Pour Infantino, une Coupe du monde des clubs élargie stimulera la compétition – Euro 2020

50

Première modification: Dernière modification:

Doha (AFP)

Le président de la Fédération internationale de football (FIFA), Gianni Infantino, a estimé ce jeudi dans un entretien à l'AFP qu'une Coupe du monde des clubs élargie stimulera la compétition internationale entre les clubs.

"Nous concentrons la compétition dans la Coupe du Monde des Clubs, par exemple, pour avoir non seulement un club présent de chaque confédération, mais plus de participation, car nous devons stimuler le football de clubs à travers le monde", a déclaré Infantino du Qatar, ce jeudi avant de la finale entre les Tigres de México et le Bayern Munich en Coupe du Monde des Clubs.

"Nous avons déjà décidé que la nouvelle Coupe du monde des clubs mettra en vedette 24 équipes de différents continents", a-t-il rappelé.

"Nous devrons encore trouver le bon espace pour la nouvelle Coupe du Monde des Clubs avec 24 équipes. Ce n'est évidemment pas un défi facile dans cette période (…) Si nous devons attendre une autre année, nous le ferons", Infantino insista.

Le calendrier a en fait été largement ébranlé en raison de la pandémie de coronavirus et des restrictions sanitaires qu'elle a amenées à travers le monde.

Cette année, il y aura deux Coupes du monde des clubs, l'édition 2020, qui se tiendra au Qatar du 4 au 11 février après avoir été reportée en raison de la pandémie de coronavirus, et celle de 2021, prévue au Japon pour le mois de décembre.

– 'Vrai défi' –

En 2021, une Coupe du monde des clubs renouvelée et lucrative devait être disputée en Chine, avec 24 équipes, dont huit européennes. Mais la compétition élargie ne pourra être vue qu'à une date ultérieure, après le report de l'Eurocup et de l'America's Cup, initialement prévu pour 2020, aux mois de juin et juillet de cette année.

La FIFA et l'UEFA se déplacent avec discrétion pour reformuler le calendrier des clubs, à un moment où les grands européens sont tentés de lancer leur propre «Super League», fermée et très lucrative.

Outre le FC Barcelone, premier club à valider publiquement cette idée en octobre dernier, le Real Madrid et Manchester United sont souvent cités comme d'autres grands partisans du projet, qui prendraient une grande partie des droits de télévision qu'ils entretiennent le plus. des corps et clubs modestes, élargissant progressivement les différences économiques et sportives.

D'où l'intention que la FIFA consacre aux clubs, longtemps concentrés sur sa Coupe du Monde, et sur le football des équipes nationales.

"Le véritable défi pour l'avenir sera le calendrier des matches internationaux, l'équilibre à trouver entre le football des équipes nationales et le football de clubs, qui souffre encore plus aujourd'hui, en cette période de covid", a estimé Infantino.

De son côté, l'UEFA prépare une nouvelle formule pour la Ligue des champions à partir de 2024, avec 10 matches par équipe en phase de groupes pour les six actuels, ce qui augmenterait les revenus tout en saturant encore le calendrier des joueurs de football.

– Aide concrète –

À moins de deux ans de la prochaine Coupe du monde, en 2022 au Qatar, le leader de la FIFA a reconnu que la question des restrictions sanitaires et du vaccin pouvait affecter les préparatifs du tournoi (21 novembre-18 décembre).

"Nous devons voir comment la situation sera à ce moment-là, il est très difficile d'anticiper maintenant ce qu'elle sera", a-t-il déclaré. "Nous avons deux ans pour revenir à une sorte de normalité."

Alors que le Qatar a annoncé la semaine dernière que sa Coupe du Monde se déroulerait avec des stades ouverts à 100% de sa capacité, Infantino est prêt à ce que la FIFA apporte une aide concrète, notamment en matière de vaccination, pour permettre la présence de supporters étrangers.

"Mais, j'insiste, le tournoi est dans deux ans, je crois et j'espère sincèrement que tous ceux qui voudront se faire vacciner seront (…) la sécurité à 100% n'existe pas mais on peut s'en rapprocher de très près", at-il conclu.