Porte à porte 2020. 6 millions d'euros dépensés pour passer de 67 à 70% de différenciés – Il Giornale di Udine – Foot 2020

44

Le budget 2020 du nouveau système de collecte des déchets «porte à porte» est résumé. Avec des tonalités objectivement de propagande, les dirigeants du Net ont annoncé avoir obtenu le résultat d'un pourcentage de différenciation égal à 70%. Avec le système des bacs routiers, le secteur différencié s'est arrêté à 67%.

Une amélioration absolument marginale (égale à 3%) qui dément les bulletins triomphalistes avec lesquels l'administration en septembre 2020 avait annoncé une projection de 82%.

Contre ce modeste résultat, un bon 6 millions d'euros a été engagé pour l'achat des fameux bacs et poubelles de copropriété, qui se sont évidemment répartis dans les factures payées par les utilisateurs. Avec la hausse des prix cette année, tous les analystes s'attendent à une nouvelle hausse, beaucoup plus constante, pour l'année en cours et également dans les années à venir. Ceci n'est pas seulement dû à l'augmentation des heures travaillées, caractéristique du «porte-à-porte», mais aussi aux augmentations de salaire et d'indemnités, que les travailleurs du secteur réclament déjà en raison de «l'usure» professionnelle due au système.

Tout cela sans tenir compte de l'inconfort évident des citoyens, contraints de «travailler» pour le Net sans avoir aucun avantage en termes de tarifs.

La dernière considération concerne la destruction des déchets touristiques, les décharges illégales présentes dans chaque champ de banlieue et les bacs de copropriété utilisés comme décharges à ciel ouvert. Cette situation perdure depuis la période d'expérimentation du «porte-à-porte», avec de sérieux dommages au décor de la ville.

Dans les enquêtes précédentes, les résultats vantés par le Net n'incluaient pas les soi-disant "Déchets illégaux" (et qui a entraîné un surcoût de collecte de 35 mille euros pour 2020). Si tel était également le cas pour le bilan final qui vient d'être présenté, le résultat 2020, soit 70% de différencié, passerait même en dessous du pourcentage atteint avec les bacs routiers (67%).

Luca Rizzi