Nokia Corporation Financial Report for Q2 and Half Year 2020 Helsinki Stock Exchange: NOKIA – Foot 2020

396

Nokia Corporation
Rapport semestriel
31 juillet 2020 à 08h00 (CET +1)

Rapport financier de Nokia Corporation pour le deuxième trimestre et le semestre 2020

Une exécution améliorée continue entraîne une forte marge et une performance de trésorerie

  • Forte expansion des marges, principalement tirée par l'accès mobile
  • Progression claire de la feuille de route, en particulier en ce qui concerne notre portefeuille milieu de gamme 5G
  • Confiance dans une base de clients résiliente et une position de liquidité solide
  • Baisse de 11% des ventes nettes, en grande partie due au COVID-19 et à la Chine
  • Forte croissance de Nokia Enterprise
  • Résultat opérationnel positif, en données publiées, à la fois au T2 et au semestre 2020
  • Dans les fourchettes de perspectives fournies précédemment pour l'année 2020, ajusté les points médians non IFRS du BPA à 0,25 EUR et la marge opérationnelle à 9,5%
  • A fourni un flux de trésorerie disponible solide depuis le début de l'année et a relevé les prévisions de flux de trésorerie disponibles récurrents pour 2020 pour être clairement positives

Ceci est un résumé du rapport financier de Nokia Corporation pour le deuxième trimestre et le semestre 2020 publié aujourd'hui. Le rapport financier complet du T2 et du semestre 2020 avec tableaux est disponible sur www.nokia.com/financials. Les investisseurs ne devraient pas se fier uniquement aux résumés de nos rapports financiers, mais devraient examiner les rapports financiers complets avec des tableaux.

RAJEEV SURI, PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL, SUR LES RÉSULTATS DU T2 2020

Nokia a enregistré une forte amélioration au deuxième trimestre, avec une rentabilité supérieure aux attentes, une amélioration significative de la génération de trésorerie, des indications claires d'un retour à la force de la radio mobile et une augmentation annuelle du bénéfice par action, malgré la défis du COVID-19. Ces résultats montrent que notre exécution s'est améliorée comme prévu et que nous sommes bien placés pour terminer l'année avec une situation financière nettement plus solide. En conséquence, nous ajustons à la hausse à la fois le point médian de notre BPA non-IFRS pour l'ensemble de l'année 2020 et nos prévisions de marge opérationnelle dans les fourchettes de perspectives précédemment publiées.

Les gains de rentabilité au cours du trimestre ont été soutenus par une amélioration de 4,5 points de pourcentage d'une année sur l'autre de la marge brute des réseaux, s'appuyant sur un gain de 3,5 points de pourcentage au premier trimestre et portant la marge brute non IFRS de Nokia à 39,6%. Nokia Enterprise a également augmenté ses ventes en devises constantes d'une année sur l'autre de 18% par rapport à il y a un an et augmenté ses marges.

Les revenus au niveau de Nokia ont diminué au cours du trimestre, dont la majeure partie est le résultat du COVID-19 ainsi qu'une forte baisse en Chine en raison de l'approche prudente que nous avons adoptée sur ce marché. Nous avons également constaté une réduction due à nos mesures proactives visant à réduire le volume des activités de services à faible marge. Nous prévoyons que la majorité des ventes manquées au cours du trimestre en raison du COVID-19 se déplacera vers les périodes futures.

Au début de l'année, nous avons déclaré que nous nous concentrerions fortement sur notre activité d'accès mobile et l'amélioration de la génération de trésorerie. Dans les deux domaines, nous continuons à faire de bons progrès. Le cash-flow libre du trimestre a été positif de 265 millions d'euros, contre moins de 1,0 milliard d'euros il y a un an, et Nokia a terminé le deuxième trimestre avec 1,6 milliard d'euros de trésorerie nette et 7,5 milliards d'euros de trésorerie totale. Compte tenu de notre forte amélioration au premier semestre, nous nous attendons désormais à ce que le flux de trésorerie disponible pour l'année 2020 soit «clairement positif» par rapport à nos prévisions précédentes de «positif».

Dans le domaine de l'accès mobile, nous avons constaté des améliorations saines dans notre portefeuille radio, où les feuilles de route se renforcent, les coûts baissent et la performance des produits augmente. Nous disposons d'un portefeuille particulièrement puissant dans le domaine de la radio mobile moyenne bande, avec des produits éprouvés déployés auprès de 55 clients et le premier réseau en bande C en direct présenté aux États-Unis au cours du trimestre. Heureusement, nos expéditions «5G Powered by ReefShark» continuent d'augmenter et nous pensons que nous restons sur la bonne voie pour atteindre 35% ou mieux d'ici la fin de l'année. Et nous avons maintenant 83 offres 5G.

Notre dynamique continue a été démontrée par les progrès que nous avons annoncés après la fin du trimestre. Celles-ci comprenaient la disponibilité d'une mise à jour logicielle qui permet à des millions de radios Nokia 4G / LTE déployées chez plus de 350 clients de migrer de manière transparente vers la 5G; et prévoit d'accélérer le leadership en Open RAN. Nokia est le seul fournisseur mondial pleinement engagé dans O-RAN avec des réseaux commerciaux Cloud-RAN 5G. Nous avons également annoncé une expansion de notre activité de routage IP sur le marché des centres de données et souligné qu'Apple déployait notre technologie dans ses centres de données.

Il s'agit de ma dernière annonce trimestrielle en tant que PDG de Nokia et je tiens à conclure par un mot de remerciement: merci à nos actionnaires, merci à nos clients, merci à nos nombreuses autres parties prenantes, et un merci particulier aux formidables employés de Nokia. Vous m'avez constamment rendu fier et j'espère que vous continuerez à le faire dans les nombreuses années à venir. Merci à tous. Cela a été un plaisir et un honneur.

RÉSULTATS FINANCIERS NOKIA

En millions d'euros (sauf pour le BPA en EUR) Q2'20 Q2'19 Votre changement Changement annuel de devise constante Q1-Q2'20 Q1-Q2'19 Votre changement Changement annuel de devise constante
Ventes nettes 5 092 5 694 (11)% (11)% 10 005 10 726 (7)% (7)%
Réseaux 3 955 4 393 (dix)% (dix)% 7 713 8 336 (7)% (8)%
Logiciel Nokia 597 678 (12)% (12)% 1 210 1 221 (1)% (1)%
Technologies Nokia 341 383 (11)% (11)% 689 753 (8)% (9)%
Groupe commun et autre 210 263 (20)% (21)% 415 484 (14)% (15)%
Exclusions non conformes aux IFRS (1) (2) (1) (27)
Éliminations (11) (21) (20) (41)
Bénéfice brut 2 006 2 065 (3)% 3 784 3 646 4%
Bénéfice / (perte) d'exploitation 170 (57) 94 (581)
Réseaux 249 119 109% 169 (135)
Logiciel Nokia 88 137 (36)% 159 130 22%
Technologies Nokia 282 324 (13)% 572 626 (9)%
Groupe commun et autre (197) (129) (361) (230)
Exclusions non conformes aux IFRS (253) (508) (445) (972)
La marge d'exploitation % 3,3% (1,0)% 430 bps 0,9% (5,4)% 630 bps
Chiffre d'affaires net (non-IFRS) 5 093 5 696 (11)% (11)% 10 007 10 753 (7)% (7)%
Bénéfice brut (non-IFRS) 2 017 2 117 (5)% 3 804 3 758 1%
Bénéfice / (perte) d'exploitation (non-IFRS) 423 451 (6)% 539 391 38%
Marge opérationnelle% (non-IFRS) 8,3% 7,9% 40 bps 5,4% 3,6% 180 bps
Produits et charges financiers (11) (173) (94)% (61) (228) (73)%
Impôts sur le revenu (80) 46 (51) 188
Bénéfice / (perte) de la période 85 (191) (16) (632)
EPS, dilué 0,01 (0,03) 0,00 (0,11)
Produits et charges financiers (non-IFRS) (27) (86) (69)% (93) (178) (48)%
Impôts sur les bénéfices (non-IFRS) (87) (101) (14)% (100) (60) 67%
Bénéfice / (perte) de la période (non-IFRS) 316 258 22% 348 142 145%
BPA, dilué (non-IFRS) 0,06 0,05 20% 0,06 0,02 200%
Les informations financières contenues dans ce rapport ne sont pas auditées. Les résultats non conformes aux IFRS excluent les coûts liés à l'acquisition d'Alcatel-Lucent et l'intégration associée, les charges de dépréciation du goodwill, l'amortissement des immobilisations incorporelles et autres ajustements de juste valeur du prix d'achat, les frais de restructuration et associés et certains autres éléments qui peuvent ne pas être représentatifs de l'activité sous-jacente de Nokia performance. Pour plus de détails, veuillez vous référer à la note 2, «Non-IFRS au rapprochement déclaré», dans les notes aux informations des états financiers incluses dans le rapport intermédiaire de Nokia Corporation pour le deuxième trimestre et le semestre 2020. La variation du chiffre d'affaires à taux de change constant exclut l'effet de les variations des taux de change par rapport à l'euro, notre devise de présentation. Pour plus d'informations sur les risques de change, veuillez vous reporter à la note 1, «Base de préparation», dans la section «Informations sur les états financiers» incluse dans le rapport intermédiaire de Nokia Corporation pour le deuxième trimestre et le semestre 2020.

  • Le chiffre d'affaires non-IFRS et publié au T2 2020 s'est élevé à 5,1 milliards d'euros, contre 5,7 milliards d'euros au T2 2019. À taux de change constant, le chiffre d'affaires non-IFRS et publié a diminué de 11%. Hors ventes nettes de licences uniques au T2 2020 et au T2 2019, les ventes nettes ont diminué de 10% sur une base non-IFRS et publiée.
  • Les ventes nettes du T2 2020 ont été impactées par le COVID-19 et la dynamique unique en Chine. Au deuxième trimestre 2020, nous estimons que COVID-19 a eu un impact net négatif d'environ 300 millions d'euros sur nos ventes nettes; la majorité de ces ventes nettes devant être reportées sur des périodes futures plutôt que perdues.
  • Au deuxième trimestre 2020, la marge brute et la marge d’exploitation de Nokia ont augmenté d’une année sur l’autre, principalement grâce à la force générale des réseaux, en particulier dans l’accès mobile, le routage IP et l’accès fixe ayant également contribué positivement. En outre, la marge opérationnelle publiée a largement profité de la baisse de l'amortissement des immobilisations incorporelles acquises, ainsi que de la baisse des frais de restructuration et des charges associées. La marge brute non IFRS était de 39,6% (déclarée 39,4%) et la marge opérationnelle non IFRS était de 8,3% (déclarée 3,3%).
  • Le BPA dilué non-IFRS au T2 2020 était de 0,06 EUR, contre 0,05 EUR au T2 2019, principalement en raison de la hausse de la marge brute dans l'accès mobile au sein des réseaux, de la poursuite des progrès liés à notre programme de réduction des coûts et d'une fluctuation nette positive des produits et charges financiers . Cela a été partiellement compensé par des investissements plus élevés dans la R&D 5G pour accélérer nos feuilles de route de produits et la compétitivité des coûts dans l'accès mobile et une fluctuation négative nette des investissements dans les fonds de capital-risque de Nokia.
  • Le BPA dilué publié au cours des six premiers mois de 2020 était de 0,00 EUR, contre 0,11 EUR négatif au cours des six premiers mois de 2019. La variation était principalement due à la baisse de l'amortissement des immobilisations incorporelles acquises, à la baisse des frais de restructuration et des charges associées, à la poursuite des progrès liés à notre programme de réduction des coûts, une fluctuation nette positive des revenus et des dépenses financiers et une marge brute plus élevée, partiellement compensée par des investissements plus élevés dans la R&D 5G pour accélérer nos feuilles de route de produits et la compétitivité des coûts dans Mobile Access et une fluctuation négative nette des investissements dans les fonds de capital-risque de Nokia.
  • Le deuxième trimestre de 2020 a été le quatrième trimestre consécutif de solides performances de trésorerie. Depuis la mise en place d'un programme en 2019 axé sur le cash-flow libre, nous avons fait de grands progrès en conduisant des améliorations opérationnelles durables, en particulier dans la gestion du fonds de roulement net. Au cours du deuxième trimestre 2020, la trésorerie nette a augmenté d'environ 0,2 milliard d'euros, se traduisant par un solde de trésorerie net en fin de trimestre d'environ 1,6 milliard d'euros. Au cours du deuxième trimestre 2020, la trésorerie totale a augmenté d'environ 1,2 milliard d'euros, principalement grâce à l'émission réussie de 1,0 milliard d'euros de dette, ce qui s'est traduit par un solde de trésorerie total à la fin du trimestre d'environ 7,5 milliards d'euros.

COVID-19[feminine

La crise du COVID-19 a clairement montré l'importance cruciale de la connectivité pour maintenir le fonctionnement de la société. Nous croyons avoir une base de clients résiliente et nous ressentons un sens du devoir envers nos clients et les communautés qu'ils servent.

Nous pensons que l'impact du COVID-19 sur la performance financière et la situation financière de Nokia était principalement lié à un impact sur les ventes nettes d'environ 500 millions d'euros au premier semestre 2020, la majorité de ces ventes nettes devant être reportées sur des périodes futures, plutôt que d'être perdu. Au premier trimestre 2020, l'impact estimé du COVID-19 était d'environ 200 millions d'euros et était principalement lié aux perturbations de la chaîne d'approvisionnement. Au deuxième trimestre 2020, l'impact net estimé du COVID-19 était d'environ 300 millions d'euros, composé d'un impact négatif d'environ 400 millions d'euros lié aux défis de livraison et de mise en œuvre, partiellement compensé par un impact positif d'environ 100 millions d'euros lié à la capture d'une pièce. de l'impact négatif sur les ventes nettes à partir du premier trimestre 2020. Dans une bien moindre mesure, le COVID-19 a également affecté nos coûts opérationnels (par exemple, réduction des déplacements), les dépenses en capital (retards temporaires), les sorties de fonds liées aux impôts (allégement fiscal), et fonds de roulement net (par exemple, diminution des stocks en raison de perturbations temporaires).

En outre, et conformément à notre gestion prudente de notre structure de capital, nous avons pris de nouvelles mesures proactives pour renforcer notre position de liquidité en levant 1,0 milliard d'euros de dette au deuxième trimestre 2020, sur une base nette. En conséquence, nous avons clôturé le deuxième trimestre 2020 avec environ 7,5 milliards d'euros de trésorerie totale.

Des risques et incertitudes potentiels continuent d'exister liés à la portée et à la durée de l'impact du COVID-19 et au rythme et à la forme de la reprise économique après la pandémie.

Pendant la pandémie COVID-19, nous avons continué à faire progresser notre feuille de route 5G et l'évolution de nos produits, comme prévu, et nos actions d'atténuation COVID-19 en R&D ont été très fructueuses. Nous pensons que nous restons sur la bonne voie avec nos plans visant à favoriser une amélioration progressive au cours de 2020.

Santé et sécurité

Naturellement, la première priorité de Nokia pendant la crise du COVID-19 est sur nos employés. Nous avons mis en place des protocoles stricts pour les installations de Nokia et avons fourni des conseils clairs à nos employés sur la façon dont ils peuvent atténuer les risques de COVID-19 dans des situations où ils doivent effectuer un travail critique.

Nous avons déjà pris très tôt une série de mesures, notamment l’interdiction des voyages internationaux pour les employés de Nokia, sauf pour des raisons «critiques» strictement définies; fermer toutes nos installations à tous les visiteurs, à l'exception des personnes engagées dans l'entretien et les services essentiels, et demander à notre personnel de travailler à domicile dans la mesure du possible. Nous avons déjà commencé à mettre en œuvre ces mesures dans certaines régions en janvier et avons mis à jour les orientations à mesure que la situation évoluait.

Alors que l'écrasante majorité des employés de Nokia continuent de travailler à distance, nous fournissons des conseils sur la façon dont le personnel peut maintenir un équilibre sain entre le travail et la vie privée et veiller à son bien-être physique et mental.

Soutenir les services essentiels fournis par nos clients

Les produits et services que nous fournissons n'ont jamais été aussi essentiels pour permettre au monde de continuer à fonctionner de manière ordonnée. Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec tous nos clients, pour nous assurer que les besoins et les exigences changeants en ce moment sont bien compris et que nous y répondons de manière appropriée.

Au deuxième trimestre 2020, la connectivité a continué de rassembler des personnes isolées les unes des autres par la pandémie COVID-19. Le travail et la scolarité à distance, la fourniture robuste de services de base et les livraisons intelligentes ne sont que quelques exemples qui ont été rendus possibles par les solutions de connectivité. Nous avons annoncé de nouveaux accords qui apportent la connectivité aux zones les plus rurales, par exemple en Californie et en Irlande, garantissant que les petites entreprises, les fermes et les écoles sont connectées.

Nokia a une empreinte de fabrication mondiale conçue pour un approvisionnement mondial optimisé et pour atténuer les risques tels que les événements perturbateurs locaux, les problèmes de capacité de transport et les risques politiques. Notre réseau d'approvisionnement se compose de 25 usines à travers le monde et de six hubs pour la satisfaction des clients. En conséquence, nous ne dépendons pas d'un seul emplacement ou entité. Nous avons également créé un centre de commande mondial pour gérer les défis de la chaîne d'approvisionnement découlant de l'épidémie; et nous sommes prêts à activer des plans de continuité des activités pertinents si la situation dans une partie de notre organisation l'exige.

Impact sur la valorisation des actifs

COVID-19 a affecté les évaluations de certains actifs, y compris les investissements dans des actifs non cotés en bourse via les investissements de fonds de capital-risque et les régimes de retraite de Nokia, dont l'évaluation est intrinsèquement difficile dans des conditions de marché en évolution rapide (pour plus de détails, veuillez vous reporter à la note 5 , «Pensions et autres avantages postérieurs à l'emploi» et note 8, «Juste valeur des instruments financiers» dans la section «Informations sur les états financiers» incluse dans le rapport intermédiaire de Nokia Corporation pour le deuxième trimestre et le semestre 2020).

Dans le cadre de ses états financiers au 30 juin 2020, Nokia a également pris en compte les indicateurs de dépréciation des goodwill et autres immobilisations incorporelles, de la recouvrabilité des impôts différés actifs, de la valorisation des stocks et de la recouvrabilité des créances commerciales et des actifs sur contrats. Sur la base de ces évaluations, le COVID-19 ne devrait actuellement pas avoir d’effets à long terme sur la performance financière de Nokia tels qu’ils nécessiteraient des ajustements de la valeur comptable du goodwill et d’autres actifs incorporels ou d’impôts différés. De plus, Nokia n'a pas identifié d'augmentation significative du montant des créances irrécouvrables ni besoin d'ajuster la valorisation des stocks.

Faire notre part pour lutter contre la pandémie

Nous ressentons également un autre sens du devoir – envers les sociétés dans lesquelles Nokia opère. En tant qu'entreprise mondiale, nous avons le devoir de participer à la lutte mondiale contre cette pandémie. Par conséquent, Nokia a lancé un fonds de don mondial contre le coronavirus.

Au deuxième trimestre 2020, nous nous sommes engagés avec des organisations locales telles que des hôpitaux, des groupes communautaires et des ONG dans près de 50 pays, les aidant à lutter contre la pandémie et à atténuer ses impacts.

Ces actions démontrent notre ferme engagement à soutenir les efforts mondiaux pour mettre fin à la pandémie et surmonter les perturbations et les défis auxquels nous sommes actuellement confrontés.

PERSPECTIVE

Année complète 2020

Bénéfice dilué par action non-IFRS 0,25 EUR (ajusté à partir de 0,23 EUR) plus ou moins 5 centimes
Marge opérationnelle non IFRS 9,5% (ajusté à partir de 9,0%) plus ou moins 1,5 point de pourcentage
Cash flow libre récurrent1 Clairement positif (Ceci est une mise à jour du positif)

Long terme (3 à 5 ans)

Marge opérationnelle non IFRS 12 à 14%
Distribution annuelle aux actionnaires Un dividende croissant basé sur les bénéfices d’environ 40% à 70% du BPA dilué non conforme aux IFRS, en tenant compte de la situation de trésorerie de Nokia et de la génération de flux de trésorerie attendue. La distribution annuelle serait versée sous forme de dividendes trimestriels.

1 Cash flow libre = trésorerie nette provenant / (utilisée dans) les activités opérationnelles – dépenses d'investissement + produit de cession d'immobilisations corporelles et incorporelles – achat de placements financiers non courants + produit de cession de placements financiers non courants.

FACTEURS CLÉS DES PERSPECTIVES DE NOKIA

Les réseaux et les logiciels Nokia devraient être influencés par des facteurs tels que:

  • Nous prévoyons de sous-performer légèrement notre principal marché adressable, qui devrait être aplatissant à taux de change constant en 2020, hors Chine (Ceci est une mise à jour à notre commentaire précédent pour performer en ligne avec notre principal marché adressable, qui devrait baisser à taux de change constant en 2020, hors Chine). Nos attentes mises à jour sont principalement dues à la baisse des services de déploiement de réseau dans Mobile Access et à une légère amélioration des perspectives de marché, compte tenu de l'impact sur le marché plus faible que prévu du COVID-19 au deuxième trimestre 2020;
  • Nous prévoyons que la saisonnalité du bénéfice d'exploitation en 2020 sera similaire à celle de 2019, la majorité du bénéfice d'exploitation devant être générée au quatrième trimestre. En raison de notre solide performance de flux de trésorerie disponible au cours des six premiers mois de 2020, nous ne prévoyons plus que la saisonnalité de notre flux de trésorerie disponible en 2020 soit similaire à celle de 2019. (Ceci est une mise à jour au commentaire précédent sur le résultat opérationnel et la saisonnalité des flux de trésorerie disponibles en 2020 pour être similaire à 2019);
  • Les risques et incertitudes potentiels liés à la portée et à la durée de l'impact du COVID-19 et au rythme et à la forme de la reprise économique après la pandémie;
  • L'intensité concurrentielle, qui a un impact particulier sur l'accès mobile et devrait se maintenir à un niveau élevé en 2020, car certains concurrents cherchent à prendre part au stade précoce de la 5G;
  • Notre espoir d'accélérer nos feuilles de route de produits et notre compétitivité-coût grâce à des investissements supplémentaires dans la 5G en 2020, nous permettant ainsi de réduire les coûts des produits et de maintenir l'échelle nécessaire pour être compétitifs;
  • Nous espérons que nous améliorerons l'automatisation et la productivité grâce à des investissements supplémentaires dans la numérisation en 2020;
  • La demande des clients pourrait s'affaiblir et le risque pourrait encore augmenter en Inde, après que la Cour suprême du pays a confirmé une décision selon laquelle les entreprises de télécommunications doivent payer rétroactivement les droits de licence et de spectre;
  • Opportunités et risques en Amérique du Nord suite à la réalisation d'une fusion, et, plus largement, le potentiel de contraintes temporaires en matière d'investissements en raison de fusions ou d'acquisitions potentielles par nos clients;
  • Le calendrier de réalisation et d'acceptation de certains projets;
  • Certains clients réévaluent leurs fournisseurs à la lumière des problèmes de sécurité, créant une pression à court terme pour investir afin d'obtenir des avantages à long terme;
  • Notre espoir d'améliorer notre productivité en R&D et de réduire les coûts des fonctions de support grâce à l'exécution réussie de notre programme d'économies de coûts, qui est expliqué plus en détail dans la section Programme d'économies de coûts du rapport intermédiaire de Nokia Corporation pour le deuxième trimestre et le semestre 2020;
  • Notre gamme de produits et de régions, y compris l'impact du niveau de coût élevé associé à nos produits 5G de première génération; et
  • Dynamique macroéconomique, industrielle et concurrentielle.

Nokia Technologies devrait être influencé par des facteurs tels que:

  • Le moment et la valeur des accords de licence de brevets nouveaux et existants avec les vendeurs de smartphones, les constructeurs automobiles et les sociétés d'électronique grand public;
  • Résultats en licences de marque et de technologie;
  • Les coûts de protection et d'application de nos droits de propriété intellectuelle; et
  • Le paysage réglementaire.

De plus, nos perspectives reposent sur les hypothèses suivantes:

  • Les perspectives de Nokia pour un flux de trésorerie disponible récurrent devraient être soutenues par une amélioration de la performance du fonds de roulement net et de meilleurs résultats opérationnels, partiellement compensés par une différence plus substantielle en 2020 entre le bénéfice et le flux de trésorerie disponible de Nokia Technologies;
  • Les produits et charges financiers non conformes aux IFRS devraient représenter une charge d'environ 300 millions d'euros en 2020 et à plus long terme. (Ceci est une mise à jour aux commentaires antérieurs pour une dépense de 350 millions d'euros en 2020 et par an à plus long terme). Notre commentaire mis à jour est principalement dû à notre attente d'une baisse des coûts liés à la vente de créances et à l'amélioration des résultats de change;
  • Les impôts sur les bénéfices non conformes aux IFRS sont attendus à un taux d'environ 26% en 2020 et d'environ 25% à plus long terme, sous réserve du niveau absolu des bénéfices, de la composition régionale des bénéfices et des modifications de notre modèle opérationnel;
  • Les sorties de trésorerie liées aux impôts sur les bénéfices devraient s'élever à environ 400 millions d'euros en 2020 et environ 450 millions d'euros par an à plus long terme jusqu'à ce que nos actifs d'impôts différés américains ou finlandais soient pleinement utilisés (Ceci est une mise à jour aux commentaires antérieurs pour 450 millions d'euros pour l'année complète 2020.) Notre commentaire mis à jour est principalement dû à notre attente d'une baisse des impôts en espèces en 2020, grâce à l'allégement fiscal lié au COVID-19; et
  • Les dépenses d'investissement devraient s'élever à environ 550 millions d'euros en 2020 et à environ 600 millions d'euros par an à plus long terme. (Ceci est une mise à jour aux commentaires antérieurs pour 600 millions d'euros pour l'année 2020.) Notre commentaire mis à jour est principalement dû à des retards temporaires liés au COVID-19.

APPEL DE CONFÉRENCE ANALYSTE
La conférence téléphonique avec les analystes de Nokia débutera le 31 juillet 2020 à 15 heures. Heure finlandaise. Un lien vers la webdiffusion de la conférence téléphonique sera disponible à l'adresse www.nokia.com/financials. Les représentants des médias peuvent écouter via le lien ou appeler le + 1-412-717-9224.

Demandes des médias:
Communications Nokia
Tél. +358 10 448 4900
Email: press.services@nokia.com
Katja Antila, responsable des relations avec les médias

Demandes des investisseurs:
Relations avec les investisseurs Nokia
Tél. +358 40 803 4080
Email: investor.relations@nokia.com

À propos de Nokia
Nous créons la technologie pour connecter le monde. Seul Nokia propose un portefeuille complet d'équipements réseau, de logiciels, de services et d'opportunités de licence à travers le monde. Grâce à notre engagement en faveur de l'innovation, porté par les Nokia Bell Labs primés, nous sommes un leader dans le développement et le déploiement de réseaux 5G.

Nos clients fournisseurs de services de communication prennent en charge plus de 6,4 milliards d'abonnements avec nos réseaux radio, et nos clients entreprises ont déployé plus de 1 300 réseaux industriels dans le monde. En adhérant aux normes éthiques les plus élevées, nous transformons la façon dont les gens vivent, travaillent et communiquent. Pour nos dernières mises à jour, visitez notre site Web en ligne www.nokia.com et suivez-nous sur Twitter @nokia.

RISQUES ET ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Il convient de noter que Nokia et ses activités sont exposés à divers risques et incertitudes et que certaines déclarations contenues dans ce document qui ne sont pas des faits historiques sont des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives reflètent les attentes actuelles de Nokia et son point de vue sur les développements futurs et comprennent des déclarations concernant: A) les attentes, plans ou avantages liés à nos stratégies, à la gestion de la croissance et aux indicateurs de performance clés opérationnels; B) les attentes, plans ou avantages liés à la performance future de nos activités (y compris l'impact attendu et le calendrier de cet impact du COVID-19 sur nos activités et les activités de nos clients) et tout dividende futur attendu, y compris le calendrier et les seuils qualitatifs et quantitatifs associés avec celui-ci; C) les attentes et les objectifs concernant la performance financière, la génération de trésorerie, les résultats, le calendrier des créances, les charges d'exploitation, les taxes, les taux de change, les couvertures, les économies de coûts, les réductions des coûts des produits et la compétitivité, ainsi que les résultats d'exploitation, y compris les synergies ciblées, mieux la gestion commerciale et les résultats liés à la part de marché, aux prix, aux ventes nettes, aux revenus et aux marges; D) les attentes, plans ou avantages liés aux changements dans la structure organisationnelle et opérationnelle; E) les attentes concernant la concurrence sur notre marché, les développements du marché, les conditions économiques générales et les changements structurels et juridiques à l'échelle mondiale et sur les marchés nationaux et régionaux, tels que la Chine; F) notre capacité à intégrer les entreprises acquises dans nos opérations et à réaliser les plans d'affaires et les avantages ciblés, y compris les avantages, les synergies, les économies de coûts et les gains d'efficacité ciblés; G) les attentes, plans ou avantages liés à toute collaboration future ou à des accords de collaboration commerciale ou à des accords de licence de brevet ou à des sentences arbitrales, y compris les revenus à recevoir dans le cadre de toute collaboration ou partenariat, accord ou attribution; H) le calendrier des livraisons de nos produits et services, y compris nos attentes à court et à long terme concernant le déploiement de la 5G, les exigences d'investissement avec un tel déploiement et notre capacité à tirer parti d'un tel déploiement; ainsi que l'état de préparation général de l'écosystème 5G; I) les attentes et les objectifs concernant les accords de collaboration et de partenariat, les coentreprises ou la création de coentreprises, et les conditions administratives, juridiques, réglementaires et autres connexes, ainsi que la portée attendue de nos clients; J) l'issue des litiges, arbitrages, différends, procédures réglementaires ou enquêtes en cours ou menacés par les autorités; K) les attentes concernant les restructurations, les investissements, les efforts d'optimisation de la structure du capital, l'utilisation du produit des transactions, les acquisitions et les désinvestissements et notre capacité à atteindre les objectifs financiers et opérationnels fixés dans le cadre de ces restructurations, investissements, efforts d'optimisation de la structure du capital, désinvestissements et acquisitions , y compris notre programme actuel de réduction des coûts; L) les attentes, plans ou avantages liés aux futures dépenses en capital, à la réduction des coûts des fonctions de support, aux dépenses supplémentaires temporaires ou à d'autres dépenses de R&D pour développer ou déployer des logiciels et d'autres nouveaux produits, y compris la 5G et une numérisation accrue; M) les attentes concernant les actions futures de nos clients, y compris les contraintes de dépenses en capital de nos clients et notre capacité à satisfaire les besoins des clients et à conserver leur activité; et N) déclarations précédées ou incluant «croire», «s'attendre», «anticiper», «cohérent», «livrer», «maintenir», «renforcer», «cibler», «estimer», «planifier», «avoir l'intention »,« Hypothèse »,« focus »,« continuer »,« devrait »,« volonté »ou expressions similaires. Ces déclarations prospectives sont soumises à un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont beaucoup sont indépendants de notre volonté, ce qui pourrait faire en sorte que nos résultats réels diffèrent sensiblement de ces déclarations. Ces déclarations sont basées sur les meilleures hypothèses et convictions de la direction à la lumière des informations dont elle dispose actuellement. Ces déclarations prospectives ne sont que des prédictions basées sur nos attentes et opinions actuelles sur les événements et développements futurs et sont soumises à des risques et des incertitudes difficiles à prévoir car ils se rapportent à des événements et dépendent de circonstances qui se produiront dans le futur. Les facteurs, y compris les risques et les incertitudes qui pourraient causer ces différences, comprennent, mais sans s'y limiter: 1) notre stratégie est soumise à divers risques et incertitudes et nous pouvons être incapables de mettre en œuvre avec succès nos plans stratégiques, de maintenir ou d'améliorer la performance opérationnelle et financière de nos groupes commerciaux, identifient correctement ou poursuivent avec succès des opportunités commerciales ou développent autrement nos activités; 2) les conditions économiques et du marché générales, les conditions générales de santé publique (y compris son impact sur nos chaînes d'approvisionnement) et d'autres développements dans les économies où nous opérons, y compris le calendrier de déploiement de la 5G et notre capacité à tirer parti de ce déploiement; 3) la concurrence et notre capacité à investir de manière efficace et rentable dans des produits, services, mises à niveau et technologies de haute qualité existants et nouveaux et à les mettre sur le marché en temps opportun; 4) notre dépendance à l'égard du développement des industries dans lesquelles nous opérons, y compris la cyclicité et la variabilité des industries des technologies de l'information et des télécommunications et nos propres capacités et investissements en R&D; 5) notre dépendance vis-à-vis d'un nombre limité de clients et de grands accords pluriannuels, ainsi que d'événements externes ayant un impact sur nos clients, y compris les fusions et acquisitions et la possibilité pour nos clients d'attribuer des affaires à nos concurrents; 6) notre capacité à maintenir nos sources existantes de revenus liés à la propriété intellectuelle grâce à notre propriété intellectuelle, y compris par le biais de licences, en établissant de nouvelles sources de revenus et en protégeant notre propriété intellectuelle contre la contrefaçon; 7) notre capacité à gérer et à améliorer notre performance financière et opérationnelle, les économies de coûts, la compétitivité et les synergies en général, les attentes et le calendrier autour de notre capacité à reconnaître tout chiffre d'affaires net et notre capacité à mettre en œuvre efficacement les changements de notre structure organisationnelle et opérationnelle; 8) nos activités mondiales et notre exposition aux développements réglementaires, politiques ou autres dans divers pays ou régions, y compris les marchés émergents et les risques associés en matière de fiscalité et de contrôle des changes, entre autres; 9) notre capacité à réaliser les avantages prévus, les synergies, les économies de coûts et l'efficacité des acquisitions; 10) les fluctuations des taux de change, ainsi que les activités de couverture; 11) notre capacité à réaliser avec succès les attentes, les plans ou les avantages liés à toute collaboration future ou accords de collaboration commerciale et accords de licence de brevet ou sentences arbitrales, y compris les revenus à recevoir dans le cadre de toute collaboration, partenariat, accord ou sentence arbitrale; 12) la capacité de Nokia Technologies à protéger ses droits de propriété intellectuelle et à maintenir et établir de nouvelles sources de revenus de licences de brevets, de marques et de technologies et de revenus liés aux droits de propriété intellectuelle, en particulier sur le marché des smartphones, qui pourraient ne pas se concrétiser comme prévu, 13) notre dépendance à l'égard des DPI les technologies, y compris celles que nous avons développées et celles qui nous sont concédées sous licence, et le risque de réclamations juridiques liées aux DPI, les coûts de licence et les restrictions d'utilisation associés; 14) notre exposition à la réglementation directe et indirecte, y compris les politiques économiques ou commerciales, et la fiabilité de notre gouvernance, de nos contrôles internes et de nos processus de conformité pour éviter les sanctions réglementaires dans notre entreprise ou dans nos coentreprises; 15) notre dépendance à l'égard de solutions tierces pour le stockage des données et la distribution de services, qui nous exposent à des risques liés à des violations de sécurité, de réglementation et de cybersécurité; 16) inefficiencies, breaches, malfunctions or disruptions of information technology systems, or our customers’ security concerns; 17) our exposure to various legal frameworks regulating corruption, fraud, trade policies, and other risk areas, and the possibility of proceedings or investigations that result in fines, penalties or sanctions; 18) adverse developments with respect to customer financing or extended payment terms we provide to customers; 19) the potential complex tax issues, tax disputes and tax obligations we may face in various jurisdictions, including the risk of obligations to pay additional taxes; 20) our actual or anticipated performance, among other factors, which could reduce our ability to utilize deferred tax assets; 21) our ability to retain, motivate, develop and recruit appropriately skilled employees; 22) disruptions to our manufacturing, service creation, delivery, logistics and supply chain processes, and the risks related to our geographically-concentrated production sites; 23) the impact of litigation, arbitration, agreement-related disputes or product liability allegations associated with our business; 24) our ability to re-establish investment grade rating or maintain our credit ratings; 25) our ability to achieve targeted benefits from, or successfully implement planned transactions, as well as the liabilities related thereto; 26) our involvement in joint ventures and jointly-managed companies; 27) the carrying amount of our goodwill may not be recoverable; 28) uncertainty related to the amount of dividends and equity return we are able to distribute to shareholders for each financial period; 29) pension costs, employee fund-related costs, and healthcare costs; 30) our ability to successfully complete and capitalize on our order backlogs and continue converting our sales pipeline into net sales; 31) risks related to undersea infrastructure; and 32) the impact of the COVID-19 virus on the global economy and financial markets as well as our customers, supply chain, product development, service delivery, other operations and our financial, tax, pension and other assets, as well as the risk factors specified in our 2019 annual report on Form 20-F published on March 5, 2020 under "Operating and financial review and prospects-Risk factors" as supplemented by the form 6-K published on April 30, 2020 under the header “Risk Factors” and in our other filings or documents furnished with the U.S. Securities and Exchange Commission. Other unknown or unpredictable factors or underlying assumptions subsequently proven to be incorrect could cause actual results to differ materially from those in the forward-looking statements. We do not undertake any obligation to publicly update or revise forward-looking statements, whether as a result of new information, future events or otherwise, except to the extent legally required.

Nokia Corporation Financial Report for Q2 and Half Year 2020 Helsinki Stock Exchange: NOKIA - Foot 2020