"Rassemblements interdits dans la zone des villas municipales" – Championnat d’Europe de Football 2020

49

Coronavirus – Vetralla – A partir d'aujourd'hui, l'interdiction dans plusieurs rues prend effet les vendredis et samedis après 18h – Amendes élevées pouvant aller jusqu'à mille euros pour les contrevenants

"Rassemblements interdits dans la zone des villas municipales" - Championnat d'Europe de Football 2020


Vetralla

Vetralla

Vetralla – (g.f.) – Rassemblements interdits via Baldi, Mazzini, Alighieri et Cassia Sutrina à Vetralla, de 18 h à 22 h, les vendredis et samedis. Maximum trois personnes.

Un ordre signé par le maire Coppari le prévoit. L'interdiction commence aujourd'hui, samedi 27 février. Avec un masque indispensable.

"Interdiction de rassemblement pour un maximum de 3 personnes – la mesure stipule – via Don Benedetto Baldi, via Mazzini, via Dante Alighieri et via Cassia Sutrina, de 18 h à 22 h. les voies respiratoires et de les porter correctement, en couvrant le nez et la bouche ».

Pour les contrevenants, des peines allant de 400 à mille euros.

Une décision qui intervient après l'augmentation du nombre de positifs dans la commune: "La situation de contagion – précise l'ordonnance – dans la zone communale s'est considérablement aggravée".

Les situations à risques doivent être évitées et l'administration en a identifié une en particulier. << Dans la zone municipale, il y a plusieurs établissements publics qui, bien que fermant à 18 ans, voient souvent des rassemblements de nombreuses personnes dans leur voisinage, en particulier dans la zone en face de la villa municipale de Pietro Canonica, empêchant effectivement un contrôle capillaire sur la distanciation sociale et sur l'utilisation du masque par la police ".

La mesure adoptée, dans les intentions de l'administration, devrait contribuer à réduire le risque de rassemblements et par conséquent d'infections potentielles.


L'ordre signé par le maire Coppari

ORDONNANCE CONTINUE ET URGENTE DE PROTECTION DE LA SANTÉ OBJET: PUBLIC – MESURES SUPPLÉMENTAIRES DANS LE DOMAINE DE LA PRÉVENTION ET

GESTION DE L'URGENCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE DE LA POLICE LOCALE COVID 19

LE MAIRE ATTENDU QUE

 l'Organisation mondiale de la santé a déjà déclaré le 30 janvier 2020 l'épidémie CO VID-19 une urgence de santé publique d'importance internationale et que le 11 mars 2020 son caractère de pandémie a été défini;
 par une résolution du Conseil des ministres du 31.01.2020, l'état d'urgence a été déclaré sur le territoire national relatif au risque sanitaire lié à l'apparition de pathologies dérivant d'agents viraux transmissibles;
 le Conseil des ministres lors des sessions des 31 janvier, 29 juillet et 7 octobre 2020 a résolu et prolongé l'état d'urgence relatif au risque sanitaire lié à l'apparition de pathologies dérivant d'agents viraux transmissibles au 31 janvier 2021 et a approuvé le décret Loi "Mesures urgentes liées à la prorogation de la déclaration de l'état d'urgence épidémiologique de Covid-19 et pour la continuité opérationnelle du système d'alerte Covid, ainsi que pour la mise en œuvre de la directive (UE) 2020/739 du 3 juin, 2020 ";

VU:
– le décret-loi du 23 février 2020, n. 6, contenant «Mesures urgentes de confinement et de gestion

de l'urgence épidémiologique du COVID-19 ", converti, avec des amendements, par la loi no. 13, abrogé par la suite par le décret-loi n. 19 de 2020 à l'exception de l'art. 3, paragraphe 6-bis, et de l'art. 4;

– le décret-loi du 25 mars 2020, n. 19, converti, avec modifications, par la loi du 22 mai 2020, n. 35, contenant "Mesures urgentes pour faire face à l'urgence épidémiologique du COVID-19" et en particulier les articles 1 et 2, paragraphe 1;

– le décret-loi du 16 mai 2020, n. 33, converti, avec modifications, par la loi du 14 juillet 2020, n. 74, contenant "Autres mesures urgentes pour faire face à l'urgence épidémiologique du COVID-19";

– le décret-loi du 30 juillet 2020, n. 83, converti, avec modifications, par la loi du 25 septembre 2020, n. 124, contenant «Mesures urgentes liées à l'expiration de la déclaration d'urgence épidémiologique du COVID-19 résolue le 31 janvier 2020»;

– l'arrêté du Premier ministre du 7 août 2020 – Autres dispositions d'application du décret-loi du 25 mars 2020, n. 19, contenant des mesures urgentes pour faire face à l'urgence épidémiologique du COVID-19, et le décret-loi du 16 mai 2020, no. 33, contenant d'autres mesures urgentes pour faire face à l'urgence épidémiologique du COVID-19; – l'arrêté du Premier ministre du 7 septembre 2020

– Autres dispositions d'application du décret-loi du 25 mars 2020, n. 19, contenant des mesures urgentes pour faire face à l'urgence épidémiologique du COVID-19, et le décret-loi du 16 mai 2020, no. 33, contenant d'autres mesures urgentes pour faire face à l'urgence épidémiologique du COVID-19; – le décret-loi du 7 octobre 2020, n. 125, contenant "Mesures urgentes liées à l'extension de la déclaration de l'état d'urgence épidémiologique du COVID-19 et pour la continuité opérationnelle du système d'alerte COVID, ainsi que pour la mise en œuvre de la directive (UE) 2020/739 de juin 3, 2020 ";
– l'arrêté du Premier ministre du 13 octobre 2020 – Autres dispositions d'application du décret-loi du 25 mars 2020, n. 19, converti, avec modifications, par la loi du 25 mai 2020, n. 35, contenant «Mesures urgentes pour faire face à l'urgence épidémiologique du COVID-19», et le décret-loi du 16 mai 2020, no. 33, converti, avec modifications, par la loi du 14 juillet 2020, n. 74, contenant "Autres mesures urgentes pour faire face à l'urgence épidémiologique du COVID-19".

– l'arrêté du Premier ministre du 18 octobre 2020, contenant «Autres dispositions d'application du décret-loi du 25 mars 2020, no. 19, converti, avec modifications, par la loi du 22 mai 2020, n. 35, contenant «Mesures urgentes pour faire face à l'urgence épidémiologique du COVID-19», et le décret-loi du 16 mai 2020, no. 33, converti, avec modifications, par la loi du 14 juillet 2020, n. 74, contenant "Autres mesures urgentes pour faire face à l'urgence épidémiologique du COVID-19";

– l'arrêté du Premier ministre du 24 octobre 2020 «Autres dispositions d'application du décret-loi du 25 mars 2020, no. 19, converti, avec modifications, par la loi du 25 mai 2020, n. 35, contenant «Mesures urgentes pour faire face à l'urgence épidémiologique du COVID-19», et le décret-loi du 16 mai 2020, no. 33, converti, avec modifications, par la loi du 14 juillet 2020, n. 74, contenant «Autres mesures urgentes pour faire face à l'urgence épidémiologique du COVID-19;

VU enfin, l'arrêté du Premier ministre du 3 novembre 2020 contenant «Autres dispositions d'application du décret-loi du 25 mars 2020, no. 19, converti, avec modifications, par la loi du 25 mai 2020, n. 35, contenant «Mesures urgentes pour faire face à l'urgence épidémiologique du COVID-19», et le décret-loi du 16 mai 2020, no. 33, converti, avec modifications, par la loi du 14 juillet 2020, n. 74, contenant "Autres mesures urgentes pour faire face à l'urgence épidémiologique du COVID-19";

RAPPELÉ en outre les procès-verbaux nos. 119 et 121 des sessions, respectivement, des 18 et 24 octobre 2020 du comité technico-scientifique visé dans l'ordonnance du chef du service de la protection civile du 3 février 2020, no. 630, et modifications et ajouts ultérieurs;

C'EST NOTÉ que le nombre de COVID-19 positifs constatés dans la zone de Vetralla, sur la base des données fournies par l'ASL de Viterbo, est en nette augmentation et que la situation de contagion dans la zone municipale s'est considérablement aggravée;

CONSIDÉRATION il est nécessaire d'adopter des mesures restrictives urgentes spécifiques, visant à contenir la contagion;

PRIS EN CONSIDÉRATION que les DPCM des derniers mois ont pour objectif général d'éviter la formation de rassemblements de personnes et, plus généralement, d'éviter toute occasion de contagion possible qui ne serait pas imputable à des besoins spécifiques ou à un état de nécessité;

PRIS EN CONSIDÉRATION, par conséquent, la nécessité d'attirer l'attention du public sur le bon respect des dispositions susmentionnées, ainsi que de protéger la citoyenneté de la municipalité de Vetralla;

PRIS EN CONSIDÉRATION que dans la zone municipale, il y a plusieurs établissements publics qui, bien que fermant à 18h00, voient souvent des rassemblements de nombreuses personnes dans leur voisinage, en particulier dans la zone en face de la Villa Comunale Pietro Canonica, empêchant effectivement un contrôle capillaire sur la distanciation sociale et sur l'utilisation du masque par la police;

PRIS EN CONSIDÉRATION que, comme indiqué ci-dessus, il est nécessaire de mettre en œuvre des initiatives urgentes visant à éviter les rassemblements quotidiens;

VU art. 50, paragraphe 5, du décret législatif. 18/08/2000 n. 267 et amendements ultérieurs, qui légitiment le maire, en tant que représentant de la communauté locale, à adopter des ordonnances contingentes et urgentes en cas d'urgence sanitaire ou d'hygiène publique;
Pour tout ce qui est mentionné dans l'introduction qui est censé être rapporté ici comme une partie intégrante et substantielle de cette disposition

ORDRE

Conformément aux nouvelles dispositions contenues dans le dernier décret du Premier ministre du 3 novembre 2020 et ses compléments ultérieurs, concernant l'endiguement de la nouvelle urgence Covid-19, afin de limiter, dans la mesure du possible, les rassemblements et autres situations de contagion potentielle, à partir du 27/02/2021 et pour tous les vendredis et samedis suivants jusqu'à la fin de l'urgence, fixés par la résolution du Conseil des ministres du 13/01/2021 au 30/04/2021:

L'interdiction de rassembler pour un maximum de 3 (trois) personnes, via Don Benedetto Baldi, via Mazzini, via Dante Alighieri et via Cassia Sutrina, de 18h00 à 22h00.
L'obligation permanente de toujours avoir des appareils de protection respiratoire avec vous et de les porter correctement, en couvrant votre nez et votre bouche;

A

que selon les dispositions de l'art. 8 paragraphe 3, de la loi no. 241 du 7 août 1990 et modifications ultérieures, étant donné que le très grand nombre de destinataires ferait la communication personnelle du
cette disposition, une large communication se fait par le biais de communiqués de presse, de publications sur le site institutionnel et d'autres formes de publicité jugées appropriées.

PRÉVENIR

que suite au D.L. 25 mars 2020 n. 19, et ses modifications ultérieures, aux transgresseurs de cette disposition, sauf si le fait constitue un délit, une sanction administrative pécuniaire de 400 € à 1000 € sera appliquée ainsi que, lorsque les conditions sont remplies, les sanctions supplémentaires prévues par le législation en vigueur.

DEMANDE

Au commandement de la police locale de Vetralla et à toutes les forces de police, le contrôle du respect de cette disposition.

EN FORME
Contre cette disposition, un recours auprès du préfet de Viterbe dans un délai de 30 jours, un recours auprès du tribunal administratif régional du Latium dans un délai de 60 jours et un recours extraordinaire auprès du président de la République dans un délai de 120 jours sont admis. Les conditions indiquées ci-dessus commencent à partir de la date de publication dans le registre prétorien de la municipalité de Vetralla.

A

qu'une copie de cette disposition est publiée sur le site Internet de la Municipalité de Vetralla afin de lui donner la diffusion maximale et transmise à: Monsieur le Préfet de Viterbe;
Commandement de la station des carabiniers de Vetralla;
Au quartier général de la police locale.

MAIRE COPPARI FRANCESCO

27 février 2021