Rapport semestriel au 31/12/2020: près de 75 millions d'euros de réductions – Championnat d’Europe de Football 2020

57

Participation à la Ligue Europa de l'UEFA 2020/21, ainsi que le produit de la participation aux huitièmes de finale de l'UEFA Europa League 2019/20 disputés en août 2020, ont généré des revenus globaux pour 15,3 millions d'euros (15,4 millions d'euros au 31 décembre 2019). A ce titre, 7,3 millions d'euros au titre des primes de participation et de performance liées à la participation et aux résultats sportifs atteints sont comptabilisés dans les revenus des compétitions (6,7 millions d'euros au 31 décembre 2019, dont 1,6 million d'euros liés à la billetterie des matches à domicile). Parmi les revenus des droits de télévision, 8 millions d'euros sont comptabilisés au titre du Pôle Marché et de la soi-disant Coefficient de club reconnu par l'UEFA (8,7 millions d'euros, au 31 décembre 2019).

Revenus de parrainages ils concernent des contrats de partenariat avec Qatar Airways est Moteurs Hyundai, en complément de l'accord de partenariat pluriannuel signé en septembre 2020 avec Groupe IQONIQ Sarl. La baisse par rapport au premier semestre de l'année précédente est essentiellement due à la perte de chiffre d'affaires générée par le contrat de mécénat technique avec NIKE, résolu par consentement mutuel en juillet 2020 et remplacé par un accord valable pour la saison sportive 2020/2021 en vertu duquel Nike continue de fournir exclusivement tout le matériel technique, de compétition, d'entraînement et occasionnel pour la première équipe, les équipes de jeunes et les équipes féminines.

LE frais consolidé avant amortissements, dépréciations et réductions de valeur au 31 décembre 2020, ils sont égaux à 118,4 millions d'euros (123,9 millions d'euros, au 31 décembre 2019), dont 9,8 millions d'euros liés à la comptabilité d'exercice pour la partie des coûts liés aux litiges du championnat et aux matches de l'UEFA Europa League en juillet et août 2020, ainsi qu'en général prolongation de la durée de la saison sportive jusqu'au 31 août 2020 ″.

En particulier, "revenus nets issus de la gestion des droits d'enregistrement des joueurs enregistré au premier semestre un résultat positif de 17,7 millions d'euros (17 millions d'euros au 31 décembre 2019). Le solde se compose de les gains en capital de la cession de droits à des services sportifs, exprimée nette d'actualisation, pour 22,3 millions d'euros (19 millions d'euros, au 31 décembre 2019), réalisée principalement par la vente de droits sportifs des joueurs Schick, Kolarov, Gonalons, Defrel, Cetin, Coric, Diaby et Cancellieri. Au semestre il n'y a pas eu de pertes et dépréciations de cession de droits de performance sportive en raison de dépréciations de droits pluriannuels conformément aux normes comptables internationales (IFRS) (0,2 million d'euros, au 31 décembre 2019). Enfin, le solde est constitué des revenus pour des ventes temporaires et autres produits pour 6,2 millions d'euros (4,8 millions d'euros au 31 décembre 2019), plus que compensés par des charges d'acquisition temporaire de droits, des bonus, des primes de valorisation, formation technique et solidarité FIFA pour 10,7 millions d'euros (6,7 millions d'euros au 31 décembre 2019).

Le dépréciation d'immobilisations corporelles et incorporelles et de droits d'utilisation s'élèvent à 47 millions d'euros (50,4 millions d'euros au 31 décembre 2019), et concernent 43,6 millions d'euros (46,9 millions d'euros au 31 décembre 2019) les droits d'enregistrement des joueurs aux performances sportives, déterminé en tenant compte du coût d'achat des droits individuels, des primes éventuelles versées aux clubs de football et de la capitalisation des autres charges directement imputables, nettes de l'actualisation relative. "

"Le les charges financières nettes s'élèvent à 24,1 millions d'euros (22 millions d'euros, au 31 décembre 2019), et concernent essentiellement les commissions et charges d'intérêts liées aux opérations de financement nécessaires pour répondre aux besoins de l'entreprise, ainsi que les charges financières déterminées par l'application de la norme comptable internationale IFRS 16 sur le crédit-bail. Le solde au 31 décembre 2020 comprend également le coût de la soi-disant Commission de consentement versée aux obligataires en septembre 2020, égale à 11,6 millions d'euros, comme illustré plus en détail dans le paragraphe "Octroi de certaines dérogations et modifications à apporter à l'acte de fiducie signé le 8 août 2019 par ASR Media and Sponsorship S.p.A." de ce rapport ".

Le rapport continue en analysant la situation financière: "Les capitaux propres consolidés au 31 décembre 2020 sont négatifs pour 162,9 millions d'euros, une amélioration de 79,5 millions d'euros par rapport au 30 juin 2020 du fait de l'augmentation, égale à 154,6 millions d'euros, de la «réserve d'actionnaires pour augmentation de capital», partiellement compensée par la perte du semestre, égale à 74,8 millions d'euros ".