqués chez eux. À Montemurlo, en effet, en 2019 (même période), le total des sanctions contestées par la police municipale s'est élevé à 417 milliers d'euros, juste 25 milliers d'euros de plus que cette année.

Malgré la période d'urgence sanitaire vécue, beaucoup ont enfreint les règles du code de la route. Dans le classement des violations en première place, nous trouvons toujours l'interdiction de stationner pour le nettoyage des rues: il y avait 558 amendes en 2019 et 519 au 20 août 2020. En deuxième lieu se trouve la révision omise avec 407 amendes en 2019 et 318 en 2020 (dans ce cas, la police municipale a suspendu les sanctions car le décret Cura Italia autorisait jusqu'au 31 octobre 2020 la circulation de véhicules à soumettre à des activités d'inspection et de test avant le 31 juillet 2020 ou révision). Parmi les autres transgressions on retrouve le dépassement des limites de vitesse avec 250 infractions constatées en 2019, qui cette année chutent à 212, le passage au feu rouge (158 en 2019 et 138 en 2020), la non-utilisation des ceintures de sécurité en voitures (y compris les mineurs et les passagers) qui étaient 149 l'année dernière alors que le 20 août de l'année dernière, elles s'élevaient à 121 amendes élevées. Au fond de ce «hit parade» des infractions les plus fréquentes dans la région se trouve le manque de couverture d'assurance: il y a eu 95 infractions en 2019, puisqu'il passe à 131 en 2020. Il est probable que ce chiffre ait été affecté par la crise économique provoquée de Covid. Le nombre d'amendes élevées pour l'utilisation de téléphones portables au volant est meilleur, cependant, était de 36 en 2019 et est tombé à 5 en 2020. Malheureusement, Covid n'a rien appris en termes de respect des plus faibles, car les sanctions pour le stationnement dans les espaces réservés aux personnes handicapées, elles passent de 20 en 2019 à 34 cette année. Il faut tout de même noter que conduire sans jamais avoir obtenu de permis passe de 1 (trouvé en 2019) à 3 cette année, tandis que les amendes pour permis expiré passent de 9 à 7. "

Notre police municipale n'a jamais arrêté, même pendant les semaines difficiles d'isolement pour Covid-19 – conclut le maire Simone Calamai – Les contrôles de sécurité routière n'ont ralenti que pendant le lock-out, lorsque nos agents étaient principalement engagés dans des activités d'ordre public pour faire appliquer les différentes mesures destinées à contenir l'épidémie des décrets du Premier ministre ". En ce sens, entre mi-mars et mai, la police municipale a identifié plus de 1100 personnes, contrôlé un millier d'activités commerciales et de production contrôlées et constaté plus de 100 violations des dispositions contenues dans le D.p.c.m. En outre, la police municipale de Montemurlo s'est occupée (et est toujours) du contrôle des personnes en isolement à domicile et en quarantaine.