Réforme fiscale: jusqu'à 100 euros de salaire avec réduction du coin fiscal, allocation unique pour enfants, taux. Actualités 2021 – Euro 2020

14
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

Impression

Réforme fiscale: jusqu'à 100 euros de salaire avec réduction du coin fiscal, allocation unique pour enfants, taux. Actualités 2021
 - Euro 2020

Vers la réforme fiscale: de la réduction de l'IRPEF 2022, à l'allocation unique pour enfants en 2021, passant naturellement à la réduction du coin fiscal déjà en vigueur et reconfirmée également pour 2021.

Les deux points clés de la réforme fiscale seront la réduction du coin fiscal et la révision des incitations pour les familles. Si d'une part on pense aussi à une révision des taux de l'impôt sur le revenu des personnes physiques, qui pourraient cependant ne pas arriver avant 2022, en attendant on se concentre sur les mesures déjà en vigueur et celles à mettre en œuvre.

Réforme fiscale et révisions des taux d'imposition des particuliers

Sur la base de ce qu'a dit le ministre Guarltieri, la révision des taux IRPEF pourrait être opérationnelle dès 2022. Mais qu'est-ce qui pourrait changer?

En 2020, comme les années précédentes, les tranches de revenu sur lesquelles calculer l'impôt sur le revenu des personnes physiques sont de 5 avec des taux appliqués allant de 23 à 43%. La zone sans taxe est identifiée jusqu'à 8 mille euros.

Ce que nous essayons de faire avec la réforme de l'IRPEF, c'est de rendre l'impôt sur le revenu plus proportionnel étant donné qu'actuellement, malgré les déductions et déductions, la fiscalité reste élevée.

De toute évidence, on ne sait pas avec certitude comment intervenir sur les taux de l'impôt sur le revenu des personnes physiques, mais la proposition de révision vise à copier, en partie, le modèle progressif allemand qui implique l'application de taux croissants continus de 14 à 42%.

Sur le fond, peu de changements: à mesure que le revenu augmente, le taux appliqué augmente et c'est ce qui intéresse le contribuable.

A cet égard, l'économiste Cottarelli déclare que "Le problème n'est pas le nombre de taux d'imposition, mais la complexité du calcul de l'assiette fiscale du fait d'une pléthore de déductions et de déductions, le produit cumulé de décennies de gouvernements qui, pour se montrer généreux, ont saisi toutes les occasions de récompenser tel ou tel secteur. , telle ou telle activité. ".

ÀL'autre proposition sur laquelle on fait l'hypothèse est l'unification des taux pivots, ceux à 385 et 41% qui affectent les revenus entre 28 000 et 75 000 euros bruts par an.

La proposition qui a émergé récemment prévoit cependant une augmentation des tranches de revenus pour rendre la fiscalité de la classe moyenne plus équitable, celle qui gagne entre 28 mille et 55 mille euros par an: introduction d'un taux intermédiaire entre 27% et 38% cela rendrait la fiscalité moins réfléchie.

Évidemment, nous ne savons pas quelle voie le cadre entendra emprunter à cet égard, mais ce qui est certain, c'est que d'ici 2022, nous testerons les résultats sur nos revenus et nos impôts.

Allocation unique pour les familles

Ainsi, comme nous l’avons dit, même s’il envisage une réforme plus globale, les ressources sont actuellement allouées aux deux principales interventions de réduction du fardeau fiscal des familles.

À partir du 1er juillet 2021, la mesure clé de l'intervention pour la réorganisation des incitations familiales devrait commencer, le chèque unique tant attendu qui devrait se substituer aux nombreuses mesures qui constituent aujourd'hui la base du soutien à la parentalité.

Le montant dû aux familles peut varier de 50 à 250 euros par mois pour chaque enfant avec un montant fixe pour toutes les familles avec enfants à charge, quel que soit le revenu, et un montant variable basé sur l'ISEE.

L'allocation devrait être due à partir du septième mois de grossesse et jusqu'à l'âge de 21 ans des enfants, à l'exception des enfants handicapés pour lesquels une limite d'âge n'a pas été fixée.

La mesure, dans tous les cas, devrait se substituer à l'allocation actuelle pour l'unité familiale, les déductions pour enfants à charge, mais devrait également inclure la prime bébé et la prime mère demain.

Pour l'allocation unique pour enfants, 3 milliards ont été alloués pour 2021 (puisque la mesure ne couvrira que la moitié de l'année) et 5,5 milliards pour 2022.

Réduction du coin fiscal 2021

La réduction du coin fiscal a également été reconfirmée pour 2021, qui, qui a débuté en juillet 2020, a porté le bonus Renzi de 80 euros à 100 euros pour des revenus allant jusqu'à 28 milliers d'euros. Des montants inférieurs pour les revenus compris entre 28 000 et 40 000 mais en tout cas le public des bénéficiaires s'est considérablement élargi.

La réduction du coin fiscal, basée sur ce qui est contenu dans la manœuvre 2020, est structurelle pour les revenus jusqu'à 28 mille euros (c'est-à-dire ceux qui ont droit à 100 euros par mois) alors qu'elle est expérimentale et se termine à la fin de 2021, la partie qui prévoit le bonus également pour revenus entre 28 mille et 40 mille euros. En tout état de cause, l'intention semble être d'étendre la réduction du coin fiscal pour ces derniers revenus après 2021.

Pour les enseignants et ATA, la réduction du coin fiscal se traduit par un montant allant de 80 à 100 euros de plus sur le chèque de paie. Ces montants, et il convient de le préciser, ne sont pas liés à des augmentations mais uniquement à la baisse de la fiscalité appliquée au salaire brut: on parle d'une baisse de l'IRPEF avec la réduction du coin fiscal.

Impression

Conseil fiscal

Envoyez votre question à (email protégé)
Nos experts répondront aux questions en fonction de leur pertinence et de l'originalité de la question par rapport aux réponses déjà incluses dans l'archive.