Suppression des dossiers inférieurs à 5 mille euros – Championnat d’Europe de Football 2020

70

L'actualité de la paix fiscale: à l'arrivée, l'équilibre et l'enlèvement des colis avec les montants les plus bas et une nouvelle mise au rebut pour les autres.

Encore quelques jours et le gouvernement devrait en approuver un nouveau décret de paix fiscale ce qui pourrait intéresser de nombreux contribuables. Les hypothèses, anticipées par le journal L'Italie aujourd'hui puis relancées par certaines agences de presse, sont celles d'un équilibre et extrait pour les factures d'impôts qui contiennent globalement des dettes jusqu'à 5 mille euros à partir de 2015 et un mise au rebut pour tous les autres. De plus, le Codes Ateco pour les points de ravitaillement pour faire place à la subsistance des numéros de TVA.

La mesure, comme mentionné, devrait arriver dans les prochains jours, après que l'équipe gouvernementale sera formellement terminée avec le serment des sous-secrétaires prévu pour aujourd'hui, lundi. Mais l'entrée en vigueur du décret est attendue pour le mois de juin. À ce stade, et pour rendre le calendrier de la nouvelle mise au rebut plus cohérent, il faut s'attendre à prolongation de deux mois du paiement des acomptes des plans de mise au rebut existants aujourd'hui.

De cette manière, à travers le solde et l'extrait des factures émises à partir de 2015 jusqu'à 5 mille euros, l'exécutif souhaite rencontrer des contribuables qui ont une dette jusqu'à ce montant, leur permettant de régulariser leur situation et, d'autre part, d'alléger la charge de l'Agence des Revenus en garantissant, dans tous les cas, des ressources pour la démolition. Il s'agirait donc d'annuler les dossiers pour un montant supérieur à celui prévu pour le solde et l'extrait de 2018, alors fixé à 1000 euros. Pour les colis qui dépassent ce chiffre, on parle d'un nouvelle mise au rebut payé en plusieurs fois sur deux ans sans intérêts ni sanctions. Cela signifie qu'il sera possible de payer la dette en 24mois ne payant que la somme indiquée dans le dossier.

Par ailleurs, le "bugbear" de l'échéance du 28 février pour le paiement des acomptes de la casse et du solde et de l'extrait a été éliminé, circonstance qui aurait conduit les contribuables concernés à passer d'aujourd'hui au bureau des impôts: le délai a été repoussé de quelques jours pour permettre au gouvernement d'aligner l'extension sur le Décret 5 sur les rafraîchissements, qui devrait maintenant s'appeler "Décret de soutien". L'échéance était celle relative aux tranches 2020 non encore payées et à la première tranche 2021 du démantèlement.

Le report sera officialisé d'ici le 1er mars, puis probablement pour insérer les règles et la couverture dans le décret prévu d'ici la semaine prochaine.

En plus de ces nouvelles sur la paix fiscale, le gouvernement souhaite réformer le concept de rafraîchissements, c'est-à-dire des indemnités garanties aux propriétaires des entreprises pénalisées par la pandémie, au milieu des fermetures et limitations. On parle de supprimer les codes Ateco de ce contexte pour augmenter les bénéficiaires d'aides en incluant les Numéros de TVA, c'est moi professionnels qui jusqu'à présent sont restés en dehors de la liste. En outre, le calcul de la fourniture de rafraîchissements serait modifié et le baisse du chiffre d'affaires 33% sur une base annuelle, soit la baisse des collections en 2020 par rapport à 2019.