Sécurité 1ère place – Championnat d’Europe de Football 2020

11

Anief – Le gouvernement prévoit la reprise de l'activité d'enseignement en salle de classe prévue pour septembre prochain: l'intention est de garantir un milliard pour la période 2020-2021, par le biais d'un décret spécifique qui entend "assurer la reprise de l'activité" l'éducation dans des conditions de sécurité et de faire en sorte que l'année scolaire 2020/2021 se déroule de manière appropriée à la situation épidémiologique ".

Anief estime qu'il est important que ces fonds soient alloués intégralement, également répartis, aux besoins de chaque établissement d'enseignement individuel, en tenant dûment compte du nombre de complexes et de locaux, ainsi que des élèves inscrits et du personnel attaché, que chaque école indépendante gère. Dans le même temps, le jeune syndicat réitère ce qui a été exprimé la semaine dernière à l'occasion de la présentation aux syndicats représentatifs du projet de dix points élaboré par la ministre de l'Éducation Lucia Azzolina précisément pour signer un protocole d'entente pour le début en toute sécurité de la nouvelle année. l'école. Marcello Pacifico (Anief): "Il serait important que les partenaires sociaux, à commencer par les syndicats, aient également la possibilité de dialoguer avec le comité scientifique d'experts du ministère de l'Éducation, afin de passer les examens d'État en toute sécurité".

Environ un milliard reviennent en classe. Le montant initial pour le fonctionnement des établissements d'enseignement, rapporte-t-il la presse spécialisée, a été "augmenté de 331 millions d'euros en 2020", de sorte qu'il atteindra "400 millions pour 2020 et 600 pour 2021". "L'aide au" système des 0-6 ans "est également fournie avec une contribution totale de 65 millions pour ceux qui gèrent en permanence des services éducatifs (tels que les écoles maternelles) et des institutions éducatives non publiques pour l'enfance, en tant que soutien financier pour la réduction ou le non-paiement des frais. L'emprunt bancaire sera d'environ 50 000 euros pour 2020 et 70 000 euros pour 2021 ".

LE TEXTE EN APPROBATION

Selon le contenu du projet de texte, les ressources doivent être destinées aux interventions suivantes: achat de services professionnels, formation et assistance technique pour la sécurité sur le lieu de travail, enseignement à distance, assistance médico-sanitaire et psychologique, services de blanchisserie, enlèvement et élimination des déchets, achat d'appareils et de matériaux de protection pour l'hygiène individuelle et environnementale, du matériel, y compris des consommables, en relation avec l'urgence épidémiologique de Covid-19, interventions en faveur de l'enseignement des étudiants en situation de handicap, troubles d'apprentissage spécifiques et autres besoins éducatifs spéciaux, achat et fourniture d'appareils numériques individuels et la connectivité réseau nécessaire pour l'utilisation de l'enseignement à distance pour les étudiants, achat et utilisation d'outils éditoriaux et pédagogiques innovants.

L'adaptation des espaces internes et externes et leur dotation pour la réalisation de l'activité didactique dans des conditions de sécurité sont également prévues, y compris des interventions d'entretien mineures, la peinture et la décoration de l'école et l'amélioration des espaces verts, un nettoyage et un assainissement extraordinaires , ainsi qu'une série d'interventions pour la construction, l'adaptation et la maintenance de laboratoires éducatifs, de gymnases, d'environnements éducatifs innovants, de systèmes de surveillance et d'infrastructures informatiques.

LA POSITION DE L'ANIEF

Sur le plan de la sécurité à l'école, Anief rappelle que la figure du RLST n'est pas présente dans les écoles aujourd'hui: il faut au contraire l'introduire, car il est essentiel que les autorités locales ou l'Etat équipent les écoles en EPI, pour fournir le médecin compétent et le personnel également pour mesurer la température, pour désinfecter les bâtiments couramment, sans sous-estimer les facteurs de risque même pendant cet apprentissage à distance ou ce travail agile, avec des indications claires pour les écoles qui tiennent compte de l'autonomie, dégageant toute responsabilité les mêmes chefs d'établissement.

Anief, également à cet effet, a envoyé au ministère de l'Éducation un protocole de conseils, divisé par points, à travers lequel procéder sur une série de domaines: retour à la sécurité, distanciation sociale, recrutement, réouverture des bâtiments scolaires, récompenses et évaluation du risque, dépénalisation, délivrance d'ordres de service, plus une série de conclusions sur lesquelles nous pouvons traiter avec l'administration.

LE COMMENTAIRE DU PRÉSIDENT ANIEF

Selon Marcello Pacifico, président national de l'Anief, "l'objectif de la machine organisationnelle qui s'occupe de la protection de la santé des élèves et du personnel est de ne reprendre qu'en présence de conditions garantissant la sécurité totale de toutes les personnes présentes, à tout moment". titre, dans nos 8 mille écoles. À la fois à l'occasion de la maturité 2020 le mois prochain et en septembre, lorsque tous les élèves et les enseignants devraient rentrer. C'est pourquoi nous demandons de revoir les relations élèves-enseignant par classe, dans la limite de 15 élèves, en mettant le personnel enseignant et Ata en main, en procédant immédiatement à un plan de recrutement extraordinaire, sans obliger les collaborateurs de l'école à être responsables de l'assainissement qui est au lieu de la compétence du personnel externe ".