Salaire, prime de 100 euros pour ceux qui ont travaillé en mars dernier en pleine pandémie. REMARQUE [PDF] – Foot 2020

257
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

Impression

Salaire, prime de 100 euros pour ceux qui ont travaillé en mars dernier en pleine pandémie. REMARQUE [PDF]
 - Foot 2020

100 euros nets à verser aux titulaires de revenus salariés qui ont travaillé en mars dernier, en pleine pandémie, avec des activités en présence. Le bonus, avec la note. n. 484 du 9 janvier 2021, appartient également au personnel de l'école.

Cependant, il faut que les revenus de l'année précédente ne dépassent pas 40 mille euros. Il est également précisé que le bonus ne contribue pas à la formation de revenu et se calcule en le comparant à nombre de jours ouvrés effectuées dans leur propre lieu de travail. La récompense est donnée au travailleur qui a effectué son travail en présence, qu'il soit en à plein temps ou à temps partiel.

REMARQUE (PDF)

Il est indiqué dans le décret italien sur les soins

Aux titulaires de revenus d'emploi visés à l'article 49, paragraphe 1, lettre a), de la loi consolidée de l'impôt sur le revenu approuvée par décret du Président de la République du 22 décembre 1986, no. 917, qui ont un revenu total d'un montant n'excédant pas 40000 euros, a droit à une prime, pour le mois de mars 2020, qui ne contribue pas à la formation de revenus, égale à 100 euros à comparer au nombre de jours de travail effectué dans leur siège. travailler dans le mois susmentionné.

Calcul de la prime

Le calcul des ressources financières à allouer aux salariés bénéficiaires de la prime en question est conforme à la logique de la loi, qui reconnaît une incitation à ceux qui ont servi en présence en période d'alerte maximale pour l'urgence épidémiologique SRAS-COVID2 (cf. Mars 2020).

Fondamentalement, la prime n'est pas due pour les jours où le travailleur n'a pas effectué son travail sur le lieu de travail, car il a effectué son travail en télétravail ou smart working, ou a été absent pour d'autres raisons ( vacances, maladie, congés payés ou non payés, congés, etc.).

Par conséquent, conformément aux clarifications apportées par l'Agence du revenu avec la résolution no. 18 / E du 9 avril 2020, aux fins de la détermination du montant ponctuel dû et à des fins de simplification, il est demandé d'utiliser le rapport entre les jours de présence au siège (quel que soit le nombre d'heures travaillées) effectivement travaillés au mois de mars 2020 et les plus viables, qui sont:

a) 22 si la semaine de travail est divisée en 5 jours (du lundi au vendredi);
b) 26 si la semaine de travail est divisée en 6 jours (lun-sam).

En conséquence, la prime payable au travailleur est donnée par le montant de 100 euros multiplié par le ratio susmentionné, avec une approximation de la deuxième décimale: 100 * (jours travaillés en présence en mars 2020 / jours ouvrables en mars 2020).

Impression