Syracuse, Mangiafico: "Des centaines de milliers d'euros dépensés dans les locaux de l'école pour 2020/2021. Des doutes pour l'année prochaine" – Championnat d’Europe 2020

100

Plus d'espaces pour une plus grande sécurité des élèves en période de pandémie. Un besoin auquel, en août dernier, le ministère de l'Éducation a remédié en émettant une mise en demeure d'octroyer aux collectivités locales des ressources économiques pour répondre aux nouveaux besoins éducatifs engendrés par la pandémie. L'administration municipale de Syracuse a participé à cet avis, utilisant en partie les ressources allouées pour réaliser l'adaptation et la rénovation des locaux mis à disposition par l'archidiocèse pour les activités scolaires. Ce sont les locaux paroissiaux de via Tevere 70 de l'église de Santa Rita et les locaux de via Necropoli Grotticelle de l'église de San Salvatore, pour l'adaptation dont l'administration municipale de Syracuse a dépensé 88.000 400 euros, provenant des chapitres 7341 et 7342 du budget municipal, visant précisément l'adaptation et la location de salles de classe avec des fonds financés par le ministère de l'Éducation. Pour donner la nouvelle, pointant du doigt l'administration, c'est Michele Mangiafico, ancien vice-président du conseil municipal, car la municipalité a rédigé deux prêts gratuits pour l'utilisation des locaux avec les curés des deux églises pour l'année scolaire. 2020/2021 uniquement.

«Le problème, c'est qu'à la fin de l'année scolaire, tous ces environnements seront retournés, dûment restructurés, aux deux paroisses sans que les écoles de Syracuse puissent plus les utiliser. Les effets de cette manière improvisée de gérer les affaires publiques sont déjà évidents: la possibilité d'inscrire des enfants pour l'année scolaire 2021/2022 a été réduite car les écoles ne peuvent pas compter sur l'attribution de locaux même pour l'année suivante. J'ai reçu des rapports de familles qui voulaient inscrire les enfants dans le "Paolo Orsi" et qui n'ont pas eu l'occasion en raison du manque de locaux dans l'église de Santa Rita. " – explique Mangiafico.

"Bien, – Mangiafico continue – personne ne croit forcément que les paroisses sont appelées à prêter gratuitement même pour la deuxième année, étant entendu que je mets au défi l'administration municipale de faire valoir qu'en juin la pandémie sera terminée et, avec elle, toutes les prescriptions qui ont diminué l'utilisation des espaces scolaires déjà attribués aux écoles. Mais que, face à un investissement de 88.000 400 euros, l'administration communale a imaginé trouver une solution, même économiquement onéreuse, pour utiliser les espaces rénovés également pour l'année scolaire 2021/2022, aurait été le minimum à espérer en termes de l’efficacité et l’efficience de l’administration publique. Le ministère aura lié ces ressources à la rénovation des locaux pour l'année scolaire 2020/2021, mais ne les a pas empêchés de louer ces mêmes locaux avec leurs propres fonds les années suivantes. "

De même, l'Institut "Wojtyla" de via Tucidide a bénéficié de dix salles de classe dans le bâtiment privé de via Tintoretto 6-8 grâce à un bail de près de 87 000 euros avec une date d'entrée en vigueur se terminant le 30/06/2021.

"Considérant – dit l'ancien vice-président du conseil municipal – que l'école reste le seul rempart pour la construction d'une société meilleure et devrait être en premier lieu de l'activité d'une bonne administration, quelles intentions se trouvent au cœur de la classe dirigeante municipale pour que ce besoin d'environnements scolaires puisse aussi être satisfait pour l'année 2021/2022? Comment le manager du Wojtyla peut-il gérer la rentrée scolaire suivante? "

<< Nous pensons que l'administration municipale de Syracuse, le bureau régional de l'école et l'archidiocèse doivent revenir s'asseoir autour de la table du mémorandum d'accord adopté par le conseil municipal avec la résolution 114 du 15 septembre 2020 afin d'identifier une autre manière de poursuivre l'expérience. , déjà maintenant que les familles et les enfants sont confrontés à l'inconfort de la limitation des nouvelles inscriptions pour l'année scolaire 2021/2022. – puis conclut – De même, nous pensons que la question du renouvellement du bail ou de l'identification d'environnements alternatifs appropriés pour l'institut Wojtyla doit être abordée immédiatement. "