Roccalumera – sur le bonus de 1000 euros accordé aux entreprises attaquées par le coronavirus, il y a un affrontement entre majorité et opposition, News | Jonica officiel – Championnat d’Europe de Football 2020

24

Roccalumera – Sur la prime de mille euros accordée par la municipalité aux entreprises commerciales et artisanales qui ont dû baisser les volets pour l'urgence du coronavirus, nous avons reçu une note de la minorité et une de la majorité, que nous publions dans leur intégralité:

"Question sur une intervention économique" ponctuelle "en faveur des activités commerciales et artisanales suite à l'urgence de Covid-19.

Les administrateurs soussignés du conseil d'administration minoritaire font avancer le présent question urgente avec réponse écrite à la question suivante,

TANDIS QUE

cette l'initiative visant à apporter une contribution économique au soutien du revenu des activités économiques qui se sont retrouvées dans un état de souffrance en raison de la fermeture d'urgence de Covid-19 doit être considérée comme extrêmement appréciable;

PRIS EN CONSIDÉRATION

cette avec la résolution du Conseil municipal no. 43 des 04/08/2020:

– des modifications du bilan ont été autorisées pour €. 190 992,48, faisant usage de l'art.

112 du décret législatif n. 18/2020 qui permet de différer le paiement des parts de capital prévues en 2020 des prêts accordés par la Cassa Depositi e Prestiti S.p.a. aux autorités locales, transféré au MEF en application de l'art. 5 d.l. n. 269/2003 et amendements ultérieurs;

– des sommes plus élevées ont été allouées pour activer les mesures de soutien financier en faveur des entreprises présentes dans la zone qui ont suspendu la réalisation de l'activité régulière suite à l'urgence COVID-19;

cette le conseil municipal, avec la résolution no. 45 des 21/04/2020, dans l'attente de l'autorisation de Cassa DD.PP. et afin de trouver rapidement les ressources alternatives nécessaires, il a approuvé une modification du budget en créant un "Fonds de solidarité municipal pour les entreprises COVID-19"

cette, avec un avis expirant le 29 avril 2020, la municipalité de Roccalumera a prévu des contributions pour les propriétaires d'activités commerciales et artisanales, fermée pour avoir suspendu l'activité du 09/03/2020 au 19/04/2020 en raison de l'urgence Covid-19;

cette avec décision exécutive n. 243 du 21/04/2020 la somme de € a été engagée. 104 868,02 pour le décaissement d'une contribution en faveur d'activités commerciales et artisanales qui se sont retrouvées en détresse suite à la fermeture due à l'urgence COVID-19 et qui présentent une demande dans laquelle la suspension est explicitement expliquée, entre autres choses de votre entreprise;

cette dans les premiers jours de mai, à partir d'informations recueillies par téléphone auprès des bureaux, il est apparu que ces questions étaient en cours d'évaluation;

cette avec protocole connu no. 6032 of 05/08/2020 les administrateurs minoritaires avaient demandé à connaître le nombre de candidatures soumises;

cette le conseil municipal, avec la résolution no. 49 du 08/05/2000, a décidé de résoudre les cas incertains résultant de l'examen des demandes présentées, comme suit: "1. Toutes les activités qui ont été partiellement clôturées ne sont pas incluses dans l'aide au revenu «ponctuelle» susmentionnée; 2. Toutes les activités commerciales ou artisanales qui, au moment de l'arrêté du Premier ministre du 9 mars 2020 ont été fermées (activités commerciales et artisanales saisonnières) ne sont pas incluses dans l'aide au revenu susmentionnée «ponctuelle»; 3. S'il y a deux ou plusieurs activités de travail (licences) dans la même salle, la somme «unique» sera décaissée lors de la première remise au protocole de l'établissement;"A reconnu, en même temps, que non. 100 requêtes sur n. 151 reçus;

cette avec décision exécutive n. 291 du 05/12/2020 ils ont été admis au bénéfice de la redevance unique de €. 1 000,00 – en faveur d'activités commerciales et / ou artisanales qui ont fermé en raison de l'urgence COVID-19 et suite au décret du Premier ministre du 11/03/2020 – n. 99 instances sur n. 151 ont été reçues, tandis que 52 demandes ont été exclues car elles sont considérées comme ne répondant pas aux paramètres établis;

cette avec note prot. 6747 of 22/05/2020, la minorité a demandé à avoir accès aux documents relatifs aux demandes soumises, aux demandes exclues et préliminaires avec des critères d'évaluation et / ou des motifs d'exclusion;

DÉTECTÉE

cette il n'a pas été possible d'accéder aux documents mais uniquement à la liste des entreprises éligibles à l'avantage économique et à la liste des exclus;

cette les sociétés exclues représentent un tiers des demandes reçues par cet organisme et que pour une bonne partie d'entre elles les conditions semblent pouvoir accéder à l'avantage car elles ont dû suspendre l'entreprise en raison de l'urgence Covid-19, de la même manière que de nombreuses autres demandes jugées recevables à juste titre, ne relevant pas des cas identifiés par la résolution de GM du 8 mai 2020.

ESTIMÉ

cettepar conséquent, de nombreuses entreprises répertoriées parmi les exclus sont dignes de recevoir le soutien financier "ponctuel" promis par l'administration à toutes les entreprises artisanales et commerciales;

compte tenu de ce qui précède, les administrateurs minoritaires,

LE MAIRE EST INTERROGÉ

À savoir:

– Parce que le soutien financier n'a pas été accordé aux entreprises exclues qui ont des caractéristiques similaires à celles admises qui, au contraire, ont à juste titre bénéficié de la contribution;

– S'il est dans les intentions de l'administration de réévaluer les demandes, à l'exclusion de celles qui n'ont pas pu participer à l'appel, et d'attribuer un soutien financier à toutes les personnes affectées par la suspension de l'entreprise à la suite de l'urgence Covid-19, en procédant à toute refinancement du «Fonds municipal de solidarité pour les entreprises COVID-19» si les ressources financières résiduelles sont insuffisantes;

– Si vous avez l'intention de donner des indications concernant notre demande d'accès aux documents, évidemment dans le respect de la loi sur la vie privée, rendant les bureaux obscurcissant les données sensibles, pour vous permettre d'avoir une connaissance pleine et entière des demandes et des documents présentés et / ou examinés ;

– Si vous avez l'intention de trouver toutes les demandes reçues, en donnant pour chaque raison appropriée avec une référence particulière aux demandes exclues.

Conformément aux paragraphes 8 et 9 de l'article 11 du Règlement pour le fonctionnement du CC il est nécessaire de traiter avec le Conseil municipal avec réponse écrite.

Roccalumera, 28/05/2020

Les conseillers

"Cher directeur, je vous vole un espace pour répondre au communiqué de presse publié aujourd'hui dans les médias par la minorité. Je le fais en ma qualité de consultant auprès du maire qui a contribué à la préparation de la procédure administrative qui a abouti à l'octroi de la prime en faveur des commerçants et artisans, pénalisée par Covid-19. Les conseillers de l'opposition affirment que l'administration Argiroffi, sur 155 cas de commerçants et d'artisans qui ont demandé à avoir payé 1 000 euros en raison de la suspension de l'activité en raison de la pandémie de coronavirus, a traité les cas pour seulement 99 entreprises, déterminant inégalité de traitement injustifiée entre les différents requérants. Rien de plus faux. La contribution unique que l'Administration a envoyée a été versée sur les indications du gouvernement central qui a permis aux administrations publiques d'aider les opérateurs qui ont baissé les volets et ont dû suspendre les activités. Ce n'était pas un avantage en faveur des numéros de TVA, mais un geste de solidarité en faveur de tous ceux qui devaient garder un espace public fermé. Il n'y a pas eu de disparité. Tous ceux qui avaient droit au bonus l'ont reçu. Par conséquent, Corrini et ses compagnons auraient dû exprimer une grande satisfaction pour le travail mis en place par Gaetano Argiroffi et son équipe gouvernementale et exprimer leur total applaudissement pour son action. Et au lieu de cela, une fois de plus, les conseillers des minorités, imprégnés du syndrome de l'oubli politique, jettent des doutes et des doutes sur le gouvernement de l'administration active et se vantent d'un traitement inégal inexistant, oubliant que les ressources financières fournies par l'administration Argiroffi sont égales à 104 milliers d'euros, représente un unique dans tout le panorama des administrations locales ".

Cordialement, Carmelo Saitta