#TaxJustice – Paul Tang élu président de la nouvelle sous-commission sur les questions fiscales – Euro 2020

9
Découvrez la méthode incroyable des Gains aux paris sportifs qui peut atteindre jusqu'à 1.800€ en 18 jours en jouant toujours la même mise sur chaque match ! Pas de martingale ! Pas d'artifice ! Que du simple et vrai ! Accédez à la méthode

Tang (S&D, NL) a été élu à l’ouverture de la séance constitutive du sous-comité, mercredi matin.

Après son élection, Tang a déclaré: «Les efforts du Parlement européen pour lutter pour la justice fiscale ont atteint aujourd'hui un niveau supérieur avec le lancement du nouveau sous-comité sur les questions fiscales. Je suis fier d’avoir été élu premier président et je ferai tout mon possible pour placer la justice fiscale en tête de l’ordre du jour de la Chambre.

«Chaque année, un estimé à 1 billion d'euros dans les recettes fiscales est perdu à cause de l'évasion fiscale. Cette somme d'argent incompréhensible est injustement détournée des investissements essentiels dans l'éducation, la santé, les infrastructures critiques, la loi et l'ordre, et tant d'autres domaines cruciaux pour le développement d'une société. Surtout dans le contexte de la crise du covid19, ces revenus perdus ne sont plus acceptables. De plus, la concurrence fiscale et l’évasion fiscale ont conduit à un écart croissant entre les plus riches du monde et les autres. Et l'histoire nous montre que lorsque les inégalités deviennent incontrôlables, le ressentiment et l'instabilité sociale s'ensuivent.

«Nous devons mettre fin aux niveaux actuels d'évasion fiscale pour façonner la société selon les souhaits de nos citoyens et regagner la confiance du public dans nos démocraties. Cela inclut une opposition active aux paradis fiscaux au sein de l'Union européenne. Nous devons également faire de la fiscalité une force de transition vers une économie européenne durable. En faisant payer les pollueurs pour les dommages qu'ils causent à notre société, nous pouvons ouvrir la voie à la concrétisation du Green Deal européen.

«Le sous-comité fournira un forum permanent au sein duquel aborder le sujet complexe de la fiscalité. Nous allons faire la lumière sur les pratiques qui ne peuvent pas supporter la lumière du jour, faire pression sur ceux qui ne mettent pas en œuvre la législation convenue et faire pression pour un système fiscal européen juste et durable.

«Nous pouvons changer le statu quo. Ce sera un combat difficile pour faire en sorte que les grandes entreprises et les personnes fortunées contribuent plus équitablement à la société et aux systèmes dont ils dépendent eux-mêmes en fin de compte. Mais c’est un combat que le sous-comité est prêt à entreprendre. »

Les députés de la sous-commission ont également élu les quatre vice-présidents qui, avec Paul Tang, formeront le bureau de la sous-commission. Ceux-ci sont:

– Premier vice-président: Markus Ferber (PPE, DE)

– Deuxième vice-président: Martin Hlavacek (Renouveler, CZ)

– Troisième vice-présidente: Kira Marie Peter-Hansen(Verts, DK)

– Quatrième vice-président: Othmar Karas(PPE, AT)

La première réunion ordinaire de la sous-commission aura lieu aujourd'hui (24 septembre) (de 10h15 à 11h15) au cours de laquelle les députés interrogeront le commissaire Paolo Gentiloni, responsable de la fiscalité.

Vous pouvez suivre toutes les actualités liées au sous-comité en vous inscrivant sur son compte Twitter, @EP_Taxation.

Contexte

Paul Tang a commencé à plaider pour des réformes fiscales en tant que membre du parlement néerlandais à partir de 2007, et tout au long de la crise financière.

Lors de son élection au Parlement européen en 2014, il a continué à se concentrer sur la justice fiscale. Il a été rapporteur sur la taxe sur les services numériques et l'assiette commune pour l'impôt sur les sociétés, pour lesquels il a visité les capitales des États membres afin de discuter des réformes fiscales nécessaires. En 2019, Paul Tang a été le moteur de la désignation par le Parlement européen de Chypre, de l'Irlande, du Luxembourg, de Malte et des Pays-Bas comme paradis fiscaux des entreprises dans le cadre du rapport de la commission spéciale du PE (TAX3).

La sous-commission des questions fiscales a reçu le feu vert de la plénière de juin. Il sera composé de 30 membres et son mandat la charge principalement de lutter contre la fraude fiscale, la fraude et l'évasion fiscales, ainsi que la transparence financière à des fins fiscales. Avant la création du sous-comité, le PE disposait d'un certain nombre de commissions spéciales chargées d'examiner des aspects spécifiques de la fraude et de l'évasion fiscales, du blanchiment d'argent et d'autres délits financiers.

Il existe actuellement deux autres sous-comités, celui de Droits humains et celle de Sécurité et défense, tous deux sous le PE Commission des affaires étrangères.

Plus d'information