Rinascente, 2020 à -40% pour le covid. Nouveaux investissements en vue – Championnat d’Europe de Football 2020

59
Rinascente, 2020 à -40% pour le covid. Nouveaux investissements en vue
Une image du Rinascente à Milan

«C'était un 2020 en défense, ça clôturait à -40% du CA, avec beaucoup de travail sur stock pour éviter les problèmes avec les marques; Les villes touristiques comme Milan, Rome et Florence ont été les plus touchées, tandis que les pertes ont été contenues dans les provinces. Mais aussi d'attaque, nous n'avons arrêté aucun investissement ».

Ce sont les paroles de Pierluigi Cocchini, PDG de Rinascente, a dit un MFF ce matin à l'occasion de la présentation du projet Milano moda shoppable avec Cnmi-Chambre nationale de la mode italienne. «Nous avons complété la catégorie féminine ici au Duomo avec deux nouveaux étages et une réinterprétation d'une partie du mix de marques tierces, avec une bonne lecture globale de la division. Sans oublier le nouveau département joaillerie ». Le directeur a ensuite souligné l'achèvement des plans de la Rinascente à Florence, qui a toujours été active, et le démarrage du chantier de construction de la Piazza Fiume à Rome. «Un important projet d'investissement de 30 millions d'euros visant à la revisitation totale du bâtiment historique construit par Franco Albini".

Sur le plan commercial, Cocchini a ensuite déclaré qu'à Noël, le sixième étage du centre commercial de Milan avait enregistré une progression positive malgré le manque de touristes, grâce à des vitrines percutantes et des choix commerciaux plus forts que les années précédentes. «Cette expérience nous a incités à entreprendre des initiatives similaires, avec de grands espaces d'exposition tout au long de l'année dans nos départements, dédiés aux thèmes verts, aux essentiels pour la maison et au vin et à la gastronomie, en plus de celui de Noël». En termes de numérique, en revanche, la demande de Whatsapp a totalisé 10 millions d'euros de chiffre d'affaires, soit plus que tripler les résultats. Enfin, en ce qui concerne les prévisions, le gestionnaire a conclu: "En regardant les données aéroportuaires, nous avons estimé qu'il faudra au moins deux ans pour revenir aux niveaux pré-covid dans l'entreprise". (Tous les droits sont réservés)