TIM présente les résultats du budget 2020 – Euro 2020

178

TIM: Budget 2020 approuvé, bénéfice de 7,2 milliards d'euros

TIM présente les résultats pour 2020, dans lesquels l'entreprise a réalisé un bénéfice net de 7,2 milliards d'euros, contre 916 millions l'année précédente, également grâce aux effets du réalignement des valeurs fiscales conformément au décret législatif 104/2020. 2020, notamment au quatrième trimestre, TIM démontre qu'il recueille les résultats de la stratégie commerciale mise en œuvre au cours des deux dernières années.

Une période de deux ans au cours de laquelle TIM a connu une forte transformation, à travers l'allègement de la structure organisationnelle, l'optimisation des processus et un repositionnement important de l'entreprise avec la création de nouvelles opportunités de développement, également grâce à d'importants accords stratégiques. Les derniers états financiers de TIM certifient une entreprise solide, orientée pour répondre aux différents besoins de ses clients de manière durable et avec des perspectives de croissance crédibles, également grâce à l'amélioration attendue du contexte macroéconomique et du secteur des télécoms, qui est l'un des principaux bénéficiaires de l'UE Next Generation.

TIM a présenté les résultats à la communauté financière lors d'une conférence téléphonique le 24 février 2021, après l'approbation du conseil d'administration de TIM, dirigé par le président Salvatore Rossi et en présence du PDG Luigi Gubitosi, qui s'était réuni précédemment. Le Conseil d'Administration a approuvé les états financiers consolidés du Groupe TIM, le projet d'états financiers individuels de TIM S.p.A. et l'état non financier consolidé / rapport de développement durable au 31 décembre 2020.

Le résultat net s'élève à 6,0 milliards d'euros au quatrième trimestre et 7,2 milliards d'euros sur l'année, en forte croissance par rapport à 2019. Le résultat net, hors effet du réalignement des valeurs fiscales en application du décret législatif 104/2020, aurait été 1,3 milliard d'euros, 431 millions de plus qu'en 2019.

TIM: les résultats des activités de réduction de la fracture numérique

Au cours des deux dernières années TIM a subi une grande transformation en mettant les besoins de ses clients au centre de son activité et en investissant significativement dans l'innovation et les technologies, pour répondre de manière durable et immédiate aux particuliers, aux entreprises et à l'Administration publique. Une voie dans laquelle TIM a dépensé beaucoup d'énergie, allouant des fonds substantiels pour soutenir la mise en œuvre de l'infrastructure ainsi que sur de nombreux projets visant la numérisation de l'Italie.

L'un des principaux objectifs de TIM, promu dès 2019 via Operazione Risorgimento Digitale, était d'augmenter l'indice de numérisation du pays, actuellement aux dernières positions en Europe, et de répondre aux nouveaux besoins numériques des citoyens et des entreprises, en partie issus de la pandémie de Covid. .

Outre l'approbation des états financiers, le conseil d'administration de TIM a également approuvé le plan stratégique 2021-2023, présenté par le PDG Luigi Gubitosi, dans lequel l'engagement de TIM à accroître la connectivité est renouvelé grâce à des interventions visant à rendre les processus de plus en plus efficaces et à renforcer davantage. à la fois la qualité et l'innovation de tous les services.

TIM confirme son engagement à réduire la fracture numérique également en 2021

L'un de ceux-ci est la couverture totale du pays pour continuer à réduire la fracture numérique, visant à porter la vitesse du réseau à un Giga grâce à la mise en œuvre de la technologie Fiber to the home (FTTH) pour laquelle TIM a déjà initié d'importants interventions dans diverses villes italiennes. Sur ce front, l'objectif de réduire la fracture numérique dans tout le pays est confirmé et déjà aujourd'hui, à l'échelle nationale (99% du pays), un débit compris entre 30 et 200 Mbps est enregistré. Les trois premières régions pour lesquelles le la fracture numérique sera «comblée», après les Pouilles, le Frioul-Vénétie Julienne au premier trimestre 2021 et la Lombardie par la suite.

Un autre objectif est d'atteindre 76% des unités immobilières des zones grises et noires avec FiberCop d'ici 2025 (56% des unités immobilières techniques à l'échelle nationale). Dans le même temps, les réseaux FTTC atteindront 93% des foyers disposant d'une ligne téléphonique active d'ici 2023 (91% déjà aujourd'hui) auxquels s'ajoutent une couverture avec la technologie mobile, FWA et satellite.

Dans le secteur mobile, la modernisation du réseau 4G et le développement de la 5G se poursuivent avec l'objectif d'une couverture 5G nationale à l'horizon 2025. L'engagement de faire de TIM un groupe «durable» est encore renforcé, grâce à une série d'actions, qui sont s'ajoutent à ceux déjà prévus, pour mettre en œuvre des améliorations dans les domaines de l'impact environnemental, de l'économie circulaire, de «l'inclusion numérique» et de la gouvernance ESG, grâce à de nouveaux outils de reporting plus avancés.

TIM: quelques chiffres du budget 2020

TIM a enregistré une croissance significative du nombre total de lignes fixes de détail pour la première fois depuis 2001. Le nombre total de lignes mobiles TIM s'élevait également à 30,2 millions à la fin de l'année, en hausse d'environ 5 000 lignes par rapport au trimestre précédent.

Dans le secteur fixe, la migration de la clientèle vers l'ultra haut débit s'accélère, également favorisée par la plus grande disponibilité des lignes dans les zones blanches, dans lesquelles depuis mars 2020 TIM a ouvert 18 mille nouvelles armoires, mettant la fibre (FTTx) à disposition 91% des familles italiennes avec ligne fixe.

Les cartes SIM Machine to Machine se développent également avec 103 000 nouvelles lignes. Il améliore la tendance des lignes «humaines», réduit significativement la perte de lignes et confirme la tendance de stabilisation en cours. La portabilité des numéros enregistre le meilleur résultat depuis le deuxième trimestre 2018.

Au quatrième trimestre 2020, 437000 nouvelles lignes ultra-haut débit de détail et de gros ont été activées, pour atteindre 8,6 millions d'unités. Dans le segment Business, la croissance des revenus liés aux services innovants (TIC, Cloud, solutions informatiques) s'est encore accélérée, également grâce à la contribution positive du partenariat avec Google Cloud.

Au niveau du Groupe, les investissements du quatrième trimestre se sont élevés à 1,4 milliard d'euros, en ligne avec les objectifs de l'année malgré l'accélération réalisée au quatrième trimestre au Brésil et en Italie, notamment pour le plan de couverture des zones blanches.