Seta, compléments salariaux définis pour le personnel embauché après 2012 – SulPanaro – Foot 2020

109

Le jeudi 25 février, la table de négociation au niveau central entre la société de transports publics locale Seta et les représentants syndicaux régionaux et provinciaux de Filt-Cgil, Fit-Cisl, Faisa-Cisal, Uiltrasporti et Ugl se sont réunis par vidéoconférence pour discuter du traitement économique et personnel de régulation embauché par Seta après 2012. Il a été convenu que les 272 salariés (247 chauffeurs et 25 opérateurs ou salariés de l'usine fixe et personnel d'atelier) se verront attribuer une somme totale de 300 000 euros en complément de salaire pour l'année 2020, pour un augmentation brute pouvant atteindre
1300 euros, neutralisant les absences pour maladie ou covid qui ne seront pas prises en compte aux fins du calcul.

Ces ressources seront reversées au personnel concerné en attendant la définition complète des instituts économiques et réglementaires en discussion dans la négociation spécifique entamée en novembre dernier. Les 300 000 euros précités seront répartis comme suit: 269 126,83 euros au personnel itinérant (247 unités) et 30 873,17 euros au personnel fixe de l'usine (25 unités). La quantification économique et les critères de calcul des indemnités précitées seront valables exclusivement pour ce complément de salaire relatif à 2020. A partir du 1/1/21 tout devra être redéterminé à la table de négociation, compte tenu des ressources disponibles également destinées à l'autre règlementaire et les instituts économiques qui passeront de 300 000 à 500 000 euros, également en contrepartie d'une augmentation par voie d'intégration tarifaire par la Région Émilie-Romagne.

Le complément de salaire sera versé avec le salaire mensuel d'avril 2021 en même temps que le décaissement déjà prévu du PdR. Enfin, il a été convenu d'intensifier le calendrier des réunions entre l'entreprise et les syndicats dès les premières semaines de mars, dans le but de définir toutes les institutions contractuelles d'ici le 30/04/21. L'intégration salariale est une première étape fondamentale vers la reconnaissance de l'égalité des droits juridiques et économiques pour tous les travailleurs de la soie. Les syndicats se déclarent satisfaits de cette nouvelle avancée dans les négociations pour un traitement équitable du personnel de Seta, ce qui renforce l'engagement de parvenir à une conclusion des négociations d'ici la fin avril.

Luigi Sorrentino, secrétaire de l'Organisation des transports syndicaux autonomes de Modène, l'un des syndicats les plus représentatifs de Seta Modena, utilise des mots durs pour commenter l'accord: "Encore une fois, une fois pour guérir 2020. Neuf ans après la naissance de Seta, toujours l'accord de deuxième niveau a été conclu pour les embauches depuis 2012. La société continue de traiter avec les cinq signataires du contrat, faisant semblant de ne pas voir qu'Or.sa représente une tranche importante de travailleurs et les syndicats font semblant de ne pas voir la demande faite par la majorité d'appeler les votes pour le RSU. Notre idée d'intégration consiste à reconnaître tous les per diems existants bassin par bassin à l'ensemble du personnel. Pour ces raisons et pour divers problèmes également inhérents aux anciennes embauches, nous ferons entendre notre voix sur les trois bassins desservis par Seta ».

Suis nous sur Facebook:

sulPanaro.net – Journal enregistré à la Cour de Modène aut. 20/2017

Seta, compléments salariaux définis pour le personnel embauché après 2012 - SulPanaro - Foot 2020