Sella: résultats positifs du premier trimestre 2020. Les initiatives dans l'urgence Coronavirus – La Stampa se poursuivent – Championnat d’Europe de Football 2020

13

Banca Sella Holding et Banca Sella ont approuvé les résultats du premier trimestre 2020. Les états financiers sont bons même si les données n'intègrent que partiellement les effets du verrouillage provoqué par l'urgence Covid-19

Dans ce scénario compliqué par la pandémie, Banca Sella confirme la situation positive, la bonne liquidité et la solidité du capital. Le mois de mars se termine avec un bénéfice net de 9,8 millions d'euros contre 5,6 millions d'euros au premier trimestre de l'année précédente, grâce également à la bonne performance des revenus des services d'investissement et du portefeuille titres lié à l'activité du domaine financier.

Les dépôts directs à 10,9 milliards d'euros (-0,9%) sont stables, tandis que les dépôts mondiaux à la valeur de marché, affectés négativement par l'effet de change, diminuent à 26,5 milliards d'euros (-5%). Les crédits aux ménages et aux entreprises ont également légèrement baissé à 7,3 milliards d'euros (-0,9%). Le ratio NPL net est resté stable à 3,5%. L'indice Texas Ratio de la banque, qui mesure la capacité du capital et les provisions pour risques de crédit, s'est amélioré à 51,8%, contre 52% fin 2019, se confirmant comme l'un des meilleurs du secteur bancaire italien. La solidité du capital est confirmée, avec un Cet1 de 14,84% et un Total Capital Ratio de 18,58% (ils étaient de 15,10% et 18,93% fin 2019).

Les résultats du Groupe Sella

La bonne performance de la banque s'inscrit dans le cadre plus général de celui du Groupe. Le résultat consolidé au 31 mars s'est en effet clôturé avec un bénéfice net de 8,6 millions d'euros, contre 7,8 millions d'euros à la même période de l'année précédente. Une solide position de capital confirmée. En effet, Cet1 s'établit à 11,15% et le Total Capital Ratio à 13,17%, tous deux bien supérieurs aux seuils requis. Les indicateurs relatifs à la liquidité sont positifs et la tendance des dépôts directs progresse de 5,4% à 13,4 milliards d'euros, tandis que les dépôts mondiaux à la valeur de marché, pénalisés par l'effet de change, diminuent de 5 , 5% à 37,2 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires net progresse (+ 15,1% à 94 millions d'euros) et la marge de courtage (+ 7,9% à 151,9 millions d'euros), tandis que la marge d'intérêt diminue (-2,1% à 57,9 millions d'euros).

Mesures pour soutenir les clients et l'économie

Pour l'urgence du Coronavirus, les employés, managers et entreprises du Groupe ont fait un don total de plus de 479 milliers d'euros à des organisations et structures de santé dans différentes régions italiennes.

En particulier, dans tous les cas possibles, le travail intelligent a été utilisé et l'utilisation de canaux numériques et de relations à distance a été davantage incitée à gérer les besoins des clients. De plus, avec le début de la phase 2, les quelque 4 000 employés et collaborateurs de toute l'Italie ont eu la possibilité de subir volontairement le test sérologique. L'activité de crédit a été particulièrement intense. Banca Sella a activé sur toutes ses chaînes numériques la procédure par laquelle les familles et les entreprises en difficulté peuvent demander la suspension du paiement des échéances du prêt ou du quota de capital directement en ligne et sans avoir à se rendre à l'agence. Pour accélérer encore la gestion du volume important de demandes de crédit prévu par le décret de liquidité, un partenariat a également été lancé avec la fintech Credimi, dont il détient une participation.

D'autres initiatives incluent un plafond de 15 millions d'euros pour financer l'achat par les entreprises et les familles d'appareils numériques pour faciliter le travail intelligent ou d'autres besoins tels que l'école à distance, la promotion de la plateforme de commerce électronique de Vidra , une startup née dans le pôle d'innovation de Sellalab, qui a déjà permis à plus de 100 magasins forcés de fermer en raison des mesures restrictives de continuer à vendre pendant le verrouillage, et du lancement de Trace, pour encourager la revitalisation et le développement des PME également à travers le 'internationalisation.