Pas de domiciliation pour les comptes étrangers: Findomestic sanctionné pour 600 milliers d'euros – Championnat d’Europe 2020

10
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

L'Antitrust finance l'institution financière Findomestic pour 600 000 euros. La société a empêché les titulaires de comptes courants étrangers – mais toujours au sein de l'Union européenne – de payer les échéances du prêt par prélèvement automatique, considéré comme l'option la plus pratique par de nombreux consommateurs. En pratique, ceux qui se trouvaient à l'étranger pouvaient rembourser le prêt de deux manières: soit en remplissant manuellement le formulaire SDD (prélèvement Sepa), soit par virement bancaire. La perturbation était due à une limitation du système informatique de Findomestic et qui a été résolue début juillet 2020.

La conduite de Findomestic, entre autres, a également enfreint une réglementation européenne. Plus précisément, 260 de 2012, selon lequel «le bénéficiaire qui reçoit des fonds par prélèvement automatique d'un compte dans l'Union, ne précise pas l'État membre dans lequel se trouve ce compte de paiement». En d'autres termes, les banques et institutions financières au sein de l'UE ne devraient même pas se poser la question de savoir où se trouve le compte, si le client se trouve dans la même UE, étant donné que «l'élimination de la discrimination géographique dans l'utilisation des virements bancaires et les prélèvements en euros »est« un objectif prioritaire au niveau européen »précisément parce que c'est une pratique qui ralentit la pleine réalisation du marché unique des paiements.

Findomestic, en plus de préciser qu'il a déjà résolu le problème début juillet pour 99% des clients et pour le 1% restant (leasing) depuis fin novembre, explique que l'inconvénient a touché un nombre très limité de clients (moins de dix) et "a immédiatement travaillé pour le résoudre". La société a également annoncé qu'elle se réservait le droit de faire appel auprès du TAR "contre le montant de la sanction car elle est jugée trop sévère et excessive".